mercredi, juillet 24, 2024
.
.

Bras de fer entre l’éxécutif et l’assemblée nationale : Alioune Tine invite au dépassement

par pierre Dieme

Dans un entretien accordé à Vox Populi, Alioune Tine, le fondateur d’Afrikajom center, se prononce sur les tensions entre l’exécutif et le législatif accentuée par la polémique relative à la Déclaration de politique générale (DPG) du Premier ministre, Ousmane Sonko.

«Aujourd’hui, avec la crise que nous traversons, une crise somme toute factice et sans intérêt pour le peuple, semble être dictée par les logiques partisanes et politiciennes du passé, logique du rapport des forces et de la tyrannie de la majorité qui se traduit par la confrontation de deux institutions. L’exécutif et le législatif où ceux qui détiennent la majorité devraient épargner au peuple une crise inutile et sans intérêt», assène et ancien chef de file de la Raddho.
 
Le droit-de-l’hommiste suggère de «faire preuve de part et d’autre d’humilité et de réalisme, et de privilégier l’intérêt commun et taire l’intérêt partisan». Il poursuit : «Il faut que l’État et les Institutions démocratiques, notamment l’institution judiciaire et l’institution législative, échappent au contrôle exclusif de partis politiques, qui peuvent imposer leurs quatre volontés au reste du pays.»
 
Alioune Tine interpelle dans ce sillage le tandem Diomaye Faye et Ousmane Sonko. «Les attentes des Sénégalais pour l’avènement d’un Sénégal nouveau, pour la réconciliation, et l’unité, n’ont jamais été aussi fortes. Elles ne doivent absolument pas être déçues. Le président de la République et son Premier ministre doivent agir de manière à ce que l’on sorte le plus rapidement possible de cette mauvaise passe.»
 
En outre, le fondateur d’Afrikajom invite le président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, «à prendre dans les meilleurs délais toutes les initiatives utiles pour mettre à jour le règlement intérieur» de l’institution parlementaire.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.