Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Mody Niang - « le président-politicien n'aurait jamais dû penser à ce TER »
Publié le : Vendredi 23 Août 2019 - 19:09 - Source : dakarmatin - Commentaires : 9 - Consulté : 1984 Imprimer

 Dakar, comme sa banlieue et de nombreuses autres localités du pays, sont dans les eaux.

Dakar, la digne capitale de "l'émergence", qui attend que soit mis en route son TER, qui nous aura coûté les yeux de la tête : prés de mille milliard de francs CFA, pour une longueur de 34 kilomètres. Il a été "inauguré" par le président-politicien le 19 janvier 2019, à un peu plus d'un mois de l'élection présidentielle. Les travaux sont arrêtés depuis lors, et on nous annonce la mise en circulation pour décembre prochain. Il nous aura encore coûté d'ici là beaucoup d'argent, car l'entreprise EIFFAGE qui effectue les travaux sait qu'elle tient le bon bout. Elle mettra sûrement la pression sur le président-politicien qui tient à avoir son "joyau" avant l'année 2020. Ce qui est une véritable gageure  car il ne reste que quatre maigres mois.

Les techniciens les plus sérieux estiment que, finalement, le coût peut grimper jusqu'à mille milliards 500 millions, peut-être à deux mille milliards de francs CFA, pour 34 kilomètres.

Les mêmes techniciens sont formels : avec autant d'argent, on pourrait construire le chemin de fer Dakar-Ziguinchor, ou réhabiliter/rénover les lignes de Dakar-Saint-Louis, Dakar-Diourbel-Kaolack-Tamba, Louga-Linguère, sans oublier l'embranchement Kaolack-Guinguinéo.

On commencerait par rénover totalement Thiès-Dakar et construirait une gare moderne à Diamniadio, d'où partirait une ligne qui joindrait l'AIBD.

On reconstruirait le dépôt de Thiès, qui pourrait bien redevenir la "Capitale du Rail". De Thiès, partiraient alors tous les travaux de reconstruction ou de réhabilitation de chemins de fer abandonnés depuis des décennies par nos autorités, sur injonction de la Banque mondiale et du FMI. Cette grosse faute nous a déjà coûté un grand retard par rapport à de nombreux autres pays.

Avec des autorités dignes de la fonction, nous pourrions gagner beaucoup d'argent avec l'exploitation de notre pétrole et de notre gaz. Nous pourrions alors construire un chemin de fer qui irait de Saint-Louis à Tambacounda, en passant par Dagana, Podor, Matam,  Bakel. Naturellement, le chemin de fer Dakar-Bamako sera bien avant rénové.

Je suis un profane dans les questions que j'aborde ici. J'ai bien le droit de me laisser aller à des rêves, mais à des rêves bien réalistes. Pas seulement d'ailleurs : j''échange avec des techniciens de haut niveau.

Nous devons changer l'orientation de nos investissements et les diriger vers le développement du pays plutôt que vers des infrastructures de prestige, dont le seul objectif est de frapper l'imagination de nos pauvres populations analphabètes, et même des autres qui manquent notoirement de capacité de faire la part entre la bonne graine et l'ivraie.

Avec les nombreuses autres priorités qui nous assaillent de partout, le président-politicien n'aurait jamais dû penser à ce TER. Il ne s'est sûrement pas inspiré de l'adage walaf selon lequel "ku sa ab sér jotul, doo boot ay gàmb". Pour mes compatriotes qui ne comprennent pas la langue de Kocc Barma, ce sage adage pourrait se traduire ainsi : "Quand on n'a de la peine à assurer l'essentiel, on ne devrait pas se permettre de consacrer le peu qu'on a au dérisoire."

C'est exactement ce qui est arrivé à notre président-politicien, avec son  fameux TER et bien d'autres infrastructures, plus de prestige que de développement.

Ce président-politicien nous prend vraiment pour des moins que rien. Un à deux ans avant l'élection présidentielle du 24 février 2019, il passait le plus clair de son temps à poser des premières pierres et à "inaugurer" des infrastructures. Qui l'a vu ou seulement entendu qu'il posait un seul de ces actes politiciens après sa réélection ? Et de la tonitruante Délégation à l'entrepreneuriat rapide ? Que sont devenus ses milliards qu'il distribuait avec une facilité déconcertante ? J'ai appris qu'elle va être réformée, pour devenir un guichet unique. Manière d'expliquer son silence de six mois. Combien d'établissements financiers sont aujourd'hui à même de faire le travail pour lequel elle a été créée ?

Ces temps derniers, il nous est apparu comme s'il débutait son premier mandat, en étalant au grand jour les tares de sa gouvernance de sept ans, tares dont il est le seul responsable.

Cet homme peut tout se permettre avec nous. Il nous sait passifs, indolents, amorphes, prêts à avaler toutes ses couleuvres.

Malgré les difficultés que nous vivons et qui sont pour l'essentiel de son fait, si des élections étaient organisées, ces jours-ci, sur l'ensemble du territoire national ou seulement dans quelques localités, lui ou sa coalition pourrait les gagner haut la main. Et ce sont les plus fatigués de nos compatriotes qui leur donneraient les suffrages les plus importants. Ils se recruteraient  dans la grande banlieue de Dakar, à Kaolack, à Kaffrine, à Matam et dans de nombreuses autres localités où les populations vivent le martyre.

Voilà le Sénégal, notre pauvre pays.

 

Dakar, le 23 août 2019

 

MODY NIANG

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (9)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
REWMI - 23/08/2019 - 21h 41  
Merci Père ModyToujours aussi pertinent!Osons espérer que les sénégalais ouvrirons les yeux avant que ça ne soit trop tard.
Cisse - 23/08/2019 - 22h 15  
Merci beaucoup monsieur mais je pense que les sénégalais doivent encore souffrir moi y compris car nous l’a Élu chose que je regrette énormément
Lemzo - 24/08/2019 - 01h 18  
Mody Niang critique dou métier ! Quand on t'a demandé de faire tes preuves dans un grand service de l'État pour justement solutionner les problèmes que tu dénonces ici, tu as préféré fuir lâchement tes responsabilités pour t'adonner à ton sport favori : la critique facile et haineuse. Les agents de l'administration et de l'État qui ont décidé de travailler pour ce pays, malgré les innombrables difficultés, eux ont 1000 fois plus de mérite que toi ! Ton rejet du TER montre tes véritables limites et ton esprit anachronique. Pour toi le Sénégal ne mérite pas de progresser avec des infrastructures nouvelles comme l'ont fait tous les pays du monde. C'est ahurissant et stupide ! Pour toi nos « populations analphabètes » à qui tu manques toujours de respect doivent continuer à vivre comme au moyen âge... Tu es juste ridicule et pitoyable..
De dakar - 24/08/2019 - 06h 38  
Des résultats présidentielles prononces on oublie le gonflement artificiel du fichier électoral qui a eu un impact définitif lors de ce scrutin.Quand Wade parlait du fichier on l'a pas écouté mais on a découvert que personne d'autre ne pouvait gagner ces élections
Galass - 24/08/2019 - 06h 44  
"Il n'aurait jamais du penser à ce TER"...A- t-il pense a ce ter?non,ce sont les Francais qui ont pense et continuent de le faire pour luiCe que Francais veut....
Boy colobane - 24/08/2019 - 08h 02  
Croire le ter avec 34 km est un progrès. Alors je préfère lire Mody Niang.
Samba - 24/08/2019 - 08h 31  
Le Sénégal a un cancre doublé d'un nullard comme président...
OUIOUI - 24/08/2019 - 09h 53  
Monsieur NIANG a raison; la plupart des investissements réalisés sont socialement et économiquement improductifs, leur taux de rentabilité étant inférieurs à 1 pour cent en contrepartie de prêts de 7 pour cent en moyenne.
Sambal - 24/08/2019 - 10h 44  
Mr Niang, J'aurais souhaité comme vous le faisiez dans le passé, aposer votre adresse électronique à la fin de vos articles. Ceci pour me permettre d'échangerr avec vous plus pertinemment sur certaines oréoccupations.Merci pour la qualité de vos articles.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Serigne Abdou, l'honneur du soufisme contemporain !
Dévoilement.....
Il n’existe aucune preuve de la publication au journal officiel du décret n°2016-1222 du 12 aout 2016, re-nommant Pape Oumar Sakho, Président du Conseil Constitutionnel
La controverse au tour du choix du chef de l'opposition
Affaire Desfourneaux : les vérités De Decroix
Quand l’Eldorado Sud-Africain est en proie à la xénophobie
Délit d’ambition !
L’ALLIANCE ‘’SUXAL SOPI’’ SE MEUT DANS LA FOURBERIE
Adversaires ou ennemis ? Ce que j’ai appris et compris !
Le capitaine déserte le navire en perdition
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 126718 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 89584 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 65418 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55764 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 55103 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 11 septembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Marchés au Sénégal :Le CITP de Seydou Kane, proche de Macky Sall, veut sa par ...
13/09/2019 - 12:32
De nouvelles révélation sur l'affaire Pétro-Tim
02/09/2019 - 11:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le voile, entre croix et banniére
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 11 septembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Serigne Abdou, l'honneur du soufisme contemporain !
14/09/2019 - 12:47
Dévoilement.....
12/09/2019 - 15:28
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017