Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Décès de Tanor: Le PS ne sera plus comme avant
Publié le : Mardi 16 Juillet 2019 - 07:28 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 0 - Consulté : 881 Imprimer

Ousmane Tanor Dieng, Premier Secrétaire du Parti socialiste, a tiré sa révérence hier. Il a ainsi plongé la République dans un grand émoi. L’euphorie de la CAN n’ayant été que de courte durée.

Tanor était un homme d’Etat à l’image de Djibo Leyti Kâ qui a nous quitté, et ils ont tous les deux été formés par Léopold Sédar Senghor.

Il a réussi à maintenir le parti debout alors que le navire prenait beaucoup d’eau, au moment de la défaite de 2000 où, nous ayant reçus en interview, il nous disait avoir beaucoup appris de la défaite, surtout sur la nature humaine.

Il se réservait, toujours, de dire du mal de ses adversaires ou détracteurs. Il est resté calme, digne, discret, surtout par rapport au secret d’Etat qu’il n’a jamais trahi.

Tanor est ainsi parti après une longue maladie dont nous avions de vagues échos. Le Président du HCCT va laisser un grand vide dans le cœur des Sénégalais qui sont habitués à composer avec lui dans le jeu politique.

Mais, il va surtout laisser un parti orphelin. Un parti qui, au fil des ans, avait épousé le ‘’made in Tanor’’ dans tous les aspects de son fonctionnement.

Bien avant le départ de Diouf en 2000, le Ps fonctionnait déjà selon le rythme tanorien dont le génie politique avait fait que tous ses adversaires internes avaient été écartés. La liste est longue et certains comme Moustapha Niass, Robert Sagna, Abdourahim Agne et bien d’autres vivent encore.

Il faudra alors que le parti apprenne à se passer de lui, ce qu’il n’a pas fait depuis des décennies. Donc, ce ne sera pas facile. Car c’est un secret de polichinelle, les velléités de scission sont bien présentes. A Yène, il y a de cela quelques jours, de hauts responsables socialistes avaient rendu public un discours très proche de celui des cadres exclus du parti comme Khalifa Sall, Bamba Fall, Aïssata Tall et autres.

Certainement, l’un des plus grands regrets de Tanor a été de n’avoir pas fait la         paix avec Khalifa Sall, de ne l’avoir pas vu sortir de prison.

Mais, il aura regretté de n’avoir pas réussi une dévolution pacifique du pouvoir dans un parti qu’il avait fini de façonner à sa guise.

Tanor aura été ainsi cet homme controversé, aux compétences et qualités avérées, mais dont les orientations politiques n’agréent pas beaucoup de Sénégalais.

Mais, en politique, il faut faire des choix en partant de réalités objectives et subjectives, parfois non-connues du grand public.

Aujourd’hui, le PS se trouve confronté à la problématique de son unité pour répondre positivement à un souhait de tout de cujus, celui de voir ses successeurs être ensemble.

Et il appartient à Macky de faciliter la tâche au parti en desserrant l’étau autour de Khalifa Sall.

En tout état de cause, le PS ne sera plus comme avant. S’il sait manœuvrer et amorcer un vaste mouvement de réconciliation entre ses partisans, il pourrait rebondir.

A défaut, il devra sombrer davantage dans les divisions internes et les querelles de clocher.

Mais chacun doit se rappeler d’une chose : C’est que tout a une fin.

Nos condoléances à la Nation toute entière.

Assane Samb

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Ministère des finances et du budget : Le budget voté sans débat
La cour suprême ordonne la démolition des immeubles des lionnes du basket
Plainte de Abdoul Mbaye pour diffamation : Madiambal Diagne condamné à 3 mois assortis de sursis et une amende de 100.000 FCFA.
Pourquoi le Sénégalais est indolent
Hausse du prix de l’électricité: trente-trois (33) organisations dans la rue vendredi pour dire NON
Thérèse Faye Diouf et Baba Diao Itoc condamnés par le tribunal du Commerce
Des révélations sur le suicide du policier Gabriel Basse
10 décembre 1948, 10 décembre 2019: la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme a 71 ans depuis avant-hier.
Annulation Centrale à charbon de Bargny : La Senelec dément
Mort tragique de Fodé Dramé : Le bus saccagé, le chauffeur arrêté
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 136971 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 93624 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 69297 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59142 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 58590 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017