.
mercredi, avril 17, 2024
.
Accueil A la Une Élections Locales : les populations de Dakar plébiscitent Barthélémy Dias et les listes de Yewwi Askan Wi

Élections Locales : les populations de Dakar plébiscitent Barthélémy Dias et les listes de Yewwi Askan Wi

par pierre Dieme

En attendant les meetings d’investiture de leurs différents candidats aux prochaines élections locales, la coalition Yewwi Askanwi vient de réussir un véritable coup de maître avec l’intronisation des candidats des 19 communes du département de Dakar et de la mairie de la ville. Barthélémy Dias, Maïmouna Dieye, Cheikh Gueye, Babacar Mbengue, Palla Samb, etc, ont pris de l’avance par rapport aux autres coalitions. Grand Yoff a refusé du monde et les différents leaders de Yewwi Askanwi ont donné l’exemple.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Le meeting d’investiture des candidats de la coalition Yewwi Askanwi a donné des ailes aux prétendants à l’élection locale de Dakar. De partout, des militants des différentes composantes de la coalition sont venus pour apporter leur soutien aux candidats choisis après un douloureux exercice. Mais le spectacle d’hier dimanche démontre que les militants ont fini de composer au passé les frustrations nées des candidatures et des choix finalement retenus pour apporter la riposte à BBY.

Tour à tour, les différents candidats ont magnifié l’élan d’unité et de soutien pour qu’au soir du 23 janvier, que toutes les 19 communes et la mairie de la Ville de Dakar, confirment l’hégémonie de Yewwi Askanwi et la volonté des populations d’aller vers des changements irréversibles jusqu’à la présidentielle de 2024.  Pour la principale attraction de ce meeting, Barthélémy Dias, « les jeux sont déjà faits et qu’au soir du 23 janvier, Dakar qui a déjà voté en portant son choix sur lui, sera le premier jalon pour les prochaines défaites de Macky Sall et de sa coalition ».

Les différents leaders rendront un hommage appuyé au ministre d’état Habib Sy l’un des concepteurs de la coalition. Celui qui est qualifié de l’homme de l’ombre a été ovationné par les militants comme les candidats 

Les différents leaders de la coalition réussiront à enflammer la foule venue nombreuse à travers des reparties dont ils ont le secret. Ainsi, l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall s’adressant à Barthélémy Dias, lui dira  : « Tu as le profil, la compétence, l’ambition et la force de caractère d’être maire de Dakar ». Et Khalifa Sall d’encenser les candidats, «nous avons des candidats de ruptures qui sont différents de leurs adversaires».

Pour Moustapha Sy Djamil, s’adressant à Ousmane Sonko, « Mon fils, vous avez toi et Barthelemy, terrorisé le sud et le centre du pays. Le pouvoir a déjà peur, de grâce diminuez 
la cadence ! ». Et de poursuivre sous un tonnerre d’applaudissements, « Nous avons déjà gagné mais faites semblant d’aller en campagne pour l’élégance démocratique. »

Le clou de la manifestation sera la prise de parole du député Ousmane Sonko pour qui, « Je me suis battu pour que Barthélémy Dias soit le candidat de Yewwi Askan Wi à la mairie de Dakar. Parce que je suis sûr qu’il ne sera pas un maire qui va transhumer ».

Sur le pacte de non violence lancé par certaines organisations, le leader de Pastef crachera dessus en ces termes, « Moi Ousmane Sonko je ne signerais aucune charte pour la non-violence. Si chacun fait ce qu’il doit faire, il n’y aura pas de violences. Et puis, ce sont les mêmes qui nous attaquent et qui se réfugient derrière les forces de l’ordre ». Et de préciser, « Tout le monde sait qui est derrière cette violence gratuite exercée sur les Sénégalais de tous bords, s’il faut vraiment s’inquiéter de potentiels troubles, il faut aller lui faire signer cette charte ».

En attendant les meetings d’investiture de leurs différents candidats aux prochaines élections locales, la coalition Yewwi Askanwi vient de réussir un véritable coup de maître avec l’intronisation des candidats des 19 communes du département de Dakar et de la mairie de la ville. Barthélémy Dias, Maïmouna Dieye, Cheikh Gueye, Babacar Mbengue, Palla Samb, etc, ont pris de l’avance par rapport aux autres coalitions. Grand Yoff a refusé du monde et les différents leaders de Yewwi Askanwi ont donné l’exemple.

Le meeting d’investiture des candidats de la coalition Yewwi Askanwi a donné des ailes aux prétendants à l’élection locale de Dakar. De partout, des militants des différentes composantes de la coalition sont venus pour apporter leur soutien aux candidats choisis après un douloureux exercice. Mais le spectacle d’hier dimanche démontre que les militants ont fini de composer au passé les frustrations nées des candidatures et des choix finalement retenus pour apporter la riposte à BBY.

Tour à tour, les différents candidats ont magnifié l’élan d’unité et de soutien pour qu’au soir du 23 janvier, que toutes les 19 communes et la mairie de la Ville de Dakar, confirment l’hégémonie de Yewwi Askanwi et la volonté des populations d’aller vers des changements irréversibles jusqu’à la présidentielle de 2024.  Pour la principale attraction de ce meeting, Barthélémy Dias, « les jeux sont déjà faits et qu’au soir du 23 janvier, Dakar qui a déjà voté en portant son choix sur lui, sera le premier jalon pour les prochaines défaites de Macky Sall et de sa coalition ».

Les différents leaders rendront un hommage appuyé au ministre d’état Habib Sy l’un des concepteurs de la coalition. Celui qui est qualifié de l’homme de l’ombre a été ovationné par les militants comme les candidats 

Les différents leaders de la coalition réussiront à enflammer la foule venue nombreuse à travers des reparties dont ils ont le secret. Ainsi, l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall s’adressant à Barthélémy Dias, lui dira  : « Tu as le profil, la compétence, l’ambition et la force de caractère d’être maire de Dakar ». Et Khalifa Sall d’encenser les candidats, «nous avons des candidats de ruptures qui sont différents de leurs adversaires».

Pour Moustapha Sy Djamil, s’adressant à Ousmane Sonko, « Mon fils, vous avez toi et Barthelemy, terrorisé le sud et le centre du pays. Le pouvoir a déjà peur, de grâce diminuez 
la cadence ! ». Et de poursuivre sous un tonnerre d’applaudissements, « Nous avons déjà gagné mais faites semblant d’aller en campagne pour l’élégance démocratique. »

Le clou de la manifestation sera la prise de parole du député Ousmane Sonko pour qui, « Je me suis battu pour que Barthélémy Dias soit le candidat de Yewwi Askan Wi à la mairie de Dakar. Parce que je suis sûr qu’il ne sera pas un maire qui va transhumer ».

Sur le pacte de non violence lancé par certaines organisations, le leader de Pastef crachera dessus en ces termes, « Moi Ousmane Sonko je ne signerais aucune charte pour la non-violence. Si chacun fait ce qu’il doit faire, il n’y aura pas de violences. Et puis, ce sont les mêmes qui nous attaquent et qui se réfugient derrière les forces de l’ordre ». Et de préciser, « Tout le monde sait qui est derrière cette violence gratuite exercée sur les Sénégalais de tous bords, s’il faut vraiment s’inquiéter de potentiels troubles, il faut aller lui faire signer cette charte ».

Khadim MBODJ de Atlanticactu.com 

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.