samedi, juin 15, 2024
.
.
Accueil ActualitésPolitique « Discrimination des Noirs » : Pékin « regrette » et met en avant la diplomatie

« Discrimination des Noirs » : Pékin « regrette » et met en avant la diplomatie

par admin

Après la vague d’indignations soulevée suite aux actes discriminatoires perpétrés contre les ressortissants africains dans la ville de Guangzhou, les autorités diplomatiques chinoises ont apporté des précisions. En effet, dans une déclaration , Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a rappelé les liens d' »amitié » et de « fraternité » entre les deux peuples.

 

D’emblée, il précise: « la Chine et l’Afrique sont de bons amis, partenaires et frères. L’amitié sino-africaine s’est forgée sur la base d’efforts conjoints dans la recherche de l’indépendance nationale, de la libération nationale, du développement économique et de l’amélioration du bien-être du peuple au cours des dernières décennies ».

 

Sur le traitement inhumain de certains Noirs à Guangzhou, que les autorités locales du Guangdong disent avoir regretté, Zhao Lijian souligne que « les autorités du Guangdong (la province) attachent une grande importance aux préoccupations de certains pays africains et s’emploient rapidement à améliorer leur méthode de travail ».

 

Il s’agit, d’après lui, de « fournir des services de gestion de la santé sans différenciation, désigner des hôtels pour l’hébergement des étrangers devant faire l’objet d’une observation médicale et adopter un ajustement des prix pour ceux qui ont des difficultés financières, mettre en place un mécanisme de communication efficace avec les consulats généraux étrangers à Guangzhou, et rejeter toutes les remarques racistes et discriminatoires », a indiqué le diplomate chinois précisant, dans sa déclaration, que le peuple chinois a toujours considéré le peuple africain comme des partenaires et des frères éprouvés. Et pour preuve, le porte-parole du ministère chinois des Affaire étrangères a tenu à rappeler « l’assistance rapide » du gouvernement chinois lors de l’éclatement en 2014 de l’Ebola, en Afrique de l’Ouest.

 

Aussi, poursuit Zhao Lijian, « depuis l’apparition de l’épidémie de Covid-19, la Chine et l’Afrique surmontent à nouveau les difficultés dans un esprit de solidarité, et l’amitié sino-africaine est à nouveau élevée à un niveau supérieur. Au moment critique de la lutte du peuple chinois contre l’épidémie, les pays et les peuples africains nous ont exprimé leur solidarité et nous ont apporté leur soutien énergique. Nous n’oublierons pas cela ». Car, pour lui, c’est seulement en conjuguant ses efforts que la communauté internationale peut le vaincre.

 

« Nous avons pu sauver la vie de patients africains en état grave »

 

« Nous sommes prêts à travailler avec les amis africains, en nous comprenant et nous soutenant mutuellement et en renforçant la coopération, pour remporter la victoire finale dans cette bataille contre le virus », a-t-il notamment juré.

 

Il ajoute: « Depuis le début de l’épidémie, les autorités du Guangdong attachent une grande importance au traitement des patients étrangers, y compris des ressortissants africains. Des plans spécifiques ont été élaborés et des dispositions appropriées ont été prises pour protéger leur vie et leur santé dans la mesure du possible. Nous avons ainsi pu sauver la vie de certains patients africains en état grave ».

 

Embouchant la même trompette, l’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Sénégal, Zhang Xun, a informé que le 13 avril 2020, Wang Yi, Conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères de Chine, a eu un entretien téléphonique avec le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat. Au même moment, le ministre assistant des Affaires étrangères, Chen Xiaodong a rencontré les Ambassadeurs africains en Chine, pour les éclairer sur la situation.

 

« Présentement, les autorités de Guangdong ont pris de nouvelles mesures consistant à rétablir un mécanisme de communication rapide avec les consulats généraux africains à Guangzhou, corriger l’attitude inappropriée de certains hôtels et restaurants accusés d’avoir refusé de recevoir des Africains, enlever graduellement les contrôles sanitaires à l’égard des Africains, sauf pour les cas confirmés, les cas contacts directs et les cas suspects, désigner des hôtels pour la quarantaine et les appeler à réduire les frais pour les personnes en difficulté financière, installer davantage les Africains sans domicile », s’est défendu le diplomate chinois selon qui, son pays a pu maîtriser la pandémie du coronavirus en payant un très lourd tribut économique et social.

 

« C’est pourquoi, explique Zhang Xun, le gouvernement a pris ces mesures de contrôle rigoureuses, non seulement pour préserver et défendre cette victoire remportée avec peine, mais aussi pour protéger la santé et la sécurité de tous les gens résidant en Chine. Le gouvernement chinois traite ses citoyens et les étrangers sur un pied d’égalité, et rejette tous les remarques ou actes racistes ou discriminatoires ».

 

À signaler, par ailleurs, qu’une rencontre a réuni en vidéoconférence, ce vendredi 17 avril, près d’une centaine de chercheurs et universitaires africains et chinois autour du thème : « Lutter contre Covid-19 et la coopération Afrique-Chine ».

 

Une conférence à l’issue de laquelle, ces experts ont rappelé la nécessité de « renforcer la collaboration de recherche conjointe entre l’Afrique et la Chine sur les préoccupations critiques, freiner la propagation de Covid-19, y compris la sécurité de la santé publique et la lutte contre les maladies, ainsi que préparation aux crises et capacité de gouvernance », entre autres propositions.

 

Parce que, d’après toujours le rapport final de cette de haut niveau consulté par Seneweb, « cette pandémie mondiale a mis en évidence la fragilité des systèmes politiques, économiques et sociaux repliés sur eux-mêmes et insulaires ».

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.