mardi, juillet 16, 2024
.
.

Explosions au Liban : plus de 100 morts à Beyrouth

par pierre Dieme

Selon le dernier bilan de la Croix-rouge libanaise, plus de 100 personnes ont été tuées et plus de 4 000 autres blessées après la double explosion au port de Beyrouth.
Des secouristes, épaulés par des agents de sécurité, ont cherché toute la nuit des survivants ou des morts coincés sous les décombres. Les opérations continuent ce mercredi, selon la Croix-Rouge.
Jusqu’à 300 000 personnes étaient sans domicile après les explosions, a indiqué le gouverneur de Beyrouth ce mercredi.
Beyrouth a été déclarée « ville sinistrée ». Le président Michel Aoun a déploré « une catastrophe majeure ». Le Premier ministre a décrété ce mercredi jour de deuil national. Il a promis que les responsables devraient « rendre des comptes ».

« J’ai fait un tour dans Beyrouth, les dommages peuvent s’élever à entre trois et cinq milliards de dollars », a dit Marwan Abboud, le gouverneur, précisant toutefois qu’il attendait une évaluation des experts et des ingénieurs. « Près de la moitié de Beyrouth est détruite ou endommagée », a-t-il estimé.

Les raisons avancées

Le Premier ministre Hassan Diab a affirmé que ces déflagrations étaient notamment dues à l’explosion de quelque 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium, substance qui entre dans la composition de certains engrais mais aussi d’explosifs.
Le nitrate d’ammonium est un sel blanc et inodore utilisé comme base de nombreux engrais azotés sous forme de granulés, et a causé plusieurs accidents industriels dont l’explosion de l’usine AZF à Toulouse en 2001.

Avec Afp

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.