Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
«Khalifa Sall n’a pas besoin d’introduire une demande»
Publié le : Samedi 17 Août 2019 - 12:05 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 743 Imprimer

Selon le professeur Moussa Diaw, le refus de Khalifa Sall et ses avocats d’adresser au chef de l’Etat une demande de grâce évoqué par certains pour justifier l’absence du nom de l’ancien député-maire de Dakar sur la liste des quatre cent vingt-six (426) personnes, condamnées pour des infractions diverses et incarcérées dans différents établissements pénitentiaires du Sénégal sorties de prison par grâce présidentielle à la veille de la Tabaski est un faux débat.

Joint au téléphone par Sud quotidien, l’enseignant chercheur en Science politique à l’Université Gaston Berger de Saint louis soulignant que la grâce n'est assujettie à aucune condition précise que pour rebondir en politique, Khalifa Sall a plus besoin d’une amnistie.

«LA DEMANDE DE GRACE EST UN DEBAT D’ORDRE POLITIQUE» 

«La grâce, c’est une donnée institutionnelle, un pouvoir discrétionnaire qui relève du chef de l’Etat qui n'est assujetti à aucune condition. C’est lui qui peut décider de gracier telle ou telle personnalité en fonction des délits. A mon avis, contrairement à lavis de certains, Khalifa Ababacar Sall n’a pas besoin d’introduire une demande. Donc, ce débat agité est d’ordre politique et il n’a pas sa raison d’être d’autant plus qu’au lendemain de sa prestation de serment, le président, luimême avait dit qu’il attend la fin des procédures judiciaires avant de prendre cette décision-là.

Maintenant, qu’on est aux termes de ces procédures, je crois que la grâce ne peut venir que du président de la République. Et cela n’est pas du tout conditionné de par une demande. La preuve, vous avez certainement entendu Seydou Guèye, ministre chargé de la communication de la présidence dire clairement que «la grâce est un droit constitutionnel reconnu au chef de l'État qui n'est assujetti à aucune condition mais aussi que le Président n’a pas exigé qu’il y ait une demande».

 «POURQUOI MONSIEUR KHALIFA ABABACAR SALL N’A PAS BESOIN DE GRACE» 

«Ceux qui agitent donc ce débat essaient juste, à mon avis, d’instrumentaliser cette demande de grâce et je ne pense pas que les avocats de monsieur Khalifa Ababacar Sall ou ses proches vont accepter. Car, en réalité, politiquement, il n’en a pas besoin parce que le faire, c’est un abaissement, c’est reconnaitre la responsabilité de leur client dans cette affaire-là et c’est faire profil bas. Avec la grâce, il pourrait recouvrer la liberté mais cela ne dédouanera pas de son passé judiciaire inscrit dans son casier judicaire. Avec cette situation, il ne pourra pas rebondir en politique, il ne pourra même pas être sur une liste des élections. Ça, c’est des contraintes majeures de la grâce, il peut bénéficier d’une liberté mais politiquement, il ne pourra agir. Car, la grâce ne le dispense pas des contingences judiciaires de sa condamnation».

 «L’AMNISTIE, SEULE VOIE POUR LUI DE REBONDIR EN POLITIQUE» 

«Ce qui l’enragerait donc, c’est plutôt une amnistie car, avec la grâce, il aurait un casier judiciaire avec cette condamnation. Donc, pour rebondir politiquement, il a plus besoin d’une une amnistie. Et cette dernière dépend de la volonté de la majorité d’apaiser le climat social et politique mais aussi d’un certain nombre de facteurs dont des négociations politiques secrètes qui puissent aboutir à une amnistie. Seulement, la situation politique actuelle très compliquée au niveau de son parti ou ancien parti, si on peut s’exprimer ainsi, n’est pas à arranger les choses pour lui. En effet, avec la guerre de succession qui se prépare au Parti socialiste, je vois mal son retour dans ce parti accepté par tous surtout quand on sait qu’il pourrait être projeté à la tête de cette formation politique. Ensuite, il y’a les échéances électorales à venir avec les élections locales. Je ne pense pas ses adversaires politiques vont lui accorder cette amnistie en cette période de préparation des élections locales au risque de le voir rebondir.

Il sera difficile pour lui d’obtenir vite cette amnistie surtout qu’il ne dispose actuellement pas des ressources pour se reconstruire un poids politique important, une coalition solide pour pouvoir justement mener le combats et rebondir et de ne pas perdre sa place au niveau de l’espace politique sénégalais. Il avait certes un maillage au niveau des mairies de la capitale mais depuis qu’il est en prison il y a un net rétrécissement de son entourage et certains de ses partisans ont rejoint la majorité. Cependant, si jamais, il bénéficie d’une amnistie, ce qui m’étonnerait d’ailleurs, il pourrait rebondir très vite».

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Thiaat - 17/08/2019 - 14h 38  
Belle lecture de la situation.Malheureusement pour Khalifa, sa sortie de prison serait envisagée peut-être qu’après les locales Je vois mal Macky prendre ce risque à la veille d’élection
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Les jeunes de Rewmi qualifient Aar Li Nu Bokk d’organisation « pétaudière »
Vente 20% des parts de Kosmos à Abu Dhabi sur le pétrole sénégalais: Seydou GUEYE confirme Sonko et explique
Seydou Guèye : « AbdoulL Mbaye doit se monter digne »
2 milliards au chef de l'opposition: Seydou Guèye dément Mamadou Lamine Diallo
Pétrole & Gaz, vacances gouvernementales, affaire Niang Kharagne : Seydou Guèye assènes ses vérités
Les avocats d'Adam Gaye vilipendent Macky auprès de ses pairs
«Aar Li Nu Bokk» cherche son second souffle
​Faible mobilisation de Aar Li Nu Book: Abdourahmane Sow accuse les Sénégalais d’être leur propre problème
« Thiat» s’attaque encore vertement à Macky et Aliou Sall: « quand il s’agit de votre frère vous le protégez avec son gros ventre de voleur »
Un projet cher à Djibo Ka oublié
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 126718 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 89584 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 65418 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55764 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 55103 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 11 septembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Marchés au Sénégal :Le CITP de Seydou Kane, proche de Macky Sall, veut sa par ...
13/09/2019 - 12:32
De nouvelles révélation sur l'affaire Pétro-Tim
02/09/2019 - 11:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le voile, entre croix et banniére
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 11 septembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Serigne Abdou, l'honneur du soufisme contemporain !
14/09/2019 - 12:47
Dévoilement.....
12/09/2019 - 15:28
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017