Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Meurtre à huis clos
Publié le : Vendredi 11 Octobre 2019 - 15:10 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 11 - Consulté : 2967 Imprimer

Ils ont choisi le vendredi saint pour préparer, ourdir, quelques sordides meurtres. Je parle de la représentation parlementaire ; de sa majorité notamment. Ces godillots du « Maquis Sall » qui ont oublié et leurs mandants, et leur mission du service public. Parce que voyez-vous, ils ont préféré endosser l’habit du « parlementaire inconditionnel d’un homme ou d’un parti politique ». Ce qui est très exactement la signification du terme godillot selon le petit Larousse.

Du reste, pourquoi s’étonne-t-on encore qu’ils préfèrent la garniture de leurs panses arrondies, rebondies par la sur jouissance des recettes publiques avec la bénédiction de l’hôte de l’hôtel national à la couleur blanche, qui leur a montré la voie en reniant des principes simples en République : la sobriété vis-à-vis des ressources nationale et la transparence dans leur gestion et redistribution.

D’abord, ils décident d’élargir la horde des godillots en augmentant le nombre des députés et aujourd’hui, ils s’apprêtent à procéder à l’augmentation des commissions, véritables mangeoires pour des parlementaires très peu honorables. Leur train de vie indécent que ne justifie absolument pas le « travail » qu’ils font à l’Assemblée. Non, soyons juste : ils sont surpayés pour les rendre dépendants de l’exécutif, renoncer à leur mission de contrôle. Bref, ils ont vendu leur mandat au plus offrant et oublié leurs mandants qui eux, survivent péniblement dans l’enfer d’un Sénégal mensongèrement autoproclamé émergent.

On le sait, les rapaces n’aiment pas ceux et celles qui dénoncent et combattent leurs rapines, leurs larcins légalisés, bref, ceux qui résistent aux sirènes de la bamboula qui caractérise les républiques abimées par ses dirigeants, ses élites, ses parlementaires... Ousmane Sonko, la tête de turc de l’hémicycle, le foreur des blocs de pétrole et gaz, le dénonciateur des contrats léonins et la valse des milliards entre les mains de grands et dangereux prédateurs : la plupart des directeurs généraux de sociétés nationales ou d’agences. Alors, on lui concocte une belle descente aux enfers avant la mise à mort. Et pour cela, pour cette sale besogne, les tueurs sont nichés là où devait s’épanouir la justice et le droit : le Parlement.

Ils ont eu Khalifa Sall qui pourtant n’avait fait « que » perpétuer de sales pratiques sur lesquelles la République avait fermé les yeux tant que ceux qui les pratiquaient étaient de leur camp ou la fermaient. Mais non, il a fallu que Khalifa défie son parti, lui rappelle ses origines et sa mission (conquérir le pouvoir), qu’il dise niet au remorquage à la grande barque au pouvoir, qu’il exprime sa prétention à devenir lui aussi président. Grave crime contre la sale (Sall ?) alliance qui s’est donnée la folle ambition de mettre tout le monde au pas, anesthésie générale contre les prétentieux empêcheurs de gouverner en paix, pour très très longtemps. Il a payé sa rébellion par la perte de sa mairie, son mandat de député, et envoyé en vacances à Rebeuss. Puis gracié « malgré lui », dit-on. Une légende urbaine ? On s’en fout du reste, du moment qu’il continue son combat et qu’il n’aille pas à Canossa…

Et Sonko arriva. Inconnu au bataillon des politiques professionnels il y a moins de cinq ans, un obscur inspecteur des impôts qui faisait son beurre sans combines, ni tentations dans lesquelles beaucoup de ses collègues se vautrent, et pour son premier coup d’essai de présidentiable, il bouleverse les sacro-saintes règles des démocraties abimées : le respect des hiérarchies. Mais non, il refuse de faire « comme tout le monde » : il arrive troisième, sans coalition majeure, avec presque 16% des voix. Et cet « insolent » qui refuse les règles établies par les bien-pensants de la République, veut en plus leur pourrir la vie en les empêchant de bouffer tranquille, de vendre le pays dans une totale opacité. Toi aussi Sonko, dans quelle République crois-tu vivre ? Celle des « valeurs » dont rêve Thierno Alassane Sall, avec une Justice juste, des services publics qui fonctionnent, des radios et télés du service public qui donnent la parole aux acteurs politiques majeurs, à la société civile.

Alors, ils vont faire de toi l’agneau du sacrifice, légalisé, avec un couteau béni et tranchant. Depuis ce vendredi matin, à huis clos, comme honteux de leur meurtre en préparation, ils préparent ton exécution sans bavure. Dans le même temps, ils vont laver à grandes eaux et blanchir ton ennemi intime aux 94 milliards, comme tu le clames et proclames à haute et tonitruante voix depuis des mois. Et lui donner le sabre qui va te trancher la tête dans les prochains mois.
Oui depuis ce matin du vendredi saint, s‘ourdit dans le secret de l’Auguste Assemblée, un meurtre indigne dans une République.

DEMBA NDIAYE 

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (11)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Malle - 11/10/2019 - 15h 56  
Et en plus un vendredi au lieu de penser a Dieu
Modou - 11/10/2019 - 16h 03  
.Merci Grand frère, superbe article
Arretes - 11/10/2019 - 16h 33  
Arretes de chialer Demba Ndiaye. Facile de nous bombarder avec tes torchons à 4 sous remplis de si élémentaires fautes, alors que tu as voté pour le chien de Macky Sall responsable de tous les maux et derives. Tu l'as dit toi même. Si tu joues à l'hypocrite vacciné de cynisme va le faire ailleurs. Tous ici connaissent ton vrai visage, ou...tes visages...
Siraj - 11/10/2019 - 16h 39  
Toujours pertinent ! Merci
Momo - 11/10/2019 - 16h 57  
ArretesTu peux ne pas être d'accord avec ce qu'écrit Demba.Il faut arrêter les insultes gratuites et répondre par des arguments pertinents.Je trouve que Demba a été pertinent comme d'habitude
Lemzo - 11/10/2019 - 17h 05  
Tu es ridicule Demba Ndiaye. Tu devais plutôt demander à ton ami M. 12% pourquoi il cherchait à se faire du beurre par milliards dans une affaire privée qu'il dénonce aujourd'hui... bayyil nafèkhe...
Camara - 11/10/2019 - 17h 41  
CE QUI EST CON ET CONSTANT DANS CE PAYS,C EST QUE CE SONT DES INTELLECTUELS COMME CE DEMBA NDIAYE QUI AIDENT LES APPRENTIS TYRANS A PRENDRE LE POUVOIR,ET CE SONT LES MEMES ANALYSTES QUI VONT ENCORE LE CRITIQUER,
Papis - 11/10/2019 - 17h 59  
Godillot ; Familier. Parlementaire inconditionnel d'un homme ou d'un parti politique, qui vote sans discuter.
Maodo - 11/10/2019 - 20h 13  
Tout cela n'est possible qu'avec la complicité passive de l'immense majorité des sénégalais. Du temps de Senghore on pouvait dire qu'on n'était pas au courant puisque les médias n'existaient presque pas. Quand un peuple est capable de voir l'injustice sans bouger et de voir le propre frère du président voler publiquement l'argent du pays sans se révolter et de voir des opposant jeté en prison sans aucun raison aprés des procès digne de l'époque soviétique, alors ce peuple ne mérite pas qu'on se batte pour lui. Ce peuple se comporte comme les indigènes de l'époque coloniale. Finalement le mot qui convient aux sénégalais c'est indigène
Bruno - 12/10/2019 - 22h 47  
Dieu est juste. La vérité finit toujours par triompher. Bientôt cette racaille de politiciens prédateurs sera jetée dans les poubelles de l'histoire. Wait and see...
SENEGALUS - 15/10/2019 - 16h 04  
TOTALEMENT EN PHASE AVEC TOI MAODO. ACTUELLEMENT NOUS SENEGALAIS SOMMES DES INDIGENES FRANCAIS TOUT SIMPLEMENT
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
De Wade à Macky : l’obsession du pouvoir !
Trêve de diversion Monsieur le Ministre. Vous nous rendez malades !
Le populisme expliqué aux cadres de l’APR
Pourquoi une loi sur la laïcité ?
Pas un pour racheter l’autre !
3ème mandat...qui trompe qui ?
A SON EXCELLENCE MACKY SALL.:« De grâce, par dignité, pour votre honneur et celui de votre postérité et par respect pour le peuple, n’abjurez pas au sujet du 3ème mandat. »
La révision , rien que la révision, pour Karim et consorts
La castration des étalons...
Lettre Ouverte à monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal de la part d’un jeune disciple de Tivaouane.
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 133106 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 92324 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 67870 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 58013 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 57421 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 13 novembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Intégralité : Face à Pape Alé Niang avec le président Ousmane Sonko Pa ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Seydina Fall Bougazelli : Le cas manifeste du coumba am ndéye ak coumba amoul n ...
15/11/2019 - 11:39
Bureau de mise à niveau :La bamboula inexpliquée de Ibrahima Diouf
05/11/2019 - 13:18
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Quand d’éternels complexés nous dirigent…
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 13 novembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
De Wade à Macky : l’obsession du pouvoir !
16/11/2019 - 10:13
Trêve de diversion Monsieur le Ministre. Vous nous rendez malades !
13/11/2019 - 21:55
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Intégralité : Face à Pape Alé Niang avec le président Ousmane Sonko Pastef
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017