.
lundi, avril 15, 2024
.
Accueil A la Une « Casquettes politiques » à la Cour des Comptes : Birahim Seck recadre Mansour Faye

« Casquettes politiques » à la Cour des Comptes : Birahim Seck recadre Mansour Faye

par pierre Dieme

Depuis quelques semaines, les conclusions du rapport de la Cour des Comptes font débat. Si certains citoyens sont écœurés, Mansour Faye, lui, a décidé de s’attaquer aux magistrats de la Cour des Comptes.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

«Nous avons une cour des comptes de référence, mais il y a quand même des graines qui ternissent un peu l’image de cette institution, parce que ce rapport ne s’explique pas. Ce n’est pas juste. Pourquoi ? Est-ce que ces auteurs n’ont pas d’autres préoccupations ou des ambitions politiques ? On peut toujours se poser la question. Certaines personnes ont des casquettes politiques et se cachent derrière des institutions pour atteindre leur but», a dit Mansour Faye dans les colonnes de l’Observateur.

Birahim Seck, le coordonnateur du Forum civil n’a pas du tout aimé une telle réaction. Surtout venant d’un ministre de la République. «Mansour Faye doit retenir que dans le contexte actuel du pays il est interdit, voire prohibé de jeter le discrédit sur les institutions», a-t-il craché.

Le responsable de la section sénégalaise de «Transparency International» souligne qu’en attaquant la Cour des Comptes et à traiter certains vérificateurs de politiques, «monsieur le ministre Mansour Faye est en train de jeter directement le discrédit  sur les institutions.»

Birahim Seck précise que le rapport de la Cour des comptes est contradictoire et les  ministères ont eu à répondre aux contrôleurs avant qu’ils ne fassent leur rapport. «Il faut impérativement que les faits soient discutés devant le Juge et nulle part ailleurs», martèle-t-il.

Youssouf SANE

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.