Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Réquisition des travailleurs de la SDE: Moustapha Diakhaté fait la leçon à Macky Sall
Publié le : Samedi 7 Décembre 2019 - 20:19 - Source : dakarmatin - Commentaires : 3 - Consulté : 1685 Imprimer

La grève et le service public de l’eau: il faut concilier les deux droits.Au Sénégal deux principes de valeur constitutionnelle s'opposent depuis quelques jours dans le service de distribution de l’eau: le droit de grève et la continuité du service public. 

Dans le face à face entre le Gouvernement et les travailleurs de la SDE, le droit de grève s'est imposé sur la continuité du service public et à privé ainsi des populations du service public d’approvisionnent en eau. 

Le Président de la République, en réquisitionnant les travailleurs de la SDE, considère que le droit des uns de faire grève ne peut pas se faire au détriment de celui des autres d'accéder au service public de l’eau. 

Toutefois réquisitionner tout le personnel de la SDE constitue une grave remise en cause du droit constitutionnel de grève. 
Par ailleurs le caractère général et impersonnel du décret présidentiel est contraire au principe selon lequel les personnels visés dans le décret de réquisition doivent être identifiés de manière précise.

C’est un anachronisme qu’une jurisprudence du tristement célèbre corset répressif senghorien des années 60 contre des travailleurs sénégalais puisse inspirer le règlement d’un conflit social du Sénégal de 2019. 

C’est pourquoi sans remettre en cause le droit de grève, il urge de légiférer pour amener les syndicats des travailleurs à prévoir un service minimum avec au moins un tiers ou de la moitié des travailleurs directement concernés par les tâches essentielles en matière de fourniture d’eau, d’électricité et de transports, une sorte de service minimum garanti. 

Par conséquent, et seulement dans l'hypothèse où le nombre de non-grévistes ne suffirait pas à assurer un service minimum, il peut être retenu qu'une partie plus importante du personnel gréviste soit réquisitionnée pour garantir le droit d’accès à l’eau. 

Dans une démocratie moderne, il ne peut y avoir un droit illimité, d'un côté et de l'autre, un droit assujetti. Il doit y avoir l'équilibre des droits. Et pour atteindre cet équilibre il faut s'efforcer de trouver, à travers l'instauration de ce principe de service minimum.

Toujours est-il qu’au lieu d'opposer des droits, il faut les concilier! 

C’est aussi cela la finalité d’une démocratie sociale saine. Les libertés syndicales et le droit de grève font partie de l’identité nationale sénégalaise qu’il faut protéger par le dialogue social et non par l’épreuve de force. 

Le Sénégal doit éviter d’essuyer les critiques de l’organisation internationale du travail, du Bit et d’être la risée de la communauté internationale des travailleurs très soucieux du respect des libertés syndicales et du droit de grève.

Par ailleurs la participation des travailleurs de la SONES dans le capital de la nouvelle société d'exploitation des eaux du Sénégal qu’ils doivent contrôler pose un grave conflit d’intérêts, de juge et partie. 
C’est comme si l’Agence de régulation des marchés (ARM)devrait détenir des actions d’Auchan ou de Low Price d’EDK 

Patriotiquement,

Moustapha Diakhaté 

Vive la République !
Vive le Sénégal !

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Kinssas - 08/12/2019 - 00h 57  
PATRIOTE UN JOUR, PATRIOTE TOUJOURS. MR DIAKHATE FAIT PREUVE DE BEAUCOUP DE SENS CIVIQUE ET ETHIQUE....QUE LE BON DIEU VOUS DONNE LONGUE VIE POUR REMETTRE CE PAYS A L'ENDROIT, A L'ABRI DE CETTE GOUVERNANCE MAFIEUSE ET INDIGNE....
Sow - 08/12/2019 - 11h 26  
CET IMBECILE MACKY COMME UN LUTTEUR NE CONNAIT QUE LA FORCE L'ARGUMENT CENTRAL DES POLTRONS IL A UNE TETE DE COCHON ET UNE INTELLIGENCE D'ANE SI ON LE LAISSE DEROULER IL VA METTRE LE CHAOS DANS CE PAYS.
De dakar - 08/12/2019 - 17h 14  
En voulant etre spécialiste de tout on devient ridicule Comment les travailleurs sont ils chargés du contrôle de l'entreprise ? Un préavis est fait pour éviter d'en arriver à cette situation
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
79 jours en prison : Guy Marius Sagna, l’infatigable combattant, devenu la voix des sans voix
Fonction publique : Guy Marius Sagna risque la radiation
Robert Sagna : «L’absence de la guerre en Casamance, ne signifie pas forcément que la paix est là»
Exclusion de Moustapha Diakhaté, renouvellement de l’Apr : Moustapha Cissé Lô donne sa position
Malick Sall dissout son mouvement dans l’Apr
Petrotim : L’ex-Dg de Petrosen mouille Karim
Statut spécial à Dakar : Abdou Mbow refile la patate chaude au Dialogue politique
Abdou Mbow : « L’ambassadeur de France n'a pas été inspiré »
Gestion des deniers publics : Abdou Mbow exclut les responsables épinglés
Statut Spécial de Dakar : Mame Boye Diao « totalement contre »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 144898 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 95304 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70802 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 60538 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 60022 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017