Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Mafia à l'Aibd : Le cerveau propose 2 millions au patron de la Section de Recherches
Publié le : Lundi 14 Octobre 2019 - 07:05 - Source : Dakarmatin via Seneweb - Commentaires : 1 - Consulté : 1770 Imprimer
Ce 30 septembre 2019, après 24 heures de garde à vue dans la chambre de sûreté de la Section de recherches (Sr), Thakshan Ganesanathan sait que tout est fini. Face aux gendarmes, il était passé d'ailleurs aux aveux, sachant que rien ne servait plus de mentir : ils savent déjà tout.

 Pourtant, ce Franco sri-lankais âgé d'une trentaine d'années, patron à Dakar de l'entreprise "Thakshan Import-export", joue une dernière carte. Il demande à voir Abdou Mbengue, le très rigoureux commandant de la Section de recherches.

Une fois dans le bureau de ce dernier, il lui propose, séance tenante, la rondelette somme de 2 millions de Fcfa pour éviter d'être déféré  devant le parquet. Le patron de la Sr joue le jeu. Lorsque l'argent lui parvient, le commandant Abdou Mbengue le met sous scellé et colle une autre infraction à Ganesanathan : corruption passive.

Un des délits retenus par le Procureur qui a ouvert une information judiciaire pour association de malfaiteurs, blanchiment de capitaux, corruption passive, corruption de fonctionnaire, faux et usage de faux, trafic de migrants, contrefaçon de visas… contre Gaesanathan qui a été placé sous mandat de dépôt vendredi dernier.

Ce, en même temps que Xavier Bonyaka Wa Koki chargé de confectionner les faux documents de voyage et Youssoupha Fall qui facilitait les formalités à l'aéroport. Un deuxième lot, composé d'agents de contrôle à l'Aibd (Assane Ka, Samba Mboup et Abdou Khadre Sow) a été déféré ultérieurement.

À vrai dire, les gendarmes ont frappé au cœur d'une organisation criminelle chargée de convoyer, depuis Dakar, des migrants sur la base de faux en complicité avec des agents de contrôle qui fermaient les yeux sur ce scandale. Selon les informations de Libération, les faux visas étaient fabriqués en Inde avant d'être convoyés à Dakar.

Pour mettre le visa sur le passeport, Gaesanathan payait 100 000 Fcfa par document à Xavier Bonyaka Wa Koki qui y mettait en même temps de faux cachets des ambassades. Un vrai travail d'orfèvre. Les gendarmes ont dû s'appuyer sur la Plateforme numérique de lutte contre la cybercriminalité (Pnlc) pour établir la fausseté des documents.

Le business rapportait gros à Gaesanathan : chaque client lui versait 4,5 millions de Fcfa. Sur ce montant, il reversait, pour chaque voyage, un million de Fcfa aux agents de contrôle Assane Ka, Samba Mboup et Abdou Khadre Sow. La perquisition effectuée chez Youssoupha Fall a permis aux gendarmes de saisir plusieurs passeports avec de faux visas et des cachets "entrée" et "sortie".

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Thieu - 19/10/2019 - 00h 37  
Thieu Sénégal
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Rapport des Nation-Unies : « le Sénégal dispose de 24 mois pour respecter ses engagements»
La fermeture du rond-point Yoff fait ses premières victimes
Le valium injectable en rupture depuis deux mois
A vos cartes, étudiant et personnel!
«Le problème du diabète au Sénégal, c'est l'ignorance»
Attitudes devant la justice : Massata Diack et Karim Wade... comme Yalla ak yalli !
Maroc : 17 corps de migrants sénégalais enterrés en un mois
Casamance : L’armée arrête un éclaireur des «Roméos» Bissau-guinéen à Samick
Braquage à Mbacké : La main d’un pompiste sectionné par les malfaiteurs
Affaire de la cocaine saisie au large de Dakar : les trafiquants refusent de balancer le « Boss »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 132753 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 92231 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 67761 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 57909 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 57318 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 13 novembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Intégralité : Face à Pape Alé Niang avec le président Ousmane Sonko Pa ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Bureau de mise à niveau :La bamboula inexpliquée de Ibrahima Diouf
05/11/2019 - 13:18
Exclusivité : Le consul du Sénégal à Milan contracte un prêt de 850 million ...
02/11/2019 - 18:38
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Casamance : n’est-il pas temps d’arrêter de négocier et de prendre les arm ...
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 13 novembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Trêve de diversion Monsieur le Ministre. Vous nous rendez malades !
13/11/2019 - 21:55
Le populisme expliqué aux cadres de l’APR
13/11/2019 - 16:01
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Intégralité : Face à Pape Alé Niang avec le président Ousmane Sonko Pastef
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017