.
samedi, avril 20, 2024
.
Accueil A la Une Extradition entre la France et le Sénégal : blogueurs et insulteurs dans le viseur de la cyber police !

Extradition entre la France et le Sénégal : blogueurs et insulteurs dans le viseur de la cyber police !

par pierre Dieme

Les ministres sénégalais et français des Affaires étrangères ainsi que les deux Gardes des Sceaux ont présenté un projet de loi autorisant l’approbation de la convention d’entraide judiciaire en matière pénale entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République du Sénégal. Il s’agit d’une convention relative à l’extradition réciproque des individus accusés, poursuivis ou condamnés par la Justice de leur pays d’origine (Sénégal et France).

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Ou alors des individus recherchés, des malfaiteurs fugitifs ainsi que des personnes exilées et traquées par les deux services de Police. Pour « Le Témoin » quotidien, cette convention vient à l’heure où le régime du président Macky Sall croule sous le poids des plaintes de la part de certains marabouts et chefs religieux contre des bloggeurs, insulteurs et prêcheurs des réseaux sociaux. L’Etat du Sénégal abusera-t-il de cette convention pour l’extradition de ses pourfendeurs les plus radicaux ? Sans doute, une réponse se trouve dans le cas du youtubeur-insulteur Assane Diouf expulsé des Usa sur demande de l’Etat du Sénégal. De même que la tentative d’extradition avortée d’Ousmane Tounkara vivant aux Usa. Une chose est sure, plusieurs sénégalais établis en France faisant l’objet de plaintes ou de mandat d’arrêt international sont dans l’œil du cyclone de la cyber police du Sénégal.

Témoin

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.