Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Macky sur les pas de Wade?
Publié le : Jeudi 10 Octobre 2019 - 13:11 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 6 - Consulté : 983 Imprimer

Quand l’Histoire se répète, elle prend d’abord les allures d’une tragédie puis celles d’une farce… Le parfum qui se dégage de l’opération « remobilisation de l’APR » souhaitée par le chef de l’état, son Excellence Macky Sall devant les instances de son parti nous laisse croire que décidément ces hommes n’ont guère le sens du tempo et des préoccupations premières de leurs concitoyens.

Un rappel historique s’impose. Aurait-on oublié que les morts de 2012 ont été causés par un funeste entêtement d’Abdoulaye Wade à briguer un 3ème mandat avec à la clé ce qui fut à tort ou à raison appelé « la dévolution monarchique du pouvoir » ? Aurait-on oublié que les sénégalais firent de Macky Sall le président le mieux élu de notre histoire, surtout du fait qu’il avait incarné par ses promesses, l’impossibilité de dépasser deux mandats présidentiels ?

A peine réélu, alors qu’il lui reste 4 ans à nous diriger, pourquoi ses forces ne sont-elles pas toutes bandées avec ardeur vers un mieux-être des sénégalais, pourquoi faut-il remobiliser les militants de son parti plutôt que les ministres et autres directeurs généraux d’institutions qui devraient normalement n’être mus que par le sacerdoce de leurs urgentes missions ?

Pourquoi nos hommes politiques ignorent-ils ce qu’est le sens de l’Histoire pour préférer se vautrer dans de « petites histoires » ? Pourquoi le président Macky Sall ne se met-il pas en situation d’aller quérir ce prix de la Fondation Mo Ibrahim qui récompense les chefs d’états africains qui auront par leurs actions bénéfiques renforcé la démocratie dans leurs pays, avec en plus un gros chèque qui les met à l’abri du besoin ?

Pourquoi, sachant qu’il ne peut plus être otage de quiconque ni d’aucun lobby, ne met-il pas à profit son dernier mandat pour redresser avec vigueur notre pays, et y imposer avec un courage politique pour le moment inédit, un ordre nécessaire et salutaire pour les futures générations ? Pourquoi au lieu de mettre ce pays à l’endroit et dans le bon sens, veut-il le mettre à l’envers ? Pourquoi plutôt ne pas « remobiliser les sénégalais » au lieu de mettre en ordre d’on ne sait quelle bataille, ses partisans et les lancer à l’assaut de quelle victoire autre que celle du peuple sénégalais en son entier ?

Après ces « pourquoi » angoissés, tentons quelques « parce que » désolés. Parce que le pouvoir enivre ? Parce qu’il faut coûte que coûte préserver ses partisans ou sa famille qui sait, d’on ne sait quelle vindicte d’adversaires parvenus au pouvoir à leur suite ? Parce qu’on écoute les mauvais conseillers à courte vue, qui ne vous disent surtout pas, il leur en cuirait, que si le pourtant ambitieux PSE piétine c’est bien parce que les bailleurs qui avaient promis leurs deniers bienfaiteurs, se sentent inquiets de ce qui se tramerait en termes de velléités de 3ème mandat et qui mettrait en péril leurs investissements qui ne sont pas des dons, et qu’ils sentent que les priorités de nos hommes politiques sont politiciennes et non économiques et sociales.

Pour que l’Histoire de 2012 et son chapelet de morts, ne se répète pas, ni en tragédie, ni en farce, nous pouvons rêver à ce que notre président de notre République, choisisse la patrie plutôt que son parti, vague souvenir de campagne, et que ce courage lui ouvre, quelle belle idée, les portes pourquoi pas, il est si jeune encore, du Secrétariat Général des Nations-Unies. Cette sortie aurait vraiment « de la gueule ». C’est juste une question de choix, de savoir épouser cette perspicacité historique qui fait les grands hommes.

Il faudra être capable de résister aux murmures malicieux des spécialistes de constitution retaillée qui l’entourent et qui ne voient pas plus loin que leur petit confort et leur désuet bien-être, en regard des énormes potentialités de notre Sénégal à mettre en œuvre, avec des sénégalais qui n’attendent que ça, et qui implorent des hommes qui les dirigent, moins de calculs politiciens et plus de compassion, et qui se disent que si ces hommes mettaient autant d’énergie à résoudre réellement les affres qu’ils vivent quotidiennement, que celle qu’ils destinent à organiser la pérennité de leurs pouvoirs, nous serions parmi les cinq puissances de ce monde. C’est juste une question de choix, entre l’Histoire et la farce. Mamadou Diop, réveille-toi…Ils vont devenir fous !

PAR JEAN-PIERRE CORRÉA

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (6)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
VIEUX - 10/10/2019 - 13h 23  
LE MONSTRE IL EST BOULIMIQUE
Yacine - 10/10/2019 - 13h 58  
Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez Macky,il n'est pas normal.
Bounkhatab - 10/10/2019 - 14h 15  
JE PRIE DE TOUT COEUR POUR QUE MACKY BRIGUE UN 3 EME MANDAT ,AINSI, IL SORTIRA PAR UNE PETITE PORTE COMME WADE,
Shekhou - 10/10/2019 - 16h 21  
"L'Afrique a besoin d’institutions fortes et non d'hommes forts" : Voilà ce que déclarait Barak Obama, le 1er afro-américain à accomplir le rêve de son honorable aîné, Martin Luther King. C'est le même "esprit sain" dans son "corps sain" qui a su réaliser son "Yes we can" que sa volonté et sa bonne foi l'ont inspiré. Oui, de la VOLONTÉ POLITIQUE et surtout de la BONNE FOI. J'ai dit, bien dit : surtout de la Bonne foi. Car c'est cela qui manifestement manque à notre Président, Maky Sall. En effet, il a su trouver les mots qu'il fallait pour que les sénégalais soient fondés à lui faire confiance quand, en marche vers le pouvoir, il interpella son mentor par ces mots : "la magie du clic fera désormais face (...) à la toute puissance du fric et du flic" et, d'ajouter, péremptoire, " « Les gouvernants ne peuvent plus se permettre de faire ce qu’ils veulent et de faire voter n’importe quoi à leurs parlements sans que les citoyens, qui ont repris en main leur souveraineté, ne réagissent». Plus tard, dans le même esprit, il crût devoir mettre en garde ses ouilles en leur déclarant, urbi et orbi : "La patrie avant le parti» ! Aujourd’hui que toutes ses professions de foi semblent relever du "lébène, loupène", osons croire que les sénégalais se sont imprégnés de cette maxime d'Abraham Lincoln (16ème président des États-Unis) : "On peut tromper une partie du peuple une partie du temps. Mais on peut pas tromper tout le peuple tout le temps " ! Certes, nous étions au 17è siècle. 4 siècles après, il peut toujours se trouver des esprits (tordus) qui pensent que ce sont là des élucubrations d'une part, des siècles passés et d'autre part, qui s'adressaient à des politiciens/esclavagistes ou capitalistes sans états d'âme; oubliant, du coup, que le corps, universel, des peuples change mais leur âme et leur esprit ne meurent jamais. C'est encore plus vrai de nos jours que la magie du clic a fini par transformer notre planète en un VILLAGE planétaire !!! Elle est née aux… États-Unis, le pays D’Abraham Lincoln. A bon entendeur…
Citizen - 10/10/2019 - 16h 46  
Tous les calculs de Macky vont fausser. Troisième mandat pour lui c'est un cauchmard, il n'en sera pas là même puisqu'il devra d'abord mettre la main sur Sonko et ce sera la fin de ce mandat même. Le régime est finissant et Macky ne mérite pas de sortir démocratiquement, le peuple va le chasser avant terme. Wait and see.
Abdou Tall - 10/10/2019 - 17h 20  
Macky s'est piegé lui meme .Il ne peut plus quitter le pouvoir .Il a fait trop mal à tout le monde sauf a sa famille et sa belle famille .Il sait ce qui l'attend .Puisqu'il est poltron .Il tente d'endiguer le moindre pretendant serieux pour le remplacer .Donc qu'il meurt au pouvoir comme Bongo .C'est ce qui le sauvera .
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Bougazelly : du « simbkatt » au faussaire
Exigence d'équité
Bienvenu Monsieur le Premier Ministre de France. Notre Gouvernement vous ouvre nos portes.
De Wade à Macky : l’obsession du pouvoir !
Trêve de diversion Monsieur le Ministre. Vous nous rendez malades !
Le populisme expliqué aux cadres de l’APR
Pourquoi une loi sur la laïcité ?
Pas un pour racheter l’autre !
3ème mandat...qui trompe qui ?
A SON EXCELLENCE MACKY SALL.:« De grâce, par dignité, pour votre honneur et celui de votre postérité et par respect pour le peuple, n’abjurez pas au sujet du 3ème mandat. »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 133303 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 92449 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 67993 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 58119 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 57540 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique 20 novembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Le grand reportage de Pape Alé Niang sur la Guinée Conakry
 
SCANDALES D'ETAT
   
Au Sénégal, Edouard Philippe rend un sabre et vend des missiles
18/11/2019 - 22:57
Pr Iba Barry KAMARA:«Pourquoi Bougazelli a été relâché dès lors Qu’il A ...
17/11/2019 - 20:30
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Sénégal , ce pays maudit !
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique 20 novembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Bougazelly : du « simbkatt » au faussaire
20/11/2019 - 05:33
Exigence d'équité
18/11/2019 - 17:56
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Le grand reportage de Pape Alé Niang sur la Guinée Conakry
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017