Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Le «Deal» de Doha dévoilé
Publié le : Samedi 24 Août 2019 - 11:16 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 16 - Consulté : 6824 Imprimer

Cette révélation est des responsables libéraux frondeurs, à savoir Oumar Sarr et Babacar Gaye qui informent que de sa prison à Rebeuss, Karim Wade avait menacé de quitter le Parti démocratique sénégalais (Pds) si le parti ne participait au dialogue initié en 2016, et ayant abouti à sa libération par grâce présidentielle.

Du nouveau dans les conditions de la libération de Karim Wade par grâce présidentielle. En effet, contrairement aux idées véhiculées çà et là sur le supposé refus catégorique du fils de l’ancien président de solliciter une libération de la part du chef de l’Etat par grâce présidentielle, Karim Wade aurait accepté d’être gracié par Macky Sall.

La révélation est des frondeurs du Pds, suite au remaniement opéré sur le Secrétariat national du parti en faveur de “Wade fils“ et ses hommes. Lors de la conférence de presse tenue hier, vendredi 23 août, Oumar Sarr a informé que l’idée de rencontrer Macky Sall pour lui parler de la libération de Karim Wade lui était venue à l’esprit suite à une visite qu’il avait rendu à Rebeuss avec concerné qui «dépérissait».

 A son avis, il a demandé à ce dernier de lui accorder l’autorisation de rencontrer le président Macky Sall pour lui en parler. C’est ainsi, selon lui, qu’il a été voir le chef de l’Etat qui lui a dit qu’un dialogue national sera organisé et constituera l’occasion d’en discuter.

A l’époque, poursuit le désormais ex-Secrétaire général adjoint du Pds dans le nouvel attelage, l’ancien président Wade n’était pas d’accord pour la participation de son parti à ce dialogue. De l’avis du maire de Dagana, «Karim Wade a menacé de quitter le Pds si le parti ne participe pas au dialogue».

Des propos confirmés par l’ancien Porte-parole du parti. En effet, Babacar Gaye renseigne qu’il était le seul, avec Me Wade, à refuser que le PDS prenne part à ce dialogue national lancé par le chef de l’Etat.

Toutefois, face à la menace de la personne qui devait bénéficier de ce dialogue, de quitter le parti, en l’occurrence Karim Wade, par la voix de son avocat, le “Pape du Sopi“ et lui ont dû se résigner à participer à ces échanges. Résultat des courses, selon les frondeurs, deux mois plus tard, Karim Wade bénéficie de la grâce présidentielle pour s’envoler vers Doha. D’un ton railleur, parlant de l’absence de Karim Wade au Sénégal malgré les nombreuses annonces, Oumar Sarr dira : «on l’avait menacé de le ramener en prison, il n’est pas venu».

D’ailleurs même, il pense «qu’en déclarant lui-même qu’il allait venir, il avait dit lui-même que son exil n’était plus forcé», bottant en touche tous ceux qui soutiennent que Karim Wade est en exil forcé au Qatar. Pour ce qui est du dialogue de cette année 2019, boycotté par le Pds, Oumar Sarr explique qu’en réalité, Me Wade était pour la participation du Pds, mais que c’était son fils Karim Wade qui a opposé son véto. C’est qui expliquerait, à son avis, l’absence du Pds à ces concertations.

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (16)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Pais - 24/08/2019 - 11h 20  
Vous êtes indignes. Même si c que vous dites etaient vrai vous devez avoir de la retenue Oumar Sarr.c triste. Vous avez trahi Wade
Citoyen lambda - 24/08/2019 - 11h 45  
Vous montrez ainsi à la face du monde que vous n'êtes pas dignes de confiance.Se mettre à déballer comme ca?vous voulez vraiment détruire ce parti dont vous prétendez aimer, quelles sont vos motivations ou qui est derrière vous ?Et puis de toute façon ces paroles ne sont pas crédibles surtout venant de bouche de personnes prompts à noyer leur chien pour leur propres intérêts.
Lamine - 24/08/2019 - 13h 24  
Madike est crédible que vous il en sait un bout mais il n a pas déballé c tout à son honneur
Abdou Fall - 24/08/2019 - 14h 12  
Même avec la prison il devait venir pour mio c d lâchNitt da wara am diomm
Moustapha - 24/08/2019 - 14h 29  
Si Wade meurt sa carrière politique est terminee il n a ni le courage ni le patriotisme ni même la volonté d assumer les risques et difficultés qui vont avec la conquête du pouvoir bayi lènr ko mou tokk Doha lékk khalissam
Jacob - 24/08/2019 - 15h 17  
Doul rek.Pathétique...mentir au mauvais moment...personne ne vous croit même es anti-karim comme moi..surtout vous utilisez ce torchon appelé le quotidien pour en parler...Dieu ne dort pas dé allez rejoindre les maquisards maquilleurs du maquis c'est mieux pour Oumar sarr et Cie
Mamadou Lamine Sonko - 24/08/2019 - 15h 57  
Pourquoi attendre maintenant pour le dire? Vous n'êtes pas crédibles pour nous parler de la grâce de Karim Wade. Vous voulez vendre le parti mais peine perdue car vous allez nous trouver sur votre chemin. De toute façon la commune de Diouloulou que je dirige ne vous suivera jamais. Nous sommes avec le frère secrétaire général national Abdoulaye Wade et le président Karim Wade. Notre combat ne varie pas. Nous ferons tout pour que Karim Wade soit le 5ème président du Sénégal en 2024. Vive le PDS.Vive son Secrétaire général national Abdoulaye Wade. Vive le candidat du peuple, le président Karim M. WADE.
Dwg - 24/08/2019 - 16h 29  
seul karim wade peut démentir ces propos mais malheureusement il est muet.
Deug - 24/08/2019 - 19h 56  
la marche du temps est du domaine de Dieu. Alors, personne ne peut arréter l'alternance générationnelle dans ce pays par le mensonge et l'opportunisme politiciens
Camara - 24/08/2019 - 21h 47  
La parole d un politicien senegalais sauf mamadou dia, ne vaut pas un kopek,
Manlafi - 25/08/2019 - 10h 34  
Quoi qu'on puisse dire a Macky il a deux dons qu'il maitrise par excellence;1. La destruction des grands partis politiques.2. Dealer avec les grands bandits de la magouille internationale et du vol de ressources naturelles.
Pape thiam - 25/08/2019 - 13h 52  
oumar Sarre atrallhi me wade
Go - 25/08/2019 - 14h 12  
Il faut appendre à fermer la bouche
Sam - 25/08/2019 - 17h 02  
Karim Wade avait dit ok pour le premier dialogue qui devait lui accorder la grace par Macky et dit Non aujourdhui pour le second qui devrait aboutir a son armistie. Quelle contradiction !!!Cet argument de Oumar Sarr et compagnie ne tient vraiment pas la route. Qu'en est-il de la version de Madicke Niang et de Amadou Sall, ses avocats ? Ces trois learders, qui hier semblaient etre en conflit deviennent subitement des amis et complices.Nous cachaient-ils leur jeu ? Leur agenda politique qu'ils ont toujours cache a ete en tout cas precipite par le dernier reamenagement des structures par le frere SGN.Ils sont maintenant condamnes a devoiler leurs ambitions et a demontrer de quoi ils sont capables et de reveler leur poids politique et le degre de leur influence au sein du PDS dont ils reclament leur part du patrimoine.Vont-ils ester en justice ? comme ils semblent l'insinuer en deniant a Wade, son pouvoir de reorganisation ou la violation des statuts comme ils l'attestent, tout en louant son genie et sa tenacite. A ce dernier niveau, je note qu'il ya une difference dans les deux versions (wolof et francais) qu;ils ont servis a leur conference. Quand Amadou utilise la deuxieme personne du singulier, Babacar lui choisit celle du pluriel.Les prochains jours reveleront le degre de leurs accointances et de leurs differences supposees ou reelles.Comment les jeunes loups mis en orbite par le Pape dont tous se reclament vont-ils endiguer la fronde ?beaux spectacles a suivre !Wait and see.
Pape - 29/08/2019 - 14h 53  
C triste pour ces guignols.Oumar Sarr ne devait pas p1rler après 7 ans .Il n'a pas entendu Maître Sall dire ces genres de choses.cela montre que à raison sur tout le monde com l disait Pape ale Niang dans un chronique.Vous ne méritez aucune confiance Oumar Sarr et compagnie.Wade vous a tout donne.
SIGIY - 29/08/2019 - 20h 17  
Nous savions s tous que cette conférence était destiné à.liberer Karim sous conditions,. Dew leader avaient t de deal et de suite les mame mbaye niang et consorts avaient t rue sur les brancards. DEAL OU PAS DEAL
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Abdoul Mbaye à Thiès : « La Crei se justifie, elle doit continuer d'exister, mais… »
Deuxième réunion du comité de pilotage du dialogue national : le cas Hélène Tine
Ville de Pikine: «Je suis candidat, Abdoulaye Timbo n’est pas à la hauteur (Amadou Diarra)
Thierno Bocoum sur le refus des pays d’intégrer la monnaie Eco : « Le Président Macron a finalement réussi à diviser les Etats de la CEDEAO »
Audience Macky-Cissé Lô: El Pistoléro accuse des "gens de se mêler" de leur relation
Symposium des Cadres de Rewmi : La hausse des prix de l’électricité et l’ Eco au crible des experts
Hausse du prix de l’électricité : « le PS approuve la position du PR et le soutient dans sa démarche »
Farba Ngom et Cie pour faire face à l’opposition
Arrêté ministériel : Ces entreprises privées exclues de l’augmentation des salaires
Audience au palais : Macky Sall reçoit Cissé Lô
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 142336 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 94606 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70151 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59918 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 59381 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017