mercredi, juin 19, 2024
.
.
Accueil A la Une Les priorités du gouvernement

Les priorités du gouvernement

par pierre Dieme

Le président Bassirou Diomaye Faye a engagé le gouvernement sénégalais à bâtir un capital humain de qualité à partir d’une éducation et d’une formation scientifiques attrayantes, accessibles et alignées sur les besoins de développement économique et social du pays, a indiqué le ministre de la Fonction publique et de la Réforme du service public, Olivier Boucal .

Cette option du nouveau gouvernement passe par la mise à l’échelle d’une éducation inclusive de qualité, à travers un bon maillage territorial pour assurer à tous et en particulier aux groupes vulnérables, une éducation de proximité, a-t-il précisé.

Il présidait mardi à Dakar, un atelier régional du programme “Education à haute voix” (EOL, en anglais), au nom de son collègue de l’Education, Moustapha Guirassy.

“Nos efforts vont être orientés dans le sens de la vision souverainiste proposée aux Sénégalais. Son opérationnalisation, déjà engagée, favorisera l’équité et corrigera les disparités, les vulnérabilités et les inégalités dans l’accès, la réussite et la participation de tous à l’éducation”, a-t-il dit.

Le gouvernement a ainsi pris “la ferme résolution de coopérer avec tous les acteurs, à travers des cadres structurés, pour relever les défis majeurs”, a-t-il assuré.

Dans cette optique, a ajouté M. Boucal,  “l’accent sera mis sur les synergies nécessaires, la complémentarité entre les acteurs, notamment ceux de la société civile”.

“Le peu de temps que nous venons de faire à la tête du pays nous a déjà permis de mesurer la complexité des enjeux, mais il nous a aussi renseigné sur l’énorme potentiel en ressources humaines dont l’utilisation adéquate devrait permettre de prendre à bras le corps les nombreux défis identifiés”, a-t-il relevé.

Il estime que “ces défis ne sauraient être relevés que dans le cadre d’une véritable intégration africaine” qui permettrait “à nos différents pays de collaborer de façon étroite, de soutenir les relations entre leurs différentes composantes et de mettre en synergies leurs différentes ressources”.

Parlant de la rencontre qui réunit des acteurs de la société civile sous la houlette du Partenariat mondial pour l’éducation (PME), Olivier Boucal se dit persuadé que le programme va contribuer sensiblement à la transformation de l’éducation, pour en faire un véritable levier de développement du capital humain, conditions sine qua non pour bâtir une Afrique souveraine et prospère.

L’atelier régional de trois jours intervient dans le cadre de la phase d’extension du programme (2024-2027), du programme (Education Out Loud, ou Education à haute voix).

La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP) est partie prenante de ce programme au Sénégal.

EOL est un fonds  qui finance des organisations de la société civile en Afrique de l’Ouest et du Centre pour une éducation publique de qualité et accessible à tous.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.