Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
PEOPLE
 
 
Tuerie au mali : Baaba Maal crie son indignation
Publié le : Mardi 26 Mars 2019 - 09:42 - Commentaires : 0 - Consulté : 525 Imprimer

« Trop, c’est trop ! » Ainsi s’est indigné l’artiste-chanteur, Baaba Maal, suite au massacre du village peul d’Ogossagou au Mali où plus de 135 morts ont été enregistrés. Meurtri, l’artiste interpelle « davantage la communauté sénégalaise et celle internationale. » Ce, pour dire « que nous avons le devoir d’élever la voix, de faire appel à tout un chacun pour ce qui vient de se passer tout récemment au niveau du Mali, ne puisse plus se passer.

J’ai fait une vidéo qui est sortie dans les réseaux sociaux mais c’est pour dénoncer tout cela. Avec les images nous pouvons le faire pour crier haut et fort que trop, c’est trop. Nous vivons au 21ème siècle, nous en tant qu’Africains, nous avons beaucoup de priorités autres que de montrer cette Afrique poussée à la violence. Assez, c’est assez. Les artistes, les musiciens, les comédiens, les réalisateurs, les journalistes, nous tous ensemble, nous pouvons faire que cela ne puisse plus se reproduire. » Baba Maal a lancé son plaidoyer à l’occasion du lancement, ce lundi, 25 mars, à la Maison de la culture Douta Seck, de Full art académie. Un projet conceptualisé par le réalisateur Papis Niang du label Art bi management.

Le combat de l’initiateur

« Au Sénégal, le cinéma est encore en chantier, a relevé Papis Niang. Full Art académie n’est rien d’autre qu’un cadre de formation capable d’accueillir des jeunes pour les former et les encadrer en techniciens de lumière, de sons, des comédiens, des acteurs mais aussi produire et de la musique et du cinéma parce que nous sommes un produit de la musique. On ne peut pas finir notre carrière sans pour autant tendre la main à des jeunes qui nous regardent, qui nous envie et qui nous disent tous les jours, on veut devenir comme vous. A notre niveau, on veut créer des techniciens capables de séduire à travers leurs caméras, leurs images, etc. On a vu avec l’influence des plateformes, des sites internet. Si on ne fait pas attention, on risque de perdre les techniciens. On va juste avoir quelqu’un avec son stabilisateur et son iphone, qui parvient à couvrir un évènement alors que pour une telle couverture, il faut une équipe, un caméraman, un preneur de son, un bagagiste, quelqu’un qui assure la lumière. Ça, il ne faut pas qu’on le perde, il ne faut pas laisser l’appareil faire le travail des hommes. C’est cela notre combat. »

Le mot du parrain d’honneur

Parrain d’honneur du projet, Baba Maal a exprimé toute sa satisfaction d’avoir été choisi : « Je suis très content d’être associé à ce projet de structure de formation. Avec Papis, je suis vraiment optimiste par rapport à ce que cette jeunesse et la culture peuvent réellement amener comme révolution. Il faut qu’on aille vers une révolution. Tant de bonnes choses sont réalisées ici au Sénégal surtout dans le continent (africain) au regard de tous les films réalisés par Djibril Diop Mame Betty, que ça soit Sembène Ousmane. Notre devoir, c’est de tout faire pour que ce cinéma puisse continuer à vivre mais pour cela, ce qui me réconforte, c’est que Papis est venu me dire ce que j’avais voulu entendre, que pour faire la différence, il va falloir qu’on s’appesantisse sur la formation. C’est plus qu’important. »

Aussi, « nous avons sur le continent toutes les histoires qui fascinent maintenant les grands réalisateurs. On a, dans notre histoire tous les personnages qui peuvent être l’objet d’une réincarnation dans le cinéma. On peut parler de Chaka, de Soundiata Keïta, de Samory Touré, de Lat Dior. Autour de toutes ces personnes, nous savons qu’il y a des histoires qui sont là et qui peuvent intéresser quelqu’un qui écrirait des scénarios pour en faire un film qui courrait le monde comme Black Panthers. Alors, il reste la formation au cinéma africain pour pouvoir être compétitif. J’ai donné mon engagement à Papis. Pourquoi je l’ai fait ? Je n’ai plus le droit de tourner le dos au cinéma. Après avoir fait plus de dix (10) participations dans la composition de la musique de film, je pense que ce serait malhonnête de ma part de ne pas aider le cinéma sénégalais dans mes possibilités, d’accompagner des jeunes, dans la formation parce que c’est avec l’éducation qu’on peut faire la différence, qu’on peut aller en compétition avec les autres. Il est du devoir de notre Etat, de nos administrations de les soutenir. »

Enfin, « c’est que vous avez là un secteur qui est très important pour l’éducation de nos peuples. Cheikh Hamidou Kane a dit qu’il est convaincu que pour continuer à éduquer la jeunesse africaine, il va falloir qu’on utilise davantage l’image parce que tous ces jeunes qui ont 12, 13 ans, qui regardent des vidéos à l’insu de leur parents, sont beaucoup plus proches de ce qu’ils voient que ce qu’ils lisent. C’est dommage les livres très important mais les images font le buzz dans le cœur de ces jeunes. Donc, vous avez du pain sur la planche. »

Depuis sa participation en 1988 à l’album Passion de Peter Gabriel qui compile les musiques du film The Last Temptation of Christ, Baaba Maal enchaîne les succès dans le domaine du cinéma. Le roi du ’’Yela’’ a participé dans dix (10) films à succès dont ’’Why do fools fall in love’’ avec Halle Berry comme actrice principale et la série culte ’’Sex in the City’’. Au Sénégal, sa musique est associée au film culte de Sembène, ’’Guelewar’’ en 1998.

La séance a démarré par une minute de silence en hommage à Issa Cissokho, qui fut saxophoniste du groupe Orchestra Baobab et du Super Etoile de Youssou Ndour, décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 73 ans.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre e-mail
   
Votre commentaire
 
   
 
AUTRES INFOS PEOPLE
Awadi : "Bou néké deug la nama Aliou Sall diokh sama 400.000"
Karim Xrum Xak arrêté
«Un artiste a besoin de la critique»
Gris Bordeaux : «Tapha Guèye a commis une erreur en aidant Balla Gaye 2»
Thione Seck : « j’ai été marabouté, ils ont bousillé la carrière de Wally »
Alaye Djité, coaccusé de Thione : « C’était des coupures de billets sans référence pour tourner un film »
Les avocats de Thione plaident l’annulation du procès, le parquet s’oppose
Retour sur scène
Habib Faye encore célébré
Vers la mort de l’organisation du Festival annuel Jazz de Saint-Louis
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 115964 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 86844 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 63030 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 53675 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 52980 fois
 
   
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 26 juin 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Mignane Diouf accuse Suez«le Timis de l’eau» d’avoir corrompu Mansour Faye ...
17/06/2019 - 12:58
Les graves révélations de Mody Niang sur le procureur, la gestion du Coud et l ...
14/06/2019 - 16:28
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Pression....
L'OEIL DU CITOYEN
De Saneex à Sanaxadi !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 26 juin 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
« AAR LEPP LI NU BOKK »
26/06/2019 - 16:48
Communication du palais : Les raisons d’une instabilité
26/06/2019 - 12:53
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017