vendredi, juillet 12, 2024
.
.

Après la décision du Conseil constitutionnel : Abdoul Mbaye lance une pique à Karim Wade

par pierre Dieme

« Nous avons été injustement écartés des candidats à l’élection présidentielle de 2024. Mais nous n’avons pas contesté la décision du Conseil constitutionnel au nom d’un principe qui nous fait limiter notre action face aux juges à des recours possibles. Il n’y en avait pas », a réagi le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT).  Faisant ainsi allusion aux accusations de corruption du Parti démocratique sénégalais (PDS) à l’encontre de deux juges constitutionnels.
L’ancien Premier ministre sous Macky Sall, Abdoul Mbaye  de poursuivre : «Nous n’avons intégré aucune structure de protestation ».Toutefois, il a déclaré avoir décidé, avec ses camarades, de poursuivre son combat pour le ‘’non à la continuité’’ du régime en place.  «Nous nous sommes mis à la disposition des candidats de l’opposition véritable pour apporter notre soutien. Nous avons immédiatement transformé la coalition ABDOUL2024 en Alliance SENEGAL2024. Nous avons ensuite considéré que le report du scrutin ouvrait une voie possible pour aller vers une élection apaisée et inclusive à condition de consensus et de préalables basés sur l’annonce du respect de l’échéance du mandat de Macky Sall, le 2 avril 2024 », a-t-il laissé entendre.Le leader de ACT a également fait remarquer, sur X : «Le Conseil constitutionnel a pris hier 15 février une autre décision. Elle doit être respectée. Elle a été prise sur la base d’une incompétence à contrôler les parrainages et d’erreurs documentées sur l’appréciation de binationalités. Mais elle est prise sans recours possible. Espérons qu’elle puisse sortir le Sénégal de la crise institutionnelle ».
Abdoul Mbaye a été recalé à l’étape du parrainage électoral.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.