Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
RELIGION
 
 
Ferveur et recueillement dans la cité religieuse
Publié le : Mercredi 16 Octobre 2019 - 12:08 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 0 - Consulté : 448 Imprimer

Journée de grâce et de réjouissance magnifiant les bienfaits accordés à Cheikh Ahmadou Bamba par son Seigneur, le Magal de Touba sera célébré demain jeudi 17 octobre, correspondant au 18e jour du mois lunaire de Safar. Cette date marque le début des épreuves et souffrances que Cheikh Ahmadou Bamba a endurées durant son exil.

Mais aussi l’achèvement et l'aboutissement de sa mission. C’est le Cheikh lui-même qui a initié cette célébration pour témoigner sa reconnaissance à Allah. Les fidèles en provenance du Sénégal, de la sous-région et de partout au monde, se sont donné rendez-vous dans la cité religieuse pour les besoins de la 125e édition. C’est déjà la ferveur et recueillement dans la cité religieuse, à quelques heures de ce grand événement du «18 Safar».

Depuis le début de l’année lunaire de Safar (deuxième mois (lunaire) du calendrier Islamique), la cité religieuse de Touba s’est parée de ses beaux atours, en attendant la date du 18 Safar, correspondant à ce jeudi 17 octobre, qui célèbre le grand Magal de Touba. Ils seront des millions (environ 4 millions selon certaines estimations) de pèlerins à converger vers la cité bénie et fondée en 1888 par Cheikh Ahmadou Bamba Khadimoul Rassoul (Serviteur du Prophète-Psl). Ils viendront du Sénégal, de la sous-région mais aussi de différents horizons dans le monde. En langue wolof, le mot «magal» signifie «glorifier».

Au départ, les disciples mourides voulaient concevoir la célébration du 18 Safar comme une seconde fête, du «Tabaski wat», ou fête du sacrifice en wolof. Le Magal marque le début de dures épreuves endurées par le Cheikh exilé au Gabon. Mais, c’est le Cheikh qui l’a initié pour la première fois, alors qu’il résidait à Diourbel, et l’a recommandé à ses fidèles en guise de souvenir de ce jour béni durant lequel il a obtenu les innombrables bienfaits que Dieu lui a accordés. «Celui pour qui mon bonheur est le sien, où qu’il se trouve, devra tout mettre en œuvre le jour du 18 Safar pour rendre grâce à Dieu.

Mes remerciements personnels ne pourraient suffire pour témoigner reconnaissance au Seigneur.» Le premier acte que le Cheikh a accompli, publiquement, pour marquer la célébration de cette journée, était donc d’immoler un mouton et de distribuer la viande en signe de remerciement à Dieu. D’après les Hagiographies, le guide religieux s’en est ouvert à ses Cheikh, notamment Amadou Diaw mais ensuite Moulaye Bousso à qui il a donné l’ordre d’immoler un mouton et de partager la viande à l’occasion du 18 Safar. «Je vous demande de faire ainsi chaque fois que ce jour revient pour m’aider dans le but de remercier Dieu, selon vos capacités, car c’est à l’occasion de ce jour que j’ai tout obtenu.» C’est dans cette direction qu’il a recommandé à ses grands disciples ou Cheikh de célébrer dans leurs lieux respectifs cette journée, où qu’ils se trouvent et selon les moyens dont ils disposent.

LES «BERNDE», «MBEGTE», ACTION DE GRACE AU MENU

 Le Magal constitue donc un moment pour magnifier les innombrables bienfaits que Dieu lui a accordé. Pour le fidèle, il se décline par des actions de grâce, de lecture du Coran, des Khassïdes (panégyriques et poèmes écrits par Cheikh Ahmadou Bamba), de récitations des éloges du Prophète Mouhamad (Psl), mais aussi par l’accomplissement d’activités cultuelles et de rencontres. Audelà de la dimension spirituelle, c’est cette dimension festive que le commun des disciples mourides appelle «Mbëgté-mi». L'hébergement et la restauration occupent une place de choix dans la célébration et ils sont associés à la notion de «Berndel», une composante essentielle du Magal et qui consiste à accueillir son hôte et à le combler par la bonne nourriture.

Et pour ce volet, les pèlerins ne lésinent pas sur les moyens pour répondre au maximum à cette recommandation prêtée au fondateur du mouridisme. «Du coq au chameau, je recommande à chacun d'y investir, selon ses moyens». Les regroupements de Dahiraa, des Bay Fall seront encore au premier plan pour la préparation, la distribution des repas aux visiteurs dans les différents lieux publics mais aussi dans les domiciles des guides religieux qui accueillent des foules nombreuses.

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Tivaoune commence à refuser du monde
Gamou Tivaouane 2019 : Début du Burd ce Mardi 29 Octobre ; Le Gamou célébré le Samedi 9 Novembre 2019
Serigne Moussa Mbacké Nawel, l'homme de confiance du Khalife de Touba
Ferveur et recueillement dans la cité religieuse
Le Magal de Touba sera célébré le 17 octobre
Le porte-parole de Tivaouane , Serigne Pape Malick Sy reçu par le khalife des mourides
L’archevêque de Dakar demande aux fidèles de s'inspirer de l'engagement des mourides pour l'église Saint-Paul
Massalikoul Djinaane : Le nom de l’imam Ratib dévoilé
Arrivée de Serigne Mountakha : Dakar, la «nouvelle capitale» du Mouridisme
An 2 de la disparition d’Abdoul Aziz Sy Al Amine
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 133105 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 92324 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 67870 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 58013 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 57421 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 13 novembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Intégralité : Face à Pape Alé Niang avec le président Ousmane Sonko Pa ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Seydina Fall Bougazelli : Le cas manifeste du coumba am ndéye ak coumba amoul n ...
15/11/2019 - 11:39
Bureau de mise à niveau :La bamboula inexpliquée de Ibrahima Diouf
05/11/2019 - 13:18
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Quand d’éternels complexés nous dirigent…
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 13 novembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
De Wade à Macky : l’obsession du pouvoir !
16/11/2019 - 10:13
Trêve de diversion Monsieur le Ministre. Vous nous rendez malades !
13/11/2019 - 21:55
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Intégralité : Face à Pape Alé Niang avec le président Ousmane Sonko Pastef
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017