lundi, juin 17, 2024
.
.
Accueil ActualitésPolitique Affaire Bah Diakhaté et Imam Ndao: Devant la barre, les mis en cause ont nié les faits

Affaire Bah Diakhaté et Imam Ndao: Devant la barre, les mis en cause ont nié les faits

par pierre Dieme

Devant la barre du Tribunal des flagrants délits, se tient présentement le procès impliquant l’activiste Bah Diakhaté et le prêcheur Imam Ndao. Les mis en cause ont catégoriquement nié les faits pour lesquels ils sont attraits à la barre. Selon notre consœur sur place, les plaidoiries se poursuivent et l’Imam Ndao est d’ailleurs en train de répondre aux questions.

 Bah Diakhaté  « Je me suis adressé à Ousmane Sonko en tant que président du Pastef. Lors de la rencontre à l’UCAD, Ousmane Sonko a parlé de l’homosexualité. Concernant Oxfam, je n’ai pas dit que Sonko a reçu 100 millions de leur part. »

« Je dis qu’Ousmane Sonko est avec des gens qui ont des liens avec les homosexuels. Je détiens des photos de certains de ses proches lors d’une gay pride », a déclaré Bah Diakhaté.

Revenant sur la déclaration de patrimoine de Ousmane Sonko, Bah Diakhaté a affirmé « que dans son livre Solutions en 2016, il a fait sa déclaration de patrimoine. L’immeuble qu’il a vendu le 6 mars 2018 ne figurait pas dans sa déclaration de patrimoine. J’ai même déposé une plainte à l’OFNAC pour le dénoncer. L’immeuble a été vendu à 100 millions de francs à une dame. » Selon Me El Hadj Diouf, ils ont les preuves de cette vente qu’ils ont versées dans le dossier.

Bah Diakhaté a en profité pour réaffirmer son appartenance à l’APR.

L’Imam Ndao, s’adressant au procureur, déclare : « On a condamné Ousmane Sonko à 2 ans de prison pour corruption de la jeunesse, ce sont des faits que j’ai rapportés. Pour moi, la corruption de la jeunesse consiste à abuser d’une femme, c’est ce que j’ai compris. » Prenant la parole, le Procureur a affirmé qu’Ousmane Sonko aurait répondu à Mélenchon que l’acceptation de l’homosexualité au Sénégal pourrait constituer un casus belli (acte de nature à motiver une déclaration de guerre). Des affirmations que Me El Hadj Diouf a balayées. Selon l’avocat, « Ousmane Sonko a parlé de tolérance mais jamais d’entreprendre une guerre ».

« Limite-toi à répondre aux questions qui te sont posées. Si tu reviens encore sur ton amour pour Diomaye, je ne te défendrai plus », a pesté Me El Diouf après que son client ait déclaré qu’il aime beaucoup Bassirou Diomaye Faye et qu’il respecte Ousmane Sonko. Me Diouf a exhorté son client à garder sa dignité et à répondre aux questions sans détour.  Imam Ndao déclare : « Je n’ai jamais rencontré Macky Sall, malgré les accusations portées contre moi en tant que partisan de l’APR. Je le répète, je ne fais pas de politique et je ne l’ai jamais fait ».

Reporter (Ndeye Fatou Touré) Pressafrik

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.