.
samedi, avril 20, 2024
.
Accueil A la Une Drame de Kaffrine.Ils nous rejouent la parodie macabre de 2017.

Drame de Kaffrine.Ils nous rejouent la parodie macabre de 2017.

par pierre Dieme

Nous sommes en 2023 

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

A la suite du drame survenu le 8 Janvier 2023 sur la route de Kaffrine, l’accident entre deux bus de passagers ayant entrainé la mort de plus de 40 personnes et causé des dizaines de blessés, le Chef de l’Etat Macky Sall a demandé au Premier ministre Amadou Ba de tenir, dans les plus brefs délais, un Conseil interministériel de mise en œuvre d’un Plan d’urgence de sécurité routière. Ce Conseil Interministériel s’est tenu le Lundi 9 Janvier 2023 à l’issue duquel 22 mesures et recommandations ont été prises et communiquées.  

Un dispositif de suivi / évaluation de ces recommandations a été mis en place 

Nous sommes en 2017 

A la suite du drame survenu le 26 janvier 2017 sur la route de Mallem-Hodar, l’accident entre un camion-citerne et un bus de passagers ayant entrainé la mort de plus de 17 personnes et causé des dizaines de blessés, le Chef de l’Etat Macky Sall a demandé au Premier ministre Mouhammad Boun Abdallah Dionne de tenir, dans les plus brefs délais, un Conseil interministériel de mise en œuvre d’un Plan d’urgence de sécurité routière. Ce Conseil Interministériel s’est tenu le Jeudi 8 Février 2017 à l’issue duquel 6 recommandations fortes ont été prises et communiquées.  

Un dispositif de suivi / évaluation de ces recommandations a été mis en place 

¤ Voir le Communiqué du Conseil des Ministres du 1er Février 2017 

¤ Voir le Communiqué du Conseil Interministériel sur la sécurité routière du 8 Février 2017 

Que constate-t-on entre les deux périodes ?  

Les mesures de 2017 n’étaient que de la poudre aux yeux, et les mêmes sont annoncées 6 ans plus tard. Par contre, les catastrophes routières se sont empirées, le nombre de morts et de blessés sur les routes a augmenté. Le même président de la république nous joue la comédie. Un autre premier ministre plus fantoche répète les mêmes phrases. Un autre ministre des transports plus incompétent, plus gaffeur, jamais responsable des scandales impliquant les ministères qu’il dirige.  

Les conseils interministériels, les conseils présidentiels sous le régime de Macky Sall, se révèlent de plus en plus être des séances de moqueries, des pièces de théâtre pour endormir l’opinion à la suite de catastrophes incriminant la gouvernance Faye-Sall, et des occasions pour prendre des décisions qui cachent des intentions de prédation des deniers publics. Quelques exemples parmi des dizaines : 

¤ Le Conseil Présidentiel sur la vie chère. Au lieu de baisses de prix, on a constaté de nouvelles inflations, des pénuries organisées, et des fonctionnaires qui s’enrichissent davantage.  

¤ Le Conseil Présidentiel de 2021 sur les Inondations. Il n’a servi qu’à détourner l’attention sur la prédation des plus de 700 milliards de fonds du Plan Décennal de Lutte contre les inondations.  

¤ Le Conseil Présidentiel sur le Coronavirus en 2020. Le récent rapport de la Cour des Comptes nous a renseigné du niveau de cleptomanie des dirigeants actuels, même en période de guerre contre un ennemi invisible appelé Covid-19 

¤ Et bien d’autres Conseils Présidentiels ou Conseils Interministériels ayant tous eu les mêmes issues. Des mesures en guise de simulacre, suivis de carnages financiers opérés par les auteurs des mesures et leurs amis, du sang et des larmes pour les populations.  

Il urge d’en finir avec ce régime de gangsters et des plus subversifs. Mais surtout de ne pas les laisser s’échapper à l’issue de l’alternance de 2024 sans une réédition sans complaisance des comptes et des crimes. 

MARVEL NDOYE

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.