lundi, juin 24, 2024
.
.
Accueil A la Une Dernière audition chez le doyen des juges : Adji Sarr et ses 7 mensonges

Dernière audition chez le doyen des juges : Adji Sarr et ses 7 mensonges

par pierre Dieme

A mesure que le doyen des juges Maham Diallo avance dans ses auditions et ré-auditions des témoins, de la partie civile, du mis en cause, les mensonges de l’accusatrice Adji Raby Sarr se dévoilent au grand jour. Depuis l’éclatement de cette affaire le 5 février 2021, beaucoup de Sénégalais ont constaté d’eux-mêmes de par les versions servies par Adji et proches, que le monceau de mensonges ne fait que s’agrandir.

Les derniers mensonges sont visibles et lisibles dans l’audition qu’elle a eue avec le juge le 20 décembre à 13h. Mais ce qui est bizarre, Adji qui se faisait accompagner comme une star hol-lywoodienne par son tonitruant avocat El Hadji Diouf, ses supporters et médiatiser par ses journalistes est venue cette fois-ci incognito dans le bureau du juge. Venue pour contredire le témoignage de Baye Mbaye MC Niasse, elle a fait un monologue mensonger et plein de contradictions. Mais ce qui est absurde, pourquoi le juge qui veut la manifestation de la vérité n’a pas fait des relances par rapport à certains propos de  Adji Sarr ?

1er mensonge : Adji Sarr a déclaré au juge que le nommé MC Niasse l’avait jointe au téléphone et avait sollicité une entrevue entre eux. Etant donné que c’est son guide religieux, elle avait accepté mais sa tante et son oncle avaient refusé car ils ne lui faisaient pas confiance et avaient senti un

coup fourré de sa part. elle a alors décliné sa demande mais MC persistait à rester en contact avec elle (…) C’est alors que ses tuteurs lui ont demandé de faire semblant de jouer à son jeu et de le piéger pour l’enregistrer, dixit Adji. Puisque l’acceptation de la communication avec MC Niasse était basée sur la volonté de l’enregistrer, pourquoi le juge ne lui a pas demandé ses enregistrements ?

Une telle question aurait le mérite de savoir que Adji Sarr mentait puisqu’elle n’a aucun enregistrement de son entretien avec son guide religieux.

2e mensonge : Adji Sarr a dit au juge que de toutes les personnes qu’’elle a citées dans l’audio, elle ne connait que le nommé Mamour Diallo qu’’elle n’a vu qu’une seule fois. (…) C’est la seule et

unique fois qu’elle l’a vue. Elle a affirmé au juge avoir connu Mamour Diallo le jour où l’audio a été enregistré (son enregistrement de Mamour Diallo, ndlr) et c’est la dernière fois qu’’elle l’a vu et a eu de ses nouvelles. Elle conclue qu’elle ne connait pas personnellement l’individu qui les a mis en rapport. Visez la contradiction ! immédiatement après elle avouera en effet, qu’’elle l’a connu via (c’est-à-dire par l’intermédiaire, ndlr) sa tante Viviane et Tonton Coly. Pourtant un peu en haut, Adji

déclarait qu’’elle ne connait pas personnellement l’individu qui les a mis en rapport.

3e et 4e mensonges : Retenez votre souffle parce la masseuse n’en a pas encore fini avec ses mensonges. Au doyen des juges, elle déclare que lorsque l’affaire a éclaté, elle a tapé à toutes les

portes pour obtenir du soutien mais personne n’avait osé prendre ses responsabilités pour la soutenir. C’est alors que Tante Viviane et Tonton Coly l’ont présentée au nommé Mamour Diallo qui était hésitant parce qu’il disait que son nom était déjà cité dans l’affaire. Et lorsque nous sommes entretenus et qu’il a promis de m’aider, il a fermé la porte à tout contact dès que l’audio a fuité ». Propos pleins de contradictions. Comment le jour où elle a fait la connaissance de Mamour Diallo, ce dernier puisse fermer la porte à tout contact à cause d’un enregistrement le concernant ? Cela suppose qu’elle a en- registré Mamour Diallo bien avant que ses tuteurs ne la présentent à son bienfaiteur.

Un vrai galimatias, ces propos de  Adji Sarr ! Pourtant malgré ses contradictions qui mettent à nu ses contrevérités, le juge ne lui a posé aucune question lui faisant voir qu’elle était en train de mentir.

5e mensonge : Lorsque l’affaire a éclaté comme l’a dit ci-dessus Adji Sarr, c’est quand le 5 février le journal les Echos en a fait sa une. Donc on peut dire que c’est quelques jours après, voire même quelques semaines, qu’elle a fait la connaissance de Mamour Diallo. Or l’enregistrement qu’elle a eu de ce dernier, selon une date de référence, daterait de novembre 2021. C’est en avril 2021 que Adji Sarr a mis cet audio sur la place publique. Et dans cet audio, tout indique que Adji et Mamour sont devenus familiers autrement dit, ont eu plusieurs contacts téléphoniques ou physiques. « Nous ne t’abandonnerons jamais, assure l’homme. Tu es notre fille. Je ne te promets pas la lune, mais je ferai ce que je t’ai dit : après le procès, je te ferai confectionner un passeport pour que tu quittes le pays. Je l’ai dit et je vais le faire… » L’utilisation du temps passé dans ces propos de Mamour Diallo montre qu’il y a eu une ou des entrevues bien avant ce jour de l’audio de Adji Sarr sur Mamour Diallo. Pourtant la masseuse dit un peu en haut qu’elle a connu Mamour Diallo le jour où l’audio a été enregistré et c’est la dernière fois qu’elle l’a vu et que même elle a eu de ses nouvelles.

6e mensonge : Et il faut même ajouter que depuis cette nuit du complot c’est-à- dire le 02 février, Adji Sarr n’est plus libre de ses mouvements. Elle est surveillée comme du lait sur le feu même s’il est arrivé une fois qu’elle s’est évadée pour humer l’air de la liberté. D’ailleurs, en se fiant aux propos du Dr Gaye qui a reçu Adji encore le jour du 03 février, jamais une fille violée n’a été escortée par une armada de gendarmes de la Section de recherche comme cela été le cas avec Adji Sarr. Ce qui veut dire qu’elle ment en disant qu’elle a tapé à toutes les portes pour avoir de l’aide.

7e mensonge : Dans son audition, Adji dément formellement que c’est le véhicule de Mamour Diallo qui l’a prise du salon de Sweet Beauty pour l’emmener à l’hôpital la nuit du 02 février, mais plutôt la voiture du Dr Gaye qui l’y a emmenée. Or si l’on se fie aux propos du gynécologue Alfousseyni Gaye, ce dernier ne s’est jamais rendu au salon Sweet Beauty contrairement à ce que la masseuse a dit. C’est à la Liberté 6 que cette voiture (qui a pris de Adji du salon de massage et dans laquelle se trouvaient le chauffeur, une dame et SidyAhmet Mbaye) est passée le prendre pour aller à l’hôpital aux fins d’examiner la présumée violée dont le comportement, détonnant avec celui d’une violée, l’a littéralement étonné. Donc Adji a encore menti en déclarant que c’est la voiture du Dr Gaye qui est venu la prendre au salon. C’est bien la voiture appartenant à Mamour Diallo dans laquelle se trouvaient Adji Sarr, Sidy Ahmet Mbaye et la dame bien «connue», et dont on révélera l’identité au moment opportun, qui est passée à la Liberté 6 prendre le gynéco cette nuit pour continuer à l’hôpital Idrissa Pouye. Et dans l’audio de MC. Niasse Adji dit bien que cette nuit du 02 février, c’est Mamour Diallo qui lui a envoyé une voiture en la mettant en rapport avec un médecin pour établir un papier médical attestant un viol fictif.

Avec autant de contradictions, le juge n’a point posé des questions qui mettent à nu les contradictions de Adji Sarr. Sa mollesse inquiète plus d’un dans ce dossier judiciaire qu’il devait clore depuis longtemps avec une ordonnance de non- lieu puisque non seulement tous les témoins ont infirmé le viol dont parle Adji mais ils ont dévoilé que le complot ourdi contre Ousmane Sonko. En sus, les comploteurs doivent répondre et être poursuivi puisque c’est avéré maintenant que c’est un complot qui est à la base de ce mensonge qui a fait 14 morts. Mais le juge, chercherait-il dans ces auditions répétitives d’Adji Sarr une petite chose qui lui permettrait de renvoyer l’affaire devant une juridiction de jugement ? Ou bien serait-il sous le poids de pressions qui ne lui permet pas d’avoir les coudées franches dans cette affaire qui ne souffre d’aucune nébulosité ? En tout cas, il est temps que l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS) dans laquelle Maham est membre regarde de plus près cette affaire qui prend une tournure autre que judiciaire. Il y va de l’honneur et du salut de la Justice.

PS : Il est faux de dire que « Adji Sarr a déclaré que MC Niasse lui lui aurait de- mandé de «vendre» l’affaire Sonko au régime contre 600 millions de francs CFA et de verser l’argent dans son compte bancaire ». Jusqu’à l’extinction du soleil, personne ne peut sortir un passage de l’audition de la masseuse du 20 décembre où 600 millions ont été évoqués

Par SERIGNE SALIOU GUÈYE

Yorr Yorr bi

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.