Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Libération du Dr Babacar Diop et Cie : le Saes menace d’arrêter systématiquement l’enseignement supérieur au Sénégal
Publié le : Lundi 9 Décembre 2019 - 17:52 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 7 - Consulté : 1026 Imprimer

Après le mot d’ordre de grève décrété par le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal/Enseignement supérieur et recherche (Sudes/Esr) et le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes), les enseignants se sont réunis devant le département de philosophie où officie le professeur Babacar Diop, pour marquer leur stupeur et leur colère suite à son arrestation.

Ils exigent la libération immédiate et sans condition du professeur Babacar Diop et ses co-détenues. Dans le cas contraire, ces enseignants n’hésitent pas de brandir d’autres moyens. C’est-à-dire un arrêt systématique de l’enseignement supérieur au Sénégal. 

  
« Nous avons décidé de marquer notre stupeur et notre colère devant le département de philosophie où officie régulièrement le professeur Babacar Diop qui a été pris par arrêté et mis en prison comme un malfrat. Ce que nous ne comprenons pas. Ce qui fait que nous sommes affecté en tant que universitaire dans nos statuts d’enseignant-chercheurs qui bénéficient d’une certaine façon, d’une certaine autonomie en terme de nos opinions », a indiqué Malick Diagne chef de département philosophie de l’Université cheikh Anta Diop de Dakar. 
  
Pour lui, le combat que menait le professeur Babacar Diop, ce n’est pas un combat à départir de façon exclusive de leur statut d’enseignant et d’universitaire. « L’université et ses universitaires ont toujours étaient aux avant-garde des combats progressistes. Y a pas moins de trois (3) ans, on nous disait que la Sénélec est une société prospère qui vendait même de l’électricité à l’étranger. Aujourd’hui, on nous dit qu’il est déficitaire de plusieurs centaines de milliards, et qu’on doit répertorier sur le dos du citoyen lambda sans aucune explication. Ça, aucun universitaire ne peut le comprendre, ne peut l’accepter », condamne M. Diagne. 
  
Mieux martèle l’enseignant : « Si ces gens ne sont pas libérés, nous continuons avec nos moyens. C’est-à-dire un arrêt systématique de l’enseignement supérieur au Sénégal. Ce qui se passe, nous le voyons comme de la provocation. Nous sommes prêts à mener ce combat pour qu’on libère notre collègue. Nous sommes également prêts à mener ce combat pour qu’on nous éclaire sur cette affaire de hausse du pris de l’électricité ». 
  
Abondant dans le même sens, Abdoulaye Ndoye du secrétaire général du CUSEMS, soutient que dans un pays lorsqu’on arrête un universitaire, on le met en prison, on laisse des faussaires circuler librement, des trafiquants de drogue circuler librement, le pays est en danger. Le syndicaliste, « ce qui s’est passé, c’est une atteinte à la constitution. Marcher pacifiquement, s’exprimer librement sont des droit fondamentaux qui doivent être respecté. La responsabilité incombe entièrement au gouvernement de Macky Sall ».  

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (7)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Amadou - 09/12/2019 - 18h 46  
Enfin...
Rassemblement - 09/12/2019 - 21h 02  
Au moins macky dormeur a réussi à fédérer toutes les forces sociales...le réveil sera dur lion dormeur.
Massara - 09/12/2019 - 21h 57  
IL FAUT DES MANIFESTATIONS CONCERTÉES QUI REGROUPENT TOUTE LA SOCIÉTÉ CIVILE, TOUS LES SYNDICATS, LES ETUDIANTS, LES PARTIS DE L'OPPOSITION,.... POUR FAIRE BOUGER LES LIGNES...C'EST A CAUSE DE LA DIVISION DES MÉCONTENTS QUE PROVOQUE LE PRÉSIDENT, ESSENTIELLEMENT PAR LA CORRUPTION, QUE LES MALHEURS CONTINUENT...QUE TOUT LE MONDE SORTE POUR MERCREDI...
Lemzo - 10/12/2019 - 00h 15  
Je le répète encore : si ces enseignants du supérieur désertent les salles de classe pour soutenir leur collègue qui est totalement fautif et irresponsable, l'État doit leur couper immédiatement les salaires ! Tout pays normal dans le monde prendrait cette mesure juste car c'est un refus de travailler, de la paresse et de l'anticipation des fêtes de Noël ! Mais pire, ces enseignants vont faire grève dans le public mais vont enseigner dans le privé, c'est toujours ce qu'ils font et c'est pas sérieux. L'État doit être très ferme cette fois, a la moindre grève : couper immédiatement les salaires....
Göorgijóop - 10/12/2019 - 01h 08  
Les badolo à l'instar de macky avec ses decrets de limosage ( Sonko, l'avocat de l'état qui a parlé de la non possibilité d'un troisième mandat pour macky, moustpha Diakhaté....) ignorent que ceux qui luttent pour des valeurs et principes n'ont cure des conséquences pécunières et avantages qui seulent interessent les badolo.
RORO - 10/12/2019 - 05h 17  
IL FAUT PREPARER LA RIPOSTE GENERALE A L IMAGE DE L ALGERIE LES ETUDIANTS DOIVENT ETRE L AVANT GARDE
Citizen - 10/12/2019 - 07h 25  
Exiger le départ du régime, on eradique un mal à la racine.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Me Abdou Dialy Kane : « L’affaire Fatoumata Mactar Ndiaye devrait amener à réfléchir sur le retour de la peine de mort »
(UNIVERSITÉ DE DIAMIADIO) Après avoir été indemnisé par le Sénégal à hauteur de 13 milliards / Bictogo, chercherait-il à soutirer au trésor Sénégalais de nouveaux milliards ?
Maintien de Guy Marius en prison: Me Khoureyssi Ba va introduire un recours dès demain mercredi
La famille de la défunte Vice-présidente du Cese n'est pas satisfaite du jugement: elle demande l'interrogation de la députée Awa Niang
Fallou Gallas Seck et Ousmane Sarr libres, Guy Marius Sagna reste en prison
Meurtre de la Vice-présidente du Cese: Samba Sow condamné à vie
Chambre d’accusation : Les avocats de Guy Marius Sagna plaident la liberté provisoire ce mardi.
Un taximan se suicide à Niary Tally
Insolite-Pour avoir volé 2 bananes : Hassan Samb prend 2 ans de prison avec surcis
Kolda : la femme décapitée serait victime d’un règlement de comptes
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 143022 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 94673 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70218 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59972 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 59444 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017