Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CARTE BLANCHE
 
 
CARTE BLANCHE......SÉNÉGAL : Le crépuscule des politiciens professionnels !
Publié le : Samedi 3 Juin 2017 - 12:05 - Source : dakarmatin.com - Commentaires : 14 - Consulté : 2699 Imprimer

De la même façon que le cocu est toujours le dernier à être au courant, les politiciens professionnels seront les derniers à se rendre compte que leur crépuscule a sonné, occupés qu'ils sont, le nez dans le guidon, à la préservation de leurs strapontins et autres avantages indus.

Heureusement l'annonce d'un crépuscule est aussi celle d'une aube naissante porteuse d'espoirs inéluctablement.

Un célèbre acteur politique disait que "les hommes politiques soit ils sont très cons soit ils sont très cyniques".
J'ai l'habitude de dire que le pouvoir ne rend pas fou, il rend con. Il ouvre un grand boulevard qui mène tout droit vers la "Residence de l'idiotie"; gare à ceux qui empruntent ce boulevard.
En effet, reproduire les mêmes bêtises et espérer un résultat différent relève de l'idiotie et défie une vieille loi naturelle qui stipule que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. 
Seul le pouvoir est capable de faire oublier en un temps record ce théorème si évident qu'il relève du bon sens agricole.

Dans son livre, « On ne peut éternellement se contenter de regarder les cadavres passer sous les ponts », l’ancien Procureur de la République Eric De MONTGOLFIER considère que nous sommes tous « complices » de la politique qui se déroule sous nos yeux.

En effet selon lui, si l'étiquette "tous pourris » collée aux hommes politiques est faux, en revanche il affirme l'existence d'un « tous contaminés » et surtout, un "tous plus ou moins complices". 
Les politiques, bien sûr, puisque le pouvoir corrompt, mais les journalistes également, par leur veulerie et leur flagornerie, et les citoyens par leur passivité et leur manque d’engagement.

Au SÉNÉGAL jamais le débat politique n'avait atteint un tel niveau de vacuité et de bassesse. Jamais les journalistes ne s'étaient autant "inféodés à l'argent et au pouvoir" pour paraphraser l'inspecteur des impôts Ousmane SONKO, nonobstant les vociférations et les gesticulations de ceux qui se sentent morveux, qui n'ont qu'une chose à faire : aller se moucher.

Pour preuve, elles sont où à présent ces belles plumes d'hier qui donnaient au journalisme ses lettres de noblesse et faisaient la fierté de cette profession ? 
Suivez mon regard.
Elles sont dans les lambris dorés du pouvoir entre strass et paillettes, loin du peuple dans les salons feutrés et douillets des cellules de communication, estampillées "conseillers en COM".
La "COM" ce redoutable poison des politiques destiné à faire avaler les pullules les plus indigestes et les plus abjectes.
Ces journalistes d'un autre genre font de la "COM" dans un tapage assourdissant qui sature les ondes et les écrans. 
Aucun débat sérieux n'est organisé sur les enjeux des élections et leur impact sur le quotidien du peuple et sur la vitalité de la démocratie.
Les plateaux des émissions folkloriques de crétinisation comme Quartier Général se sont emparés de ces questions cruciales et vitales pour le peuple au grand dam des férus de débats d'idées et de débats contradictoires.

Les scandales succèdent aux scandales à une vitesse sidérante au point de verser dans la banalisation et la normalité.
L'indécence et l'obscénité des Élites politiques s'étalent à longueur de journée et font la une de la presse people à sensation.
Ces Élites s'affranchissent des règles éthiques et morales pour, dans un cynisme sans égal, jouir et s'enrichir encore et toujours avec une avidité sans limites.

C'est sans vergogne que ces politiciens professionnels affichent leur priorité pour leurs propres intérêts tournant le dos à ceux qui les ont élus une fois leur mandat en poche.
La République souillée par tant de vilénies n'en finit pas d'agoniser sous les coups de boutoir de ces politiciens infidèles adeptes de "l'adultère politique", transhumants éternels, de pâturages en pâturages : peu leur importe, seule la présence de prairies verdoyantes les intéresse. 
La démocratie représentative est à l'agonie, les oligarchies, la corruption et les pressions des lobbies ont eu raison des velléités réformatrices qui sont sous le joug de pressions qui agissent dans l'ombre.

Dans un tel contexte le divorce est définitivement consommé entre la majorité silencieuse de ce peuple qui aspire à "une politique autrement" et ces politiciens professionnels victimes du "drame des avantages indus". 
En effet ces derniers sont obsédés par la préservation et la conservation de leurs avantages immérités, obtenus grâce au seul critère de proximité avec leur bienfaiteur.
Ainsi, soucieux de toujours donner davantage de gages de fidélité à leur bienfaiteur, ils passent leur temps à défendre l'indéfendable, à ravaler leurs vomissures et à renier leurs convictions d'hier.

Le vénéré Serigne Abdoul Ahad Mbacke RTA nous avait fourni les clés pour reconnaître les "Gor" c'est à dire les dignes, fidèles et vertueux : il suffit de placer sur une balance leurs paroles d'hier et leurs actes d'aujourd'hui et le verdict coule de source.

Seuls les politiciens professionnels ne voient pas le crépuscule qui avance inexorablement.
"Beut likoye fat douko guiss".
Je termine enfin par cette Prophétie : 
La majorité silencieuse de ce peuple, déçue de ces politiciens et de leur politique politicienne, risque de trouver en Ousmane SONKO l'alternative qui se fait désirer depuis si longtemps, c'est à dire l'homme qui incarne véritablement ce principe de "la politique autrement".
Nier cela c'est faire preuve de naïveté ou de cécité intellectuelle manifeste.
"Kou moytouwoul youkhou dina djib founiou ko foguewoul malako wakh".
À bon entendeur.....
PS : les thuriféraires zélés et autres flagorneurs pourront toujours m'accuser de "politicien partisan encagoulé" je connais la musique. 
Ramadan Moubarak !

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (14)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Thimm - 03/06/2017 - 12h 40  
Une seule chose va perdurer le règne des minables politiciens professionnels: la corruption. Ils sont vomis du peuple mais se maintiennent avec le ribbat distribué partout.Les gens avaient détesté la corruption generalisee pour le référendum, le pire des pires va arriver...L´argent sale et dégueulasse va déferler...
NIANE - 03/06/2017 - 12h 44  
Joli texte avec de jolies rêves.Les grands états major par l'argent et par le bruit ne laisseront aux nouveaux venus que les plus forts restes et Sonko y compris.C'est le peuple sénégalais de par ces choix même qui est malade : dis moi où se trouvent l'argent et le folklore je te dirai le vainqueur.J'espère me tromper le 30 juillet.
LondonBoy - 03/06/2017 - 13h 27  
Tres belle contribution, j'ose espérer que les âmes conscientes liront votre post et réagiront positivement à cette réalité. Il est temps de changer la donne. Ousmane Sonko a montré son intégrité, probité professionnelle et sociale. Personnellement il m'a convaincu et est différent de ces politiciens invétérés.
LATSABETCHA - 03/06/2017 - 13h 28  
Mr SONKO ne peut pas incarner une alternative risquée tout au contraire. Et fort heureusement que le peuple soit rassuré qu'un de ses fils puisse se présenter non point en un Messie, mais comme un pure patriote validé par une brillante et rassurant trajectoire. Le postulat de Serigne Abdoul Ahad M'Backe que vous faites bien de rappeler, définie admirablement la structuration du leadership. Or, Mr SONKO, n'a ni édulcoré son engagement, ni compromis son cheminement. Mr SONKO est réel Leader. Il convainc et est toujours debout, malgré les obstacles et les vilenies que le système dans sa toute puissant a déclenché pour le casser. Puisse le peuple qui est avant et après tout, le Maître des urnes, le récompenser en faisant sien son combat, en l'accompagnant, jusqu'à la victoire, de...la traque citoyenne qu'il mène et qui sème depuis, troubles et désespérance dans le camp de ce système qui a déçu depuis fort longtemps..
FA - 03/06/2017 - 17h 27  
Belle analyse véridique. Mais les sénégalais ne doivent pas laisser les politiciens professionnels gagner. Même s ils leur distribuent nos maigres ressources en leur débitant leurs éternels mensonges. SONKO a Le meilleur profil pour gagner
Ama - 03/06/2017 - 19h 10  
POUR UN MOUVEMENT FORT "MACKY DÉGAGE : ON EN A ASSEZ DES VOLEURS-MENTEURS-TROMPEURS QUI NOUS FONT SOUFFRIR DEPUIS 60 ANS" KHALIFA SALL, IDRISSA SECK, ETC...Y. COMPRIS! BASTA IL NOUS FAUT UN CHANGEMENT RADICAL. TELS QUE OUSMANE SONKO PRESIDENT, Mme NAFI N’GOM KEITA PREMIER MINISTRE, PAP ALE NIANG MINISTRE DE L'INFORMATION , JUGE DEME MINISTRE DE LA JUSTICE ETC……
Mari - 03/06/2017 - 21h 41  
Il faut arreter de penser k tous les senegalais sont au même niveau au plan intellectuel et d'analyses. Certains voteront pour une liste parce qu'ils ont reçu des sous ou pour le folklore au d'autres raisons complétement absudes. Je n'ai pas espoir l'immense majorité dort et les politiciens pro jouent sur ça
Tiers - 04/06/2017 - 00h 14  
C'est difficile d'esperer quand on voit quotidiennement' à travers le petite cran,les foules en liesse avec une majorite de femmes Dansant au rythmne des tam tam acclamant á tout rompre ,les discours politicien cotoyant sous la même tente des personnes du troisieme âge egrenant leur chapelet cautionnant,par leur presence les marchants, d'illusion,Une société où les victimes applaudissent les bourreaux ,il faut venir auSenegal pour le voir,Mais il ne faut pas désespérer de la personne humaine
Ly - 04/06/2017 - 01h 20  
MAKY SALL degage
Sisi - 04/06/2017 - 04h 20  
Vous avez raison en parlant de crépuscule des politiciens professionnels mais est ce que Ousmane Sonkho sera l'homme qu'il faudra pour le Senegal ?. Donnez nous le temps de mieux le connaître . Il peut être juste mais est il intègre ? Le Senegal a besoin d'un homme intingre c'est à dire d'un homme qui sera pour les senegalais quelque soit leurs ethniques ou leurs religions.
Ousmane Sané - 04/06/2017 - 08h 46  
Oui ! Sonko incarne l'espoir pour un peuple avide de changemenst véritables pour peu qu'il sache où mettre les pieds. Nous prions pour lui et le soutenirons INCHALLAN !!!
REBU - 04/06/2017 - 09h 30  
JE NE VOIS PAS LA SIGNATURE DE MOMAR DIONGUE ???
LSB - 05/06/2017 - 16h 08  
malheureuement le bas peuple la masse silencieuse n'est pas conscient ne réagit pas ne conteste pas parce qu'il ignore meme la véritable situation. elle amnésique et trés facile à duper par des eternelles promesse
Talla - 13/06/2017 - 14h 02  
Trés belle texte. Elle résume trop bien la situation. Il faut changer pour voir. Car une chose est sure "gni fi nék gneup gno yame". Je pense ke sonko merite sa chance car il est convaicant et il ne parle pas juste pour parler comme les griots de l APR.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
CARTE BLANCHE......SÉNÉGAL : Le crépuscule des politiciens professionnels !
Macky est-il en avance sur l’opposition ?
En a-t-on vraiment fini avec Jammeh ?
Vive la démocratie!
Oui, Mme l’Envoyée spéciale, Macky Sall sait comment gagner les élections
D’un magistrat impuissant, on ne salue que la robe
En finir avec la démocrature
Ousmane Ngom, Djibo ou la valse des mercenaires
Macky, l’Apr et le cas Aliou Sall
On en a « marre-à-bout » de ces marchands d’illusions
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 60882 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 53210 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 43850 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 39526 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 36834 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 23 juin 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 23 juin 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 21 juin 2017
AUTRES AUDIOS ...
Aliou Sall et Franck Timis sont toujours impliqués dans le pétrole sén ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Fusion des deux systèmes d'information de la Caisse de Sécurité sociale et de ...
14/06/2017 - 23:05
Le Dg du Coud encore pris en flagrant délit : Cheikh Oumar Hann épinglé par l ...
14/06/2017 - 10:16
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Video: Quand Souleymane Ndéné Ndiaye jurait de ne jamais rejoindre Macky Sall
26/04/2017 - 13:13
Quand Macky Sall saluait l'engagement citoyen de Y'en a marre
06/04/2017 - 09:57
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
CARTE BLANCHE......SÉNÉGAL : Le crépuscule des politiciens professionnels !
L'OEIL DU CITOYEN
Le Ramadan citoyen !
WAX DEUG
SÉNÉGAL: Alerte aux fossoyeurs de la paix et demons de la division !
AUTRES ...
Voici la chronique du 21 juin 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Ousmane Sonko dénonce : 25 millions de Macky aux "cadres" "républicains"
22/06/2017 - 15:52
Adoption du projet de Code de la presse : La liberté de la presse restreinte au ...
18/06/2017 - 21:20
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag : Pape Alé Niang reçoit Ousmane Sonko - 17 juin 2017
EMISSIONS PAPE
Décryptage : y a-t-il des risques dans la cohabitation? - avec Pape Alé Niang ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
Macky Sall à Amadou Bâ : "Je mise mon espoir sur toi pour gagner Dakar "
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017