.
jeudi, avril 18, 2024
.
Accueil ActualitésSociété Covid-19 : les recommandations du Pr Abdou Niang

Covid-19 : les recommandations du Pr Abdou Niang

par admin

«Il n’y a plus de mots pour qualifier la situation actuelle», a d’emblée déclaré le Pr Niang au sujet du contexte épidémique que traverse le Sénégal. Le Néphrologue met au premier plan de la riposte, le civisme et la discipline des populations à observer les règles édictées par les autorités.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

S’adressant spécialement aux personnes souffrant des affections qui vivent des complications graves en cas d’infection à la Covid 19, et surtout des malades sous dialyse et transplantés, le Pr. Niang a donné des notes de recommandations précises. «Si on doit sortir aujourd’hui, il faut que cela soit pour des choses

Le Sénégal se trouve sur une pente raide. Le virus SAR-CoV-2 étant ses tentacules dans les régions et précipite le pays vers un cataclysme sanitaire. C’est dans cette même d’appréciation du contexte actuel, que le Pr Abdou Niang a déclaré : «il est tant que nous, en tant que professionnels de santé et également les populations, se rendent compte de la gravité de la situation. Il n’y a pas un mot pour qualifier la situation actuelle. Je pense que la situation est grave et il faut lui donner toute la solennité et toute la rigueur pour pouvoir donc faire face».

Ces propos épousent les statistiques virologiques à la date d’hier, dimanche 10 mai. Soit 1040 cas dans les différents centres de traitements, 19 cas de décès enregistrés à la date d’hier, 07 cas graves prises en charges au niveau des services de réanimations, et une montée en flèche des cas communautaires, au sujet duquel le responsable de la chaire de Néphrologie de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) a déclaré : « justement le problème des cas communautaires, ce sont des malades qui vont disséminer à travers la population de façon extraordinaire et je crois que c’est le moment de dérouler toutes les stratégies qui vont nous permettre de nous sortir de ce situation ».

«LES INSUFFISANTS RÉNAUX ONT UN RISQUE 6 FOIS PLUS ÉLEVÉ DE FAIRE UNE FORME GRAVE DE L’INFECTION A COVID 19»

«Dans la littérature, 50% des cas graves décèdent», avait déclaré le directeur du Samu national, Pr. Mamadou Diarra Bèye. Cette assertion de l’urgentiste semble confirmer l’actuelle réalité, car plus 90% cas de décès sont des personnes âgées souffrant des maladies chroniques. De ce même avis, le chef service de la Néphrologie de l’hôpital Dalal Diam, Pr. Niang a déclaré que ces personnes présentent «6 fois» plus les risques de développer une forme grave de la maladie à Covid 19. Et d’ajouter : «si vous voyez les patients insuffisants rénaux, ce sont des patients porteurs d’hypertension artérielle, mais en même temps de diabète puisque ce sont les deux plus grandes causes d’une insuffisance rénale chronique. Donc, on voit que cette une population est particulièrement exposée à la gravité de l’infection à Covid 19». Sans oublier de préciser : «même les personnes obèses ou des personnes présentant des infections respiratoires chroniques, sont des sujets à risque face à une infection du nouveau coronavirus».

ALERTE POUR LES MALADIES RÉNALES CHRONIQUES

Selon le spécialiste en Néphrologie, les personnes qui souffrent des maladies rénales chroniques doivent «se protéger avec masques au maximum». «Ils doivent strictement respecter les mesures d’hygiène, comme édictées par le ministère de la Santé et de l’action sociale. Nous leur avons recommandé le port de masque à chaque fois qu’ils sortent de leur domicile, s’ils doivent prendre des transports en commun mais aussi s’ils doivent se rendre au centre de dialyse» a-t-il indiqué. Et de poursuivre : «même arrivé au centre de dialyse, ce sont les mêmes conditions qu’on leur demande». Si les hôpitaux sont désertés par les malades en cette période épidémique, pour le chef service du service de Néphrologie de l’hôpital Dalal Diam, les malades souffrants des maladies chroniques rénales ne doivent pas « fuir le traitement de la dialyse, parce que…c’est l’absence de la dialyse qui peut être mortelle».

Par ailleurs, sur les polémiques au sujet des traitements immuno dépresseurs, le Pr. Niang a recommandé aux patients de «maintenir le traitement mais aussi de faire tous pour avoir suffisamment de réserve de médicaments», car «avec ce traitement-là ces patients baissent leur immunité. Ainsi, ils s’exposent aux complications graves de la maladie à Covid 19».

Et de conclure sur un ton ferme : «si on doit sortir aujourd’hui, il faut que cela soit pour des choses essentielles et indispensables. Mais pour toutes les visites d’ordre familial ou festif, je crois que tout ça doit être relégué au second plan ou même abandonné autant que possible jusqu’à la fin de l’épidémie».

 

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes