vendredi, juillet 12, 2024
.
.

De l’urgence d’en finir avec la déshumanisation des maisons d’arrêt

par pierre Dieme


Mr le Président BDF, Mr le PM Ousmane Sonko, il est urgent de mettre un terme aux crimes contre l’humanité, aux traitements ignobles, avilissants, barbares, déshumanisants, réservés aux 15 000 êtres humains détenus dans les 37 trous à rat du Sénégal, mais portant officiellement le nom de « maisons d’arrêt », ou « prisons ». Cela devait être la première priorité de votre gouvernance pour plusieurs raisons, entre autres :
1° D’abord parce que ces 15 000 créatures, malgré qu’elles soient considérées et traitées comme des animaux, comme des sous-hommes, et cela par les autorités sénégalaises sensées garantir leurs droits, sont des êtres humains. Et nulle part dans ce bas monde existe une telle abomination.
2° Parce que plus de la moitié de ces 15 000 êtres humains sont en détention provisoire, présumés innocents, probablement innocents, et subissant les préjudices d’une justice paresseuse avec son lot de magistrats qui se prétendent surchargés alors qu’ils arrivent à 11h et repartent à 14h
3° Parce que l’autre moitié de ces 15 000 créatures a certainement subi la main trop lourde d’une justice qui ne s’abat que sur les plus faibles ou sur les « Coumba amoul ndeye »
4° Et pour finir parce que la majorité des familles de ces 15 000 êtres humains ont voté pour un changement, en commençant l’arrêt de la déshumanisation des lieux de détention
Malheureusement, près de 60 jours après votre prise de fonction, c’est comme si vous cautionnez également ces crimes contre l’humanité perpétrés au quotidien. Pourtant il vous aurait suffi d’un coup de fil pour que cesse dans les 24 heures cette abomination.
Vous n’ignorez pas que depuis vos 60 premiers jours, du Lundi au Dimanche, de 0h à 23h59, dans les 37 prisons du Sénégal, l’autorité que vous incarnez à présent est en train de traiter des êtres humains, non pas comme des animaux, mais 1000 fois pire que des animaux. A quelques centaines de mètres du Palais Présidentiel et de la Primature :
1° La maison d’arrêt de Reubeus, prévue pour 500 détenus en contient plus de 3000
2° Qu’il y’a dans la plupart des trous à rats qui servent de cellules entre 50 – 100 – 200 – 250 êtres humains alors qu’ils sont dimensionnés pour 10 fois moins de personnes
3° Que ces mêmes 50 – 100 – 200 – 250 êtres humains se partagent une seule et même toilette répugnante par cellule
4° Que ces milliers d’êtres humains sont entassés les uns sur les autres 22 heures sur 24, et 7 jours sur 7, se pissant dessus, se chiant dessus, se crachant dessus, se vomissant dessus le plus clair du temps, et ne disposant que de 2 heures de cours par jour
5° Que pour dormir, ces êtres humains s’allongent sur le côté, complètement scotchés les uns contre les autres, ou assis toute la nuit avec un codétenu entre les jambes.
6° Que pour manger, soit ils supportent la nourriture bonne pour les porcs, avec son lot de cafards, de vers de terre, de fourmis, soit leurs familles ont les moyens de leur faire déposer chaque jour les 3 repas.
7° Que pour boire, soit leurs familles payent cher pour de l’eau minérale, soient les détenus choisissent entre leurs salives et l’eau polluée du robinet, une eau qui d’ailleurs ne coule que très rarement.
8° Que pour se laver, bien souvent une ou deux fois par mois, vu qu’il n’y a qu’une foutue toilette pour 50 à 200 personnes, et de l’eau qui se fait rare dans les robinets
9° Qu’il faut s’accommoder à vivre avec les rats, les cafards, les fourmis qui y ont élu domicile par milliers
10° Qu’il est interdit de tomber malade malgré la flopée de microbes, la saleté, les infections, car l’infirmerie n’a qu’un seul et même médicament pour tous les maux, et une seule et même tasse pour tous les détenus
Bien vrai que vous avez tous deux bénéficié d’un traitement spécial durant votre incarcération, et c’est peut-être ce qui explique que vous ne soyez pas suffisamment sensibles aux abominations que vivent les 15 000 détenus que vous avez laissés derrière vous.
Mr Faye, Mr Sonko, qu’attendez-vous pour agir ? :
** Il ne faut pas plus de 2 jours pour construire de foutues toilettes supplémentaires, installer la robinetterie et les sanitaires, d’autant plus qu’il y’a de l’espace inexploité
** Il ne faut pas plus de 2 jours pour désinfecter, désinsectiser, dératiser, les lieux avec l’usage de produits non nocifs
** Il ne faut pas plus de 10 jours pour rajouter de foutues chambres qui ne nécessitent aucun luxe particulier, et cela en attendant de construire de nouvelles prisons, au diable la superstition
** Renforcer le contrôle pour la qualité des stocks de nourriture et des repas servis, renforcer la logistique.
** Proscrire les paquetass qui sont des procédés criminels, inhumains, dangereux, dégradants
** Renforcer les moyens du Directeur et du Chef de Cour actuel de Reubeus, la prison la plus surpeuplée, afin qu’ils poursuivent le bon travail salué de tous qu’ils essayent de faire malgré les mains vides. Idem pour les autres centres de détention.
** Et bien d’autres mesures urgentes et très faciles à mettre en œuvre en attendant l’application d’une politique longtermiste.
Mr Faye, Mr Sonko, rien ne peut justifier le fait qu’une telle abomination qui n’existe qu’au Sénégal, à laquelle vous pouviez mettre fin dès la première semaine de passation de service, soit au point zéro près de 60 jours après. Il est donc plus que temps de corriger une telle erreur avant que la déception ne gagne du terrain.
MARVEL NDOYE

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.