Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
ECONOMIE
 
 
Kristalina Georgieva, directrice générale du Fmi :«L’emprunt est utile, à condition d'y recourir à bon escient
Publié le : Mardi 3 Décembre 2019 - 14:23 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 1052 Imprimer

 L’emprunt est utile, à condition d’y recourir à bon escient, pour financer des projets permettant de doper la productivité et d’améliorer le niveau de vie tel que la construction de routes, d’écoles et d’hôpitaux. Or, les possibilités d’emprunt sont devenues plus limitées dans cette région. Pourquoi ? Parce que les niveaux de la dette publique ont augmenté rapidement entre 2011 et 2016. Ils se sont depuis lors stabilisés autour de 55 % du PIB en moyenne.

Un vecteur essentiel de ce gonflement est l’emprunt aux conditions du marché, aussi bien dans le pays qu’à l’extérieur, qui représente actuellement près des deux tiers de la dette publique totale. Cela signifie que les pays se tournent davantage vers les investisseurs en obligations, les banques commerciales nationales et d’autres prêteurs non traditionnels. Cette réorientation vers un financement à des conditions non concessionnelles se traduit par plus de dépenses au titre du service de la dette et moins d’investissements publics dans le domaine social. Il est donc clair aux yeux de tous que les pays ne seront pas en mesure de réaliser les ODD en recourant seulement à l’emprunt, ce qui m’amène à l’approche équilibrée. Il faudrait donc augmenter les recettes publiques. Sur ce point, l’Afrique subsaharienne est à la traîne par rapport à d’autres régions. Selon nos estimations, la mobilisation des recettes est inférieure de 3 à 5 points de pourcentage aux revenus potentiels. (…)

Quant à l’équité, tous les pays doivent contribuer à l’élimination des niches fiscales qui ont un effet néfaste sur le développement, ce qui implique d’accélérer la réforme de l’imposition des sociétés au niveau international.(…)Il faut également renforcer la gestion de la dette publique. L’objectif est avant tout de renforcer la transparence en matière de dette en fournissant des données exactes, complètes et actualisées. Une meilleure gestion de la dette suscite la confiance des investisseurs, contribue au développement des marchés nationaux de capitaux et réduit le coût du service de la dette. (…)

Nous sommes profondément mobilisés : nous donnons des conseils sur les politiques à adopter et accordons un soutien financier aux pays, notamment sous la forme de prêts à taux zéro. Le «financement panaché», qui regroupe des dons, des prêts à des conditions concessionnelles et des prêts aux conditions du marché, peut en constituer un bon exemple.»

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Manlafi - 03/12/2019 - 16h 56  
Madame FMI fait écho de ce qu'on a toujours crier haut et fort aux dirigeants des états africains, et voila: "Quant à l’équité, tous les pays doivent contribuer à l’élimination des niches fiscales qui ont un effet néfaste sur le développement, ce qui implique d’accélérer la réforme de l’imposition des sociétés au niveau international"L'autre point que Madame hésite a sortir clairement est de dire que nos états doivent cesser de voler l'argent du peuple. La corruption ne développera JAMAIS un pays même avec les grandes richesses des sous sols.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
"Il n'existe pas de tension budgétaire "
Abdoul Mbaye : « passage du FCFA à l’ECO ? pas de panique »
Hausse des impôts impliquant une hausse du prix des biens de consommation: la DGID dément et explique
Position des pays de la ZMAO sur le CFA : « c'est une claque à Macron»
La ZMAO condamne la réforme du CFA annoncée CONDAMNE par OUATTARA
Exploitation du pétrole au Sénégal : Top c’est parti !
Assurance du ministre des Finances et du Budget : « Le Sénégal affiche une bonne santé économique et financière »
Douanes:Le nouveau DG contesté
Finance Islamique:L’Etat du Sénégal rembourse 15,052 milliards FCFA de dettes le 26 janvier
SURENDETTEMENT : Le Sénégal passe ‘’temporairement’’ du risque faible au risque modéré
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 143022 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 94673 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70218 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59972 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 59444 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017