Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
ECONOMIE
 
 
Baidy Agne ""Nous devons clarifier ce que nous appelons 'entreprise sénégalaise"
Publié le : Dimanche 14 Juillet 2019 - 14:09 - Source : seneweb - Commentaires : 1 - Consulté : 2589 Imprimer

Le président du Conseil national du patronat (Cnp), Baïdy Agne, tire la sonnette d'alarme sur les inconvénients de la mise en œuvre de la loi sur le contenu local dans le secteur pétro-gazier sans préalablement repenser la définition de l'entreprise sénégalaise. Le premier vice-président du Conseil économique, social et environnemental (Cese), qui était l'invité d'Objection sur Sud Fm, ce dimanche, estime que la définition actuelle donne droit à toute entreprise étrangère établie au Sénégal d'être considérée, au même titre que les nationaux, d'entreprise sénégalaise.

"Nous devons clarifier ce que nous appelons 'entreprise sénégalaise'. Parce que si nous avançons sans le clarifier le contenu local sur les rentes du pétrole posera des problèmes", prévient-il. Il s'explique : "Quand vous entendez contenu local vous pensez immédiatement à Baïdy Agne et les autres, c'est-à-dire des Sénégalais. Mais il se trouve qu'aujourd'hui dans la définition même de ce que nous appelons entreprise sénégalaise, il s'agit tout simplement d'une entreprise de droit sénégalais. C'est-à-dire que Nn-Chine, une entreprise chinoise qui est là pour exécuter des travaux au Sénégal, devient une entreprise sénégalaise au même que celle de Baïdy Agne."

Pour éviter que le privé national soit lésé comme il l'est dans d'autres secteurs, le Cnp "suggère de redéfinir l'entreprise sénégalaise comme une entreprise où l'actionnariat est sénégalais", renseigne Baïdy Agne qui estime que "le Sénégal est un pays trop ouvert". Ce qui est "déplorable" à son avis : "Je ne connais pas personnellement un pays émergent où l'émergence ne s'est pas construit autour du secteur privé national." 

Whatsapp Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Si - 15/07/2019 - 00h 49  
Le projet de loi d'orientation sur les PME définit l'entreprise de droit sénégalais, l'entreprise de droit communautaire et l'entreprise nationale .
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
307 milliards pour l’achat des véhicules de l’Administration : Les députés surpris par ce montant « exorbitant »
Hausse généralisée des salaires dans le privé: revalorisation de 5 % à 8 % dès le 1er janvier 2020
Oumar Faye: « nous vivons un véritable Ebola économique au Sénégal »
Revalorisation des salaires dans le secteur privé : une hausse entre 5 et 8% dès janvier
Le Sénégal emprunte 200 milliards l'(Uemoa)
Problématique de la gestion des villes: Macky indexe la pollution, l’insalubrité et l’encombrement
Que les rapports de l’Armp ne tombent pas dans le tiroir aux oubliettes
Kristalina Georgieva, directrice générale du Fmi :«L’emprunt est utile, à condition d'y recourir à bon escient
Kristalina Georgieva Directrice FMI :" Aux pays africains Il faut compter sur vous-mêmes avant de compter sur les autres"
Un gap de 300 milliard à combler en un mois
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 136971 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 93624 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 69297 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59142 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 58590 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017