jeudi, juillet 25, 2024
.
.

Bradage du littoral : “Y en a marre” exige de l’Etat l’arrêt de toutes transactions foncières et la finalisation de la réforme du foncier

par pierre Dieme

Le mouvement “Y en a marre”, trouve inadmissible que l’Etat d’urgence et la loi d’habilitation ne semblent être que des prétextes pour contourner les principes d’éthique, de bonne gouvernance de redevabilité et de contrôle de l’action publique. Fadel  Barro et ses camarades s’exprimaient ainsi cet après-midi, lors d’une conférence de presse, pour dénoncer le bradage foncier du littoral.

Selon eux, cette attitude du gouvernement, en pleine crise sanitaire due au coronavirus, ainsi que « les  derniers scandales fonciers sur le littoral ouest de Dakar et d’autres zones du pays, en pleine pandémie et dans un contexte où la réforme foncière est au point mort, viennent renforcer l’idée qui contrairement aux populations et des différentes forces vives engagées dans le combat contre la Covid-19, les décideurs profitent de la situation, pour prendre des décisions inopportunes et suspectes ».

Les membres dudit mouvement invitent les autorités à cesser de prendre des décisions qui sont aux antipodes de la transparence, sur nos ressources et sur les dossiers concernant le pays et de se ressaisir pour maintenir le consensus national en faisant montre de transparence.  Pour cela, disent-ils, « il est important d’édifier les Sénégalais sur les différents dossiers mentionnés qui font l’objet de débat aujourd’hui, surseoir à certaines transactions foncières, le temps de reprendre et finir dans les meilleurs délais la réforme foncière bloquée depuis le dépôt du document de politique foncière par la commission nationale de réforme foncière sur la table du président de la République », ont-il déploré.

Maguette Ndao 

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.