.
lundi, avril 15, 2024
.
Accueil A la Une Après Sonko à Keur Massar : Amadou Ba porte la réplique et met en garde

Après Sonko à Keur Massar : Amadou Ba porte la réplique et met en garde

par pierre Dieme

C’est par une forte mobilisation à Pikine, qui a réuni plusieurs pontes du régime, que la coalition Benno bokk yaakaar a répliqué aux attaques du leader de Pastef. Le Premier ministre Amadou Ba, tête de file du rassemblement, toutes griffes dehors, a demandé à ses camarades de répliquer s’ils sont attaqués.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Coup pour coup ! C’est l’allure qu’a pris le face-face politique entre pouvoir et opposition. Le rassemblement d’hier de la coalition Benno bokk yaakaar, à Pikine, deux semaines après celui de Ousmane Sonko, à Keur Massar, a été une réponse politique dans la forme par sa forte mobilisation, mais aussi dans le fond avec le discours de va-t’en guerre. Les responsables politiques du pouvoir n’ont pas été avares en mots.

Le Premier ministre Amadou Ba a été chargé de répliquer au leader de Pastef. Il a ainsi appelé les militants de son parti à se mobiliser derrière le président Macky Sall qui, dit-il, a fait « beaucoup d’efforts pour satisfaire les populations dans tous les domaines ». Avant de prôner, à son tour, la loi du Talion devant une foule venue assister à la rencontre. « Nous avons un parti solide qui a retrouvé son unité et des militants engagés. C’est pour cela que désormais, quiconque vous attaque, répliquez ! Le reste, c’est l’affaire de l’Etat. Tantôt, ce sont des magistrats qui sont menacés, tantôt des agents des impôts, tantôt des gendarmes. Mais l’Etat restera toujours debout et fera face. Tout contrevenant, où qu’il soit, sera sous le coup de la loi. Et personne ne peut déstabiliser le Sénégal », a assuré le Premier ministre, qui dit avoir « entendu les menaces de l’opposition ces derniers jours ». Mais, rétorque-t-il, « rassurez-vous ! Parce nous avons la majorité dans la banlieue. Le parti et la coalition vont défendre la République, le Président Macky Sall et les institutions ».

« Nous n’avons pas de plan B ni de plan C »
Au sujet de l’éventualité d’une troisième candidature de Macky Sall à l’élection présidentielle de 2024, le patron de l’Apr aux Parcelles assainies avance sans détours : « Nous n’avons pas de plan B ni de plan C. Macky Sall est notre seul plan. Que ça soit 2024 ou 2029, c’est du pareil au même. C’est à conjuguer au passé. Il peut compter sur nous. Nous nous attellerons à faire tout ce qu’il souhaite. Et c’est ce message qu’attend de nous le Président Macky Sall », rapporte Amadou Ba.

Boudal NDIATH

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.