Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Moustapha Diakhaté pourra-t-il ébranler l’APR ?
Publié le : Jeudi 23 Janvier 2020 - 11:54 - Source : le témoin - Commentaires : 1 - Consulté : 1065 Imprimer

Mardi dernier, Moustapha Diakhaté était exclu de l’Alliance pour la République (APR) par la commission de discipline de ca parti dirigé par Abdoulaye Badji. Quelles conséquences politiques après l’exclusion de Moustapha Diakhaté ? Le Témoin pose le débat... Certes si l’homme est perçu comme « un influenceur », le fait qu’il ne dispose pas de base politique, ni de réseau relationnel dense fera qu’il sera forcément isolé face à la toute- puissance du rouleau compresseur du parti présidentiel. Moustapha Diakhaté, une bravade perdante. Une hypothèse soutenue et défendue par des analystes politiques notamment les enseignants Maurice Soudieck Dione et Moussa Diaw. 

Sans aucune surprise, l’alliance pour la république (apr) a décidé mardi dernier de se séparer définitivement de Moustapha Diakhaté, le « rebelle » qui ne cessait de critiquer à tout-va son leader et, par ailleurs, président de la république mais qui ne cessait également de brûler médiatiquement toutes les initiatives du pouvoir. Le professeur Maurice Soudieck Dione, lui, retient que l’exclusion de l’ancien président du groupe parlementaire de Benno Bokk yaakar (Bby) est faite de façon cavalière parce que, pense-t-il, ceux qui ont pris cette décision devaient d’abord avertir le « rebelle », ensuite le blâmer avant de prendre la décision de l’exclure définitivement de leur parti. « Mais lorsqu’ils visent directement l’exclusion, cela remet en question la démocratie dans ce parti. Eux, ils disent que les sorties et propos de Moustapha Diakhaté détruisent l’image de leur parti mais cette exclusion pourrait plutôt laisser penser que leur parti est dictatorial », analyse Maurice Soudieck Dione. Et même s’il n’est pas précisé que le document annonçant l’exclusion est un communiqué ou une décision, le professeur à l’université Gaston Berger de Saint-louis pense que même les fautes de grammaire et d’orthographe relevées dans ce texte prouvent à suffisance la légèreté de cette décision. Poursuivant, notre analyste du jour pense que plus on s’approche de 2024, plus des responsables du parti présidentiel se dé- marqueront et cracheront du feu sur le président et son gouvernement. Il donne à cet effet l’exemple de l’ancien ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Pr Mary teuw niane, et responsable du parti au pouvoir à Saint-louis qui a annoncé sa candidature à la mairie de cette ville. « Vous voyez bien que Mary Teuw Niane est en train de se frayer un chemin et d’autres le suivront sans doute », fait constater le Pr Maurice soudieck Dione. 

Pr Moussa Diaw, analyste politique : « Son exclusion ne va pas laisser de traces » 

De son côté, le professeur Moussa Diaw est d’avis que l’exclusion de Moustapha Diakhaté aura bien des conséquences politiques dans la mesure où ce dernier va être en marge de son parti. « Mais, comme il le dit, il est soutenu par ses proches. Qui sont ces proches-là ? Est-ce qu’ils sont du parti ? Est-ce qu’ils ont une force politique ? » se demande notre politologue. Mais, dans tous les cas, cette exclusion traduit, selon lui, une crise au niveau de l’alliance pour la République. Poursuivant, Pr Moussa Diaw se demande si cette crise a un link (lien) avec des responsables du parti gouvernemental. « Moustapha Diakhaté va être isolé me semble-t-il. Même s’il avait quelques soutiens, cela ne peut ébranler son désormais ex- parti. Moustapha Diakhaté n’a pas de base politique. Et si vous n’avez pas une base et des personnes que vous pouvez mobiliser, vous ne pesez pas lourd dans le landerneau politique » estime l’enseignant à l’uGB. 

Pr Maurice Soudieck Dione : « Moustapha Diakhaté n’a pas de base politique mais c’est un influenceur »
À la question de savoir si l’exclusion de Moustapha Diakhaté, qui n’a aucune base politique, pourrait laisser des séquelles à l’Apr, le Pr Dione souligne d’abord que l’ancien chef de cabinet du président de la république est une icône dans le landerneau politique. « C’est quelqu’un qui a été le premier à dire non au président Abdoulaye Wade. Ensuite, il a aidé le président Macky Sall dans la création de leur parti et son accession au pouvoir. Avec des politiques comme Moustapha Diakhaté, c’est moins une question de base politique mais c’est plutôt une question d’influence. Moustapha Diakhaté fait partie des gens qui peuvent influencer beaucoup de gens », martèle Maurice Soudieck Dione. un point de vue contredit par son collègue Moussa Diaw, enseignant cher- cheur en politique à l’université Gaston Berger de saint-louis, qui pense, lui, que l’exclusion de l’ancien patron du groupe parlementaire de la majorité à l’assem- blée nationale ne va pas laisser de traces. « À mon avis, Moustapha Diakhaté ne bénéficie pas de soutien de grandes pointures du parti. Puisque des consignes ont été données par le président Macky Sall et que tous ceux qui sont dans son camp devront respecter. Pour cette raison, ce serait très risqué pour certains hauts responsables de manifester leur soutien à Moustapha Diakhaté. Compte tenu de cette donne, ce dernier sera sans doute seul dans son combat destiné à refonder l’APR », pense en conclusion le Pr Moussa Diaw. 

Mor FALL 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Elhadj - 23/01/2020 - 19h 00  
pietre analyste politiqueC'est abominable
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Chef de parti et chef de l'Etat: Tous pareils....
Interdiction de manifester au Sénégal : subis et tais toi !
Cannibalisme à l'Apr
Samuel Sarr veut redevenir ministre de l’énergie
Ter: La bouche du mensonge
Bonne gouvernance et reddition des comptes au Sénégal:Quand le visage laid maudit le miroir
Le phénomène talibé au Sénégal : Gêne, honte et hypocrisie au sein de la République.
Un président qui « s'occupe de tout » devient une institution banalisée
L'histoire d'un grand homme qui risque de sortir par la petite porte
Le sexe ! Mais ils ne pensent donc qu’à ça ?
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Projet de réforme du statut de la ville de Dakar : Barthélémy Dias qualifie Macky Sall de dictateur et interpelle le Grand Serigne de Dakar.
Mody Niang : «En 7 ans, Macky a grillé 56 milliards de fonds politiques»
Interdiction de manifestations: Ngouda Mboup démonte l’arrêté Ousmane Ngom
Mauvaise gouvernance : le régime de Macky Sall est « pire » que celui de Wade, estime Mody Niang
Statut spécial de Dakar : « Macky comprend ce que veux dire perdre la capitale»
Mody Niang déballe: « Cheikh Oumar Hanne a insulté et menacé de mort les enquêteurs »
Mandats présidentiels, Arrêté Ousmane Ngom : Les vérités de Serigne Mbacké Ndiaye
Serigne Mbacké Ndiaye : « Il n’y a jamais eu d’interdiction de marches au Sénégal»
Pape Alé Niang et les gardiens de l'enfer : un rendez-vous manqué
Dette plafonnée à 9 000 milliards : « On ne peut plus vivre de grands chantiers … »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 146110 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 95406 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70880 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 60616 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 60128 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017