mercredi, juillet 24, 2024
.
.

Ce chauffeur explique pourquoi les tarifs des transports ont augmenté !

par pierre Dieme

Les chauffeurs de la gare routière des Beaux Maraîchers ont pris la parole pour expliquer leur opposition à la récente décision du ministre des Transports, El Malick Ndiaye, d’introduire les bus de Dakar Dem Dikk dans les gares routières afin de réduire les tarifs pour les voyageurs pendant la Tabaski.

Les chauffeurs ont expliqué que l’augmentation des tarifs pendant la période de forte influence de la Tabaski est justifiée par la nécessité de compenser les trajets de retour souvent effectués avec des bus vides. L’un des chauffeurs a mentionné qu’ »en tant que chauffeurs, si nous décidons d’augmenter les tarifs du transport pendant la Tabaski, c’est pour une raison simple. Par exemple, si nous quittons Dakar pour aller à Fouta avec le bus rempli, pour revenir à Dakar, le bus sera complètement vide. Faire un aller-retour signifie consommer deux fois plus de carburant. Ce n’est pas seulement l’aller qui est payé, mais aussi le retour, car pendant les fêtes, les gens ne quittent pas les régions pour venir à Dakar, c’est plutôt l’inverse. La voiture revient donc vide, avec une consommation de carburant équivalente à l’aller. »

Les chauffeurs soulignent qu’ils n’ont pas pris la décision d’augmenter les tarifs « juste pour le plaisir ». En temps normal, les allers-retours se font avec des bus remplis à chaque trajet, mais pendant les fêtes, les bus ne sont remplis qu’à l’aller. « Dans ces conditions, si nous faisons le voyage avec un tarif réduit, il nous sera impossible de réaliser quelques bénéfices. Il ne nous restera même pas 10 000 francs sur l’aller-retour, »

 a-t-il ajouté.

Ils expriment également leur désaccord avec la manière dont la décision d’introduire les bus de Dakar Dem Dikk a été prise sans consultation préalable. « On nous avait indiqué que les tarifs allaient être réduits et nous étions d’accord sur cela. Cependant, du jour au lendemain, nous avons vu les bus de Dakar Dem Dikk. Honnêtement, la façon dont le ministre s’est comporté ne nous plaît pas du tout. Il aurait mieux fait d’échanger avec nous d’abord avant de prendre quelque décision que ce soit. En tant que chauffeurs, nous sommes les acteurs principaux et il doit vraiment avoir un esprit d’échange avec nous, » a déclaré un chauffeur.

Ils soulignent que leur travail est leur unique source de revenu. « Nous n’avons que ce travail, c’est notre gagne-pain, et si on nous l’enlève, nous n’aurons presque plus rien, » ont-ils conclu.

Sidy Mohamet

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.