.
dimanche, avril 14, 2024
.
Accueil A la Une Anta Babacar Ngom sur l’élection présidentielle : «elle était un référendum pour choisir entre la rupture ou la continuité»

Anta Babacar Ngom sur l’élection présidentielle : «elle était un référendum pour choisir entre la rupture ou la continuité»

par pierre Dieme

Anta Babacar Ngom qui était candidate en lice au fauteuil présidentiel a, au lendemain de l’élection présidentielle du 24 mars 2024 dont les résultats provisoires ont donné la victoire à Bassirou Diomaye Faye, a salué le rayonnement de la démocratie sénégalaise avant de féliciter le président Bassirou Diomaye Faye. 

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

«Je prie pour que le président Bassirou Diomaye Faye soit à la hauteur. Je félicite également tous les sénégalais et sénégalaises particulièrement ceux ou celles qui ont eu confiance en moi. Cette élection a montré la maturité politique de notre peuple et de notre conscience citoyenne. Nous avons fait le tour du pays et partout où on a été, nous avons été bien accueillis et vous nous avez écoutés. Je n’ai qu’un seul mot : merci. Je voulais diriger ce pays pour instaurer la rupture. C’est vrai que je n’ai pas gagné l’élection mais je demeure convaincu qu’il y aura la rupture au Sénégal. Je rassure tout le monde. Je continuerai à travailler pour mon pays le Sénégal», a déclaré la présidente du mouvement Alternative pour la relève citoyenne (Arc).

Anta Babacar Ngom pense que cette élection présidentielle était un référendum pour choisir entre la rupture ou la continuité. «Cela montre à quel point les sénégalais avaient besoin de changement. C’est ce qui m’a poussé d’ailleurs à me présenter lors de la dernière élection présidentielle», a-t-elle dit. La présidente du mouvement Arc a encouragé tous ses militants et responsables.

«Nous existons depuis seulement 8 mois et nous avons réussi à installer ce mouvement partout dans le pays de Kédougou à Saint Louis de Matam à Ziguinchor. Vous avez montré de belles choses durant la campagne avec de belles propositions mais aussi la maîtrise parfaite des nouvelles technologies. Nous allons continuer le travail pour être des sentinelles de la démocratie. Mon vœu est de révolutionner la façon dont on fait de la politique dans notre pays. Je prône pour un esprit de responsabilité, des débats d’idées dans le respect, entre autres. Et oui le temps de la relève est arrivé», conclut-elle.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.