.
mercredi, avril 17, 2024
.
Accueil ActualitésSociété Suspicions sur les commandes

Suspicions sur les commandes

par admin

Deux commandes pour les mêmes produits. C’est ce à quoi, on assiste dans la lutte contre la propagation du coronavirus entre le Ministère de la Santé et de l’Action sociale et la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna). Alors que dans un communiqué supposé envoyé par l’intersyndicale de la PNA, ce dernier crie au “scandale”, le département de la santé s’emmêle les pinceaux dans ses réponses.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Dans le même temps, la directrice de la PNA affiche la capacité de sa structure à honorer ses engagements sur toutes les commandes. Ce qui installe encore une suspicion au sein de ce département qui est déjà empêtré dans une autre commande de matériel livré en 48 heures.

L ’Intersyndicale de la Pharmacie nationale d’approvisionnement dénonce une «nébuleuse» dans la commande passée par le ministère de la Santé et de l’Action sociale pour l’acquisition de masques, de charlottes, de thermoflashs, Epi, de casaques et de gants pour une valeur de 2 milliards de F CFA dont une première cargaison a été déjà livrée.

C’est ce que révèle le site seneweb.com que nous avons visité. La même source d’ajouter : «notre surprise est d’autant plus grande que la Direction de l’administration générale et de l’équipement (DAGE) du ministère a commandé les produits sans aucune harmonisation avec la Pna qui, a déjà lancé une commande pour ces mêmes produits sur instruction du ministère de la Santé».

Une situation qui a installé un malaise entre les deux entités. Car, selon les professionnels du secteur de la Pna «la commande du ministère de la Santé a été faite par le biais d’un privé (une gérante d’agence de voyage, Ndlr), à qui on a donné les moyens de l’État sans aucun respect des règles et procédures». Et de poursuivre : «ce choix, sans aucun doute, va causer des difficultés énormes à la Pna qui a déjà passé plus de cinq milliards de commande sur la base d’expression de besoins faite par les services techniques du ministère de la santé et de l’action sociale. Un stock d’une valeur d’un milliard est déjà dans les magasins de la Pna et deux milliards sont en cours de réception».

L’INTERSYNDICALE NIE LA PATERNITÉ DU COMMUNIQUÉ

Selon des responsables de l’intersyndicale de la PNA, notamment des membres du bureau exécutif, joints au téléphone, le communiqué publié par Seneweb.com n’émanerait pas de leur entité. «Si vous êtes en possession du communiqué publié par Seneweb, vous verrez qu’il n’a pas été signé. De ce fait, on ne peut pas nous imputer la paternité de ces propos». Et de poursuivre : «si c’était le cas, la presse l’aurait en sa possession».

Toutefois, d’autres sources ont bien confirmé l’information en précisant qu’il s’agissait même d’une lapalissade. «Les deux commandes sont une réalité. Aucune des deux parties ne va le démentir. Le ministère de la Santé a fait l’annonce de la réception d’un premier lot qui n’est pas celui de la Pna. Maintenant, reste à savoir où se trouve le problème. Qu’est ce qui explique ce doublon ?».

A la question de savoir, si la commande de tels produits devrait relever de la compétence exclusive de la Pharmacie nationale d’approvisionnement, des sources de la Pna confirment et soutiennent : «en dehors des médicaments, la Pna assure l’acquisition de matériels essentiels aux structures sanitaires publiques mais aussi le stockage, la distribution et le suivi des produits de santé».

LE DOUBLE DISCOURS DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ

Au ministère de la Santé et de l’Action sociale, on ne nie pas cette commande faite pour une «meilleure prise en charge» de son personnel sanitaire. Selon des sources de ce département, le ministère n’a pas obligé de passer par la Pna. «Il n’y a pas de scandale dans cette affaire, c’est une question de responsabilité et ils le savent très bien. La commande a été faite dans la plus grande transparence (sic) et dans la plus grande légalité et ce n’est pas la première fois que la tutelle procède à l’achat des équipements pour le compte des agents de la santé».

Une affirmation qui est en porte-à-faux avec des propos tenus par le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr chez nos confrères de la 7TV, au début de la pandémie de Covid 19 au Sénégal. Il avait déclaré : «C’est la pharmacie nationale d’approvisionnement qui effectue les provisions en matériels essentiels comme les gels et autres et cela passe par des procédures très claires»

LA RÉPONSE DE LA DIRECTION DE LA PNA

La direction de la Pharmacie nationale d’approvisionnement a refusé de verser dans la polémique. Docteur Annette Seck Ndiaye que nous avons joint confie : «nous avons honoré toutes nos commandes et avons assuré la livraison dans les établissements publics de santé (EPS), les régions médicales et les centres épidémiologiques et des hôpitaux. Nous embarquons les commandes et le transfert de chaque région jusqu’à Tambacounda.

Nous faisons de notre mieux pour assurer une couverture et une disponibilité des produits essentiels ». Sur la commande parallèle faite par le ministère de la santé et de l’action sociale, le docteur Annette Seck Ndiaye répond, «s’il y a des commandes faites ailleurs, on ne s’en occupe pas. Ce que je peux vous dire, c’est que nous sommes capables d’- honorer nos engagements».

 

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.