Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Flambée monstrueuse des prix des denrées: les clients souffrent, les commerçants accusent Macky
Publié le : Samedi 25 Janvier 2020 - 09:29 - Source : Dakarmatin via Pressafrik - Commentaires : 8 - Consulté : 1744 Imprimer

Alors que le Collectif Noo Lank a déclenché les hostilités contre le pouvoir pour dénoncer et s’insurger contre la hausse du prix de l’électricité, les denrées de première nécessité ont flambé bien avant. Un tour au marché de castors a permis de prendre la température des prix. Commerçants et clients se plaignent et accusent les taxes douanières et les impôts augmentés par l’Etat.

Depuis 2012, le Sénégal n’a pas connu une inflation aussi vertigineuse. Les Réseaux sociaux sont devenus les murs de lamentation. Une comparaison des prix y est effectuée. Et certains citoyens appellent leurs compatriotes et les membres du Collectif Noo lank, noo bagn au secours. Sur Facebook, Soya Diagne Dakarois dresse un tableau des nouveaux prix de certaines denrées de première nécessité et demande aux Sénégalais qui ont élu Macky Sall de s'armer de courage et de s'apprêter à souffrir. 

10 heures tapantes à l’établissement Keur Serigne Fallou, situé à l’entrée Bourguiba, à proximité du marché Castor. Modou Fall, gérant du magasin, exténué par une matinée chargée d’approvisionnement, il prend quelques minutes pour reprendre son souffle. Dans un environnement achalandé, le bonhomme fait le listing des prix actuellement en cours des denrées de première nécessité.  

Le sac de riz parfumé est passé de 14 000 à 19 000 Fcfa 

« Le sac de riz a connu une hausse constante de son prix depuis l’an 2012. Le riz parfumé qui coûtait 14 000 FCFA, le sac de 50 kg s’acquiert maintenant à 19 .000 FCFA. Le riz non parfumé est passé de 12 000 à 14 500 FCFA le sac. Le riz local est constant, c’est entre (7500-8000) le sac de 25 kg. Pour le bidon d’huile de 20 L, il a connu également une hausse de 14.000 à 18 500F FCFA. Le sac de sucre qui coûtait 25.500 est fixé maintenant à 28 000 FCFA» liste le commerçant avant d’en venir aux explications et aux raisons qui, selon lui, motivent ces hausses répétitives.  

« Pour ces produits importés, si les taxes douaniers augmentent, cela se répercute directement sur les produits. C’est le cas du riz et de l’huile. Tel n’est pas le cas, pour la pomme de terre et l’oignon dont les prix varient selon la période », argumente Modou Fall.
Les commerçants accusent le Gouvernement 

«Gueye Dollars», de son vrai nom Bassirou Gueye, dont le magasin grossiste est niché en plein cœur du marché, conforte la thèse de son compère Modou Fall. Assis sur son tabouret, «Gueye Dollars» précise que «ce sont toujours les prix des produits d’importations qui connaissent ces variations parfois démesurées. L’Etat ne fait rien pour une régulation des prix. Si les taxes douanières qui ne cessent d’augmenter ne baissent pas, ce sont les populations qui vont trinquer. Car nous commerçants, nous sommes obligés d’appliquer la vérité des prix. Pourtant en 2012, Macky Sall avait fait des promesses pour maîtriser sensiblement l’inflation. Il n’en est rien», se désole t-il.  

Les propos du commerçant ont tellement révolté la ménagère qui suivait nos échanges qu’elle n’a pas attendu notre question. Une réaction quasi viscérale. «Dans un pays où le salaire moyen tourne généralement autour de 50 000 Francs CFA, le sac de 25 kg de lait en poudre se vend à 48.000 FCFA. Et, l’Etat ne se gêne pas de dilapider notre argent sur des questions futiles et inutiles au lieu de trouver des solutions pour freiner, juguler cette hausse vertigineuse», peste-t-elle. Elle finit par décliner son identité, «je m’appelle Fatou Mbaye. Franchement, ce pays est difficile, tout va mal !»  

"Le Gouvernement laisse les commerçants véreux exterminer la population", selon les ménagères

La ménagère prie pour que le gouvernement «intervienne rapidement afin de ramener les prix à un niveau raisonnable, à la portée des populations Goorgorlu (débrouillards) plutôt que de laisser les commerçants véreux «exterminer» les populations en s’adonnant à des spéculations intenables sur les prix». 
  
Cet avis de Fatou Mbaye est partagé par la dizaine de ménagères que nous avons rencontrée au marché Castors. Elles tiennent quasiment toutes le même discours. Pour ce qui est des prix égrenés par ces deux commerçants, ils sont appliqués partout, parce qu’ils disent qu’ils (les commerçants) ont presque tous les mêmes fournisseurs.  
  
 Face à une hausse qui frôle des sommets, que fait le gouvernement pour freiner ou réduire cette flambée ?  

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (8)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Fary - 25/01/2020 - 09h 44  
Le gouvernement s'en fiche. Pour ces gens l'essentiel est de continuer tranquillement à vivre sur notre dos en gaspillant nos maigres ressources.
Mbaye sène - 25/01/2020 - 10h 12  
Macky sall kou oubi leufeul ndayam la.
Xeme - 25/01/2020 - 15h 23  
Comme le disait le manipulateur Moustapha Niass, nous pouvons dire que tout sénégalais qui a eu à voter pour Macky Sall sera, demain, en jugement face aux sénégalais devant Dieu. En 2012 un groupe de sénégalais hausse les prix, pourrit la vie des sénégalais pour combattre Wade. En 2020, le même groupe soutenant Macky Sall est incapable de ne pas pourrir la vie des sénégalais par une même hausse des prix.Wallahi vous aurez beau choisir de faire votre des idées de la mécréance, cela ne vous empêchera pas de voir et de subir la sentence divine.
SY - 25/01/2020 - 16h 03  
Si on vous dit de sortir et de vous battre, il faut sortir au lieu de vos " yallah bahna"
Si Sy - 25/01/2020 - 16h 10  
Non , SY faut nous laisser encore souffrir rek , nous sénégalais aimons souffrir dans la dignité, nous sommes sado-maso..Et comme d’habitude nous panserons nos souffrances avec des multiples Yalla bakh na et ndogalou Yalla
Malld - 25/01/2020 - 17h 40  
Macky a bie fait d augmenter les prix. Comme nous senegalais sommes tres dociles. C est aussi le cadeau qu il offre a ceux qui ont vote pour macky, c est tres bienMacky augmente ENCORE
Tito - 26/01/2020 - 09h 55  
C'est de la faute des sénégalais. À chaque fois qu'ils ont l'opportunité de changer les choses par la voie des urnes ils ont préféré se dérober à leur responsabilité. Donc il faut assumer. Nous avons un peuple hypocrite nous méritons notre sort. Dieu l'a dit dans le saint coran chaque peuple aura les dirigeants qu'ils méritent.Quand un peuple élit des corrompus et des voleurs il n'est pas une victime mais il un complice.
Khew - 26/01/2020 - 10h 26  
Merci Macky guenal yok prix.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Acquisition des véhicules de l’Etat: Mody Niang charge Macky Sall
Drame à Bambey : Un garçon tue son ami avec l’arme de son père
Barthélémy Dias : « Guy Marius Sagna reste en prison parce qu’il est catholique »
Macky Sall, mis au défi !
Vidéo - Déguerpissement au rond point Liberté 6 : les commerçants commencent à plier bagages
Violences après le face-à-face Papa Sow-Siteu
Accident et interpellation: Pape Alé NIang donne sa version des faits (Audio)
La Gendarmerie arrête le l’évadé de la Sr
Un conducteur de moto tue son camarade
Détention de Guy Marius Sagna: Noo Lank exhorte Macky à parler au ministre de la Justice ainsi qu'au Doyen de Juges
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 146114 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 95408 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70883 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 60616 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 60128 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017