.
mercredi, avril 17, 2024
.
Accueil ActualitésContributions Corona …Mansour toujours attendu !

Corona …Mansour toujours attendu !

par admin

2ème quinzaine d’état d’urgence sur fond couvre-feu pour qui sait ces situations en termes de restrictions et de contorsions , de brimades et de brides , d’interdits et de répressions dans une société fortement « informelle et informalisée », une réaction dite d’urgence , je bien, bien… d’urgence  s’imposait . Même si Corona et ses effets a « surpris » disons plus d’un , une urgence demeure une urgence et l’occasion était rêvée pour le prince de démontrer la pertinence du slogan « Fast track » en termes de raccourcis et de zapping de toutes les procédures pour un opérationnalisation illico de tous les souffles a fortiori des actions. Dans ce cas pareil de Corona day/time où c’est le quasi confinement(inflation autour  de ce mot ), l’aide dite…d’urgence devait à défaut du concomitant suivre aussitôt la parole, la bonne parole du prince mais que nenni ! « Restez chez vous ! » Oui son Eminence ! Son  Altesse ! « Nous sommes chez nous ! » mais la marmite ne bout pas, les dernières graines déjà consommées et depuis quelques temps plus de fumée et de fumet, les 3 marmites se réduisant progressivement à un jeûne en plein carême catho., anti chambre du Ramadan musulman. Partout des cris fusent et sont entendus quand même même si pas écoutés : les réserves (pour ceux qui en ont !) s’épuisent et ne sont pas renouvelées et l’urgence devient du dilatoire et du provisoire qui dure et au même moment. Mansour vacille de TV à FM pour une explication de texte qui ne finit pas et qui ne convainc pas. Depuis l’annonce de la bonne parole du prince à la veille du 04 avril (en berne !), avril se consomme et se consume et rien encore, tous !, nada ! dara ! Et les ventres et les marmites ! C’est comme si Sunugal n’existait pas et que tout est à réinventer pour une réaction d’urgence ! Non ! non ! Mansour se doit de se débarrasser de son manteau et trône de Faysal et mouiller le maillot : Enlevez la cravate et cessez le discours encadré et rassurant des administratifs des « pas de vague ! » La vague est là avec ses lames de fond et les bulles perçues dans l’adresse à la nation doivent prendre pied à terre pour des enlèvements concrets de vivres de… soudure, ces kits –forfaits  à consommer  le temps  d’une journée pour certaines familles mais que cela soit comme la lumière…fût ! Mansour peine même et rompt  l’équité /égalité dans sa com. excluant , incluant , réduisant, additionnant , flouant et floutant , finalement qu’il se taise et que les techniciens s’activent à donner corps et vie comme disait l’autre à la parole(même si … !) du prince. Une situation d’urgence …demandez au HCR , des conseils auprès des spécialistes pour des TDR Ok et aptes. 69 milliards de pauvres eco/cfa de soutien alimentaire ne valent pas grand-chose et doivent être dédouanés de toute surcharge et de complications procédurales et procédurières et être dirigés directement et en net dans le panier que dis-je sachet de la ménagère. Aucune soustraction ne saurait prospérer et la situation d’urgence in situ actuelle et renouvelée par décret du prince , l’assemblée s’étant délestée sur l’exécutif qui a  toutes les cartes, bâtons et carottes, les réquisitions, consignes et consignations ne doivent pas se compter et ici les « gestes-barrières » doivent sauter pour traduire ce vœu devenant de plus en plus pieux  du prince. Ce ne doit plus être l’affaire d’un secteur (même si gendre/beau frère !) mais multi et pluri ! A vous prince de monter au créneau et au four et d’aller vers un corps-à-corps avec ton peuple, ta peuplade car in fine c’est à vous de rendre compte et… des comptes ! IBOU SENE KAOLACK

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Tu pourrais aussi aimer

Corona …Mansour toujours attendu !

par admin

2ème quinzaine d’état d’urgence sur fond couvre-feu pour qui sait ces situations en termes de restrictions et de contorsions , de brimades et de brides , d’interdits et de répressions dans une société fortement « informelle et informalisée », une réaction dite d’urgence , je bien, bien… d’urgence  s’imposait . Même si Corona et ses effets a « surpris » disons plus d’un , une urgence demeure une urgence et l’occasion était rêvée pour le prince de démontrer la pertinence du slogan « Fast track » en termes de raccourcis et de zapping de toutes les procédures pour un opérationnalisation illico de tous les souffles a fortiori des actions. Dans ce cas pareil de Corona day/time où c’est le quasi confinement(inflation autour  de ce mot ), l’aide dite…d’urgence devait à défaut du concomitant suivre aussitôt la parole, la bonne parole du prince mais que nenni ! « Restez chez vous ! » Oui son Eminence ! Son  Altesse ! « Nous sommes chez nous ! » mais la marmite ne bout pas, les dernières graines déjà consommées et depuis quelques temps plus de fumée et de fumet, les 3 marmites se réduisant progressivement à un jeûne en plein carême catho., anti chambre du Ramadan musulman. Partout des cris fusent et sont entendus quand même même si pas écoutés : les réserves (pour ceux qui en ont !) s’épuisent et ne sont pas renouvelées et l’urgence devient du dilatoire et du provisoire qui dure et au même moment. Mansour vacille de TV à FM pour une explication de texte qui ne finit pas et qui ne convainc pas. Depuis l’annonce de la bonne parole du prince à la veille du 04 avril (en berne !), avril se consomme et se consume et rien encore, tous !, nada ! dara ! Et les ventres et les marmites ! C’est comme si Sunugal n’existait pas et que tout est à réinventer pour une réaction d’urgence ! Non ! non ! Mansour se doit de se débarrasser de son manteau et trône de Faysal et mouiller le maillot : Enlevez la cravate et cessez le discours encadré et rassurant des administratifs des « pas de vague ! » La vague est là avec ses lames de fond et les bulles perçues dans l’adresse à la nation doivent prendre pied à terre pour des enlèvements concrets de vivres de… soudure, ces kits –forfaits  à consommer  le temps  d’une journée pour certaines familles mais que cela soit comme la lumière…fût ! Mansour peine même et rompt  l’équité /égalité dans sa com. excluant , incluant , réduisant, additionnant , flouant et floutant , finalement qu’il se taise et que les techniciens s’activent à donner corps et vie comme disait l’autre à la parole(même si … !) du prince. Une situation d’urgence …demandez au HCR , des conseils auprès des spécialistes pour des TDR Ok et aptes. 69 milliards de pauvres eco/cfa de soutien alimentaire ne valent pas grand-chose et doivent être dédouanés de toute surcharge et de complications procédurales et procédurières et être dirigés directement et en net dans le panier que dis-je sachet de la ménagère. Aucune soustraction ne saurait prospérer et la situation d’urgence in situ actuelle et renouvelée par décret du prince , l’assemblée s’étant délestée sur l’exécutif qui a  toutes les cartes, bâtons et carottes, les réquisitions, consignes et consignations ne doivent pas se compter et ici les « gestes-barrières » doivent sauter pour traduire ce vœu devenant de plus en plus pieux  du prince. Ce ne doit plus être l’affaire d’un secteur (même si gendre/beau frère !) mais multi et pluri ! A vous prince de monter au créneau et au four et d’aller vers un corps-à-corps avec ton peuple, ta peuplade car in fine c’est à vous de rendre compte et… des comptes ! IBOU SENE KAOLACK

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Tu pourrais aussi aimer

À propos de nous