.
mardi, avril 23, 2024
.
Accueil ActualitésSociété Le virus pénètre Mbacké

Le virus pénètre Mbacké

par admin

La commune de Mbacké a enregistré hier ses deux premiers cas communautaires. Alors que les malades étaient seulement recensés à Touba. Une situation alarmante, selon le médecin-chef de la région, qui demande la fermeture des marchés et la suspension du trans port entre les deux villes d’autant plus que les deux nouveaux infectés travaillent au marché Ocass. En une semaine, le département a connu 7 cas com munautaires et plus de 30 personnes sont présentement confinées. 

Depuis le début de la pandémie, le virus était «confiné» à Touba. Finalement, Mbacké vient d’enregistrer ses deux premiers cas, qui sont tous issus de la transmission communautaire. En effet, ils sont originaires de cette ville mais travaillent au marché Ocass de Touba, devenu une bombe au cœur de la ville religieuse. Selon Dr Mamadou Dieng, médecin-chef de la région médicale de Dakar, «l’un est un bijoutier et l’autre un marchand ambulant et ils fréquentent tous le marché Ocass de Touba».

Sans compter, précise le médecin-chef de région, que  le 5ème cas issu de la transmission communautaire détecté samedi dernier est un professionnel  de la santé qui travaille à l’hôpital Matlaboul Fawzeyni de Touba. Par conséquent, les  contacts de cet agent de santé sont mis en quarantaine. De l’avis de Dr Dieng, il fallait s’attendre à ce que la commune de Mbacké ait des personnes testées positives au Covid-19 avant d’ajouter qu’elles ont sûrement infecté d’autres personnes qui ne sont pas encore identifiées.

Que faire pour rompre la chaîne de contamination ?  «Il est temps de fermer les marchés et arrêter le transport entre Touba et Mbacké. Sinon la situation sera beaucoup plus compliquée car les marchés et le  transport constituent une véritable source de propagation des cas communautaires», alerte le médecin.

  Il insiste : «La meilleure manière de réussir la lutte contre la propagation des cas communautaires, c’est la fermeture des marchés et l’arrêt du transport interurbain. On ne peut pas fermer les mosquées et continuer à ouvrir les marchés alors que les gens passent plus de temps dans ces lieux de commerce.»

A l’en croire, les gens doivent respecter les mesures édictées par les autorités sanitaires.Toutefois, Dr Mama dou Dieng a fait savoir que ces deux malades sont internés au centre de traitement au coronavirus de Darou Marnane tout en soulignant que les équipes sanitaires sont sur le terrain pour identifier tous  les contacts de ces tout nouveaux malades au coronavirus.  Il faut savoir que le département de Mbacké a enregistré 7 cas communautaires en une semaine.

 

Tu pourrais aussi aimer

Web TV