Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
ECONOMIE
 
 
Hausse généralisée des salaires dans le privé: revalorisation de 5 % à 8 % dès le 1er janvier 2020
Publié le : Mercredi 11 Décembre 2019 - 16:05 - Source : Dakarmatin via Pressafrik - Commentaires : 1 - Consulté : 1133 Imprimer

La hausse généralisée des salaires dans le privé avec une revalorisation de 5 % à 8 % entre en vigueur ce 1er janvier 2020. L’Etat, le patronat, et Centrale syndicale ont signé l’accord après deux ans de dures négociations. Une hausse qui vient soulager les salariés dans un niveau élevé du coût de la vie. Selon l’économiste, professeur analyste Maïssa Babou, les entreprises vont difficilement supporter la mesure.

Des le 1er janvier 2020, les salaires catégoriels dans les différentes branches professionnelles du secteur privé seront valorisés. C’est ce qui ressort du protocole d’accord paraphé, ce mardi 10 novembre 2019 par la commission mixe paritaire chargée de mener les négociations pour la revalorisation des salaires catégorielles dans ce secteur. Cette commission est composée par le ministère du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les institutions, les patronats et les syndicats des travailleurs. Un protocole approuvé par le directeur général du Travail et de la Sécurité sociale.   

L’économiste Meïssa Babou estime que l’Etat doit accompagner les privés au plan fiscal dans cette mesure pour faciliter la mise en œuvre. « Ça sera difficile pour le secteur privé qui est dans une situation économique qui est assez difficile. Tout en sachant qu’on a surchargé ce secteur par l’électricité et le carburant.

Ce sont des charges de fonctionnement qui pèsent lourdement sur la rentabilité de l’entreprise. Appliquer l’augmentation des salaires est très normal. Parce que depuis 8 ans, les salaires n’ont pas bougé. Alors que les prix des denrées de première nécessité et beaucoup d’autres produits ont augmenté.

Ce qui fait que ce sera une justice économique, une justice sociale. L’Etat peut essayer de jouer sur la fiscalité. Et quelques points fiscaux qui seront abandonnés au bénéfice de ses entreprises », soutient l'économiste au micro de Walf radio. 
 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Warou - 12/12/2019 - 00h 53  
Je crois que là vous exagérez vraiment! Il faut préciser que cette hausse ne s'applique pas sur le salaire brut mais elle est plutôt indexée sur le salaire de base. Ainsi il faudra disposer d'un salaire de base d'au moins 100.000 f cfa pour avoir une augmentation de 5.000 f seulement. Alors avec cette cherté de la vie, qu'est-ce-qu'on peut foutre avec 5.000f par mois??? Et tout le monde sait qu'ils ne sont pas nombreux à avoir un salaire de base de 100.000 f cfa dans le secteur privé. Cette prétendue hausse généralisée des salaires ne vaut rien du tout.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Économie : Le Sénégal face à un problème d’au moins 1 821 milliards de F Cfa...
« La dette intérieure est dans une proportion inquiétante»
Le Port de Ndayane cédé à DP World pour 1000 milliards
Gestion des finances publiques / Nouvelle loi organique : Les explications d'Abdoulaye Daouda Diallo sur la pertinence de cette réforme budgétaire.
Hausse du prix d’huile: plus de 3000 F Cfa ajoutés sur la bouteille de 20 litres
Coopération Dakar-Ankara : Erdogan annonce près de 600 milliards pour accroître le volume des investissements au Sénégal
Entre Hott et Abdoulaye Daouda Diallo , le torchon brûle
Gestion des hydrocarbures : MLD s’attaque encore au dialogue et révèle une aggravation de la dette publique
"Il n'existe pas de tension budgétaire "
Abdoul Mbaye : « passage du FCFA à l’ECO ? pas de panique »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 146627 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 95556 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 71022 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 60743 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 60287 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017