Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SCANDALES D'ETAT
 
 
ALIOU SALL épinglé par un rapport d’audit pour dérogation illégale au Code des marchés publics
Publié le : Dimanche 15 Décembre 2019 - 20:50 - Source : dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 1561 Imprimer

« Au Sénégal, il y a une loi spécifique pour Aliou Sall, et une loi applicable aux autres citoyens »

 

Pour produire un rapport annuel, l’Autorité de Régulation des Marchés Publics fait appel à des cabinets indépendants pour mener des missions de contrôle de conformité des marchés publics passés par les Autorités contractantes. L’audit suit une procédure écrite et contradictoire.Une bonne partie du rapport annuel de l’ARMP est issue d’une synthèse des rapports d’audit de marchés publics. Pour le rapport de l’ARMP 2017, 5 cabinets indépendants ont été retenus : le Cabinet BSC, le Cabinet GRANT THORNTON, le Cabinet KPMG SENEGAL, le Cabinet MAMINA CAMARA, et le Cabinet CSM SSPM. 

 

La Caisse des dépôts et consignations (CDC) a fait l’objet d’un rapport d’audit réalisé par le Cabinet BSC (Business System Consulting GROUP), portant sur la revue indépendante de la passation des marchés, au titre de l’année 2017. Dans le rapport, il est précisé que l’autorité contractante a invoqué les dispositions de l’article 34 de la loi n°2017-32 fixant les règles d’organisation et de fonctionnement de la Caisse des dépôts et consignations pour soustraire au code des marchés publics et au périmètre de l’audit tous les marchés passés depuis la nomination d’Aliou Sall à la tête de la CDC. Avant de nommer son frère à la tête de la CDC (un acte de népotisme d’une extrême gravité), Macky Sall avait fait voter par ses députés godillots la loi n°2017-32 du 15 juillet 2017, dont l’article 34 dispose que « les règles de passation de la CDC sont fixées dans un manuel de procédures qui détermine les règles applicables aux marchés conclus ». Or, comme l’a bien souligné le rapport du Cabinet BSC, cette disposition est totalement illégale : l’article 34 qui institue une dérogation de la CDC au champ d’application du code des marchés publics est contraire à l’article 25 du code des obligations de l’administration qui dispose qu’aucune règlementation ou procédure particulière à un acheteur public, à une catégorie d’acheteurs ou à une catégorie de fournitures, services ou travaux ne peut déroger aux règles fixées par le code des marchés publics ou prises en application dudit code.Plus grave, l’article 34 de la loi n°2017-32 du 15 juillet 2017 sur la CDC viole l’article 4 de la directive communautaire n°04/2005/CM/UEOMA relatif aux marchés publics, qui ne prévoit aucune dérogation.L’article4 précise le champ d’application de la Directive en des termes clairs « les dispositions de la Directive s’appliquent aux marchés publics et délégations de service public conclus par l’Etat, les collectivités territoriales, les établissements publics,les agences et organismes, personnes morales de droit public, les sociétés d’état, etc…. ».  

 

Dans le rapport, le Cabinet BSC précise que le montant des marchés passés sous le régime du manuel des procédures en 2017 échappant au champ de l’audit s’élève à 1 567 547 894 F CFA. En modifiant la loi n° 2006-03 du 04 janvier 2006 portant création de la « CDC », par la loi n°2017-32 (une loi taillée sur mesure pour son frère Aliou SALL, et dont l’article 34 institue un régime dérogatoire illégal pour permettre à ce dernier d’échapper à l’audit, lié à la passation des marchés publics du CDC) Macky Sall verse dans l’illégalité totale, et crée un précédent extrêmement dangereux : une République où son frère, Aliou SALL n’a aucun compte à rendre. Le manuel des procédures de la CDC n’est rien d’autre qu’un guide des procédures destiné à accompagner les acheteurs, comme il en existe des milliers dans les administrations publiques. Le manuel des procédures est un outil interne qui n’a aucune valeur juridique et ne saurait en aucun cas dispenser la CDC de se soustraire au décret n°2014-1212 du 22 septembre 2014 portant code des marchés publics. Aliou Sall ayant été nommé à tête de la CDC en septembre 2017, tous les marchés passés, depuis sa nomination ont échappé à l’audit. Mais de qui se moque-t-on ? En vertu de quoi, le frère de Macky Sall, est exempté d’audit, en totale violation de la loi ? Le chantre de la gouvernance sobre et vertueuse couvre son frère des fautes de gestion, le protège, en violant impunément la loi nationale et communautaire. 

 

Toute tentative de justification selon laquelle il existe des corps de contrôle (IGE, Cour des Comptes..) qui peuvent à tout moment, contrôler la CDC relève d’un « foutage de gueule » et d’un manque total de respect aux sénégalais.La loi est claire, nette et précise : aucune dérogation au code des marchés, de quelque nature que ce soit n’est prévue pour la CDC.

Le Prince SALL n’en a que cure : sous son magistère, il y a une loi spécifique pour Aliou Sall (son frère), et la loi applicable aux autres citoyens.

 

Seybani SOUGOU – E-mail : sougouparis@yahoo.fr

 

 

 

Textes juridiques

 

1-     Loi n° 65-51 du 19 juillet 1965 portant Code des Obligations de l’Administration

 

Article 25 relatif au Code des marchés publics 

 

« Aucune réglementation ou procédure particulièreà un acheteur public, à une catégorie d’acheteurs ou à une catégorie de fournitures, services ou travaux ne peut déroger aux règles fixées par le code des marchés publicsou prises en application de ce code ». 

 

 

2-     Directive N°04/2005/CM/UEMOA portant procédures de passation, d’exécution, et de règlement des marchés publics et des délégations de service publics dans l’Union Economique et monétaire ouest africaine 

 

Article 4 : Des autorités contractantes personnes morales de droit public 

 

« Les dispositions de la présente Directive s’appliquent aux marchés publics et délégations de service public conclus par l’Etat, les collectivités territoriales, les établissements publics,les agences et organismes, personnes morales de droit public bénéficiant du concours financier ou de la garantie de l’Etat, les sociétés d’Etat, les sociétés à participation financière publique majoritaire et les associations formées par une ou plusieurs de ces personnes morales de droit public ».  

 

Conclusion :

L’article 34 de la loi n°2017-32 fixant les règles d’organisation et de fonctionnement de la Caisse des dépôts et consignations pour soustraire au code des marchés publics et au périmètre de l’audit tous les marchés passés depuis la nomination d’Aliou Sall à la tête de la CDC est totalement illégal.

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Youssou boye - 15/12/2019 - 22h 56  
J'adresse cette requête au kalife de tiwaoune en tant talibe cheikh, serigne babacar sy mansour, vous ne devriez pas accepter la participation ou les contributions financiéres des personnes dont les noms suivent pour l'achèvement des travaux de la grande mosquée de tiwaoune, car ils ont détournés l'argent du contribuable. Aliou sall, marème faye sall, makhtar cissé, macky sall, mamour diallo, mamadou sy mbengue, racine sy, cheikh oumar hanne, diop sy, cheikh kanté , tahirou ndiaye, farba ngom, cire dia. Si vraiment vous cherchez de l'argent licite pour ce projet d'achèvement et respectant vos principes, vous ne devez pas accepter les contributions de ces voleurs de nos deniers.A bon entendeur.
Mal - 16/12/2019 - 00h 52  
mon pays va mal
Zeuz - 16/12/2019 - 04h 08  
Tous des mouches à merde.
Modou - 26/12/2019 - 11h 12  
Restituez les ressources naturelles ,petrole ,gaz ,6000 milliards que vous avez detournees.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Sonko"Macky Sall est l’Alpha et l’Oméga du système de corruption au Sénégal"
L'Apr dans tous ses éclats.
Moustapha Diakhaté persiste, signe et lance sa plateforme
Indice Perception Corruption 2019: le Sénégal reste dans la zone rouge avec une note de 45/100
Moustapha Diakhaté pourra-t-il ébranler l’APR ?
Comment Macky prépare discrètement les locales
Entre Hott et Abdoulaye Daouda Diallo , le torchon brûle
Les véritables raisons de notre sous développement
Vague de démissions au ministère de l’Enseignement supérieur: Mary Teuw Niane pointé du doigt
Mbaye Ndiaye, membre de la commission de discipline : « Moustapha Diakhaté a toujours sa place à l’Apr »
 
DANS CETTE RUBRIQUE
La gestion calamiteuse et le bilan chaotique de Cheikh Kanté au Port de DAKAR
Birahim Seck " «Chaque année ,prés de 106 milliards FCFA quittent le Sénégal illégalement pour l'Europe »
Scandale autour des oeuvres sociales de la Senelec : Jugez en vous même avec le tableau ci dessous
Mafia au ministère de l'agriculture : Moustapha Cissé LO refuse de lâcher le morceau
ALIOU SALL épinglé par un rapport d’audit pour dérogation illégale au Code des marchés publics
Véhicules de l'administration / Écart de 188 milliards FCFA": Parfum de scandale ?
Distribution des semences : Le Forum civil exige la publication de la liste des bénéficiaires
Le contrat Akilee, un scandale qui secoue la Senelec
Ministère de l’hydraulique: Un demi-milliard Fcfa envolés
BRADAGE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME DE KAYAR :Le festin des spéculateurs
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 143358 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 94787 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70306 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 60051 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 59531 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017