dimanche, juillet 21, 2024
.
.

Décision du Conseil constitutionnel sur le report de la présidentielle : les explications de Amadou Ba, mandataire de Bassirou Diomaye Faye

par pierre Dieme

Amadou Ba, mandataire du candidat Diomaye Faye est revenu sur la décision du Conseil constitutionnel qui annule le décret du Président Macky Sall abrogeant la convocation du corps électoral. D’après lui, le Conseil constitutionnel a annulé et rendu illégal tout prolongement du mandat du chef de l’Etat d’un jour. Pour Amadou Ba, la liste des candidats reste maintenue intacte. Voici l’intégralité de son message.
 
Le sens de la décision du Conseil constitutionnel
 
Le Conseil constitutionnel a annulé et rend illégal tout prolongement du mandat de Macky d’un jour.
 
Il a constaté l’impossibilité de tenir l’élection présidentielle le 25 février.
Certes il n’a pas accédé à notre demande de fixer lui-même la nouvelle date du scrutin, il a préféré laisser cette compétence à l’Etat qui doit préparer son administration à la nouvelle donne.
 
Ce qui veut dire que Macky doit organiser l’élection présidentielle AVANT la fin de son mandat le 02 avril 2024 qui reste la date de passation entre son successeur et lui.
 
Sur la nouvelle date du scrutin présidentiel
 
Le Conseil constitutionnel est formel :
 
« la date de l’élection ne peut être reportée au-delà de la durée du mandat » ( le 02 avril).
Voir Considérant 14 de sa décision.
 
Macky Sall a l’obligation de contacter les candidats et discuter avec eux pour déterminer la nouvelle date et les nouvelles modalités du scrutin qui doit se tenir avant le 02 avril, fin de son mandat.

Moussa Ndongo

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.