Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
JUSTICE : Deux ans après les ordonnances de non-lieu : Mme Aïda Ndiongue souffre toujours de la confiscation de ses biens et avoirs
Publié le : Vendredi 12 Juillet 2019 - 10:54 - Source : le témoin - Commentaires : 4 - Consulté : 1978 Imprimer

Cela fait presque deux ans que la Cour d’appel de Dakar avait blanchi Mme Aïda Ndiongue avant d’ordonner à l’Etat de lui restituer ses biens et avoirs estimés à une dizaine de milliards cfa. Pour l’opinion, la femme politique et businesswoman devait certainement baigner dans l’opulence. Erreur ! Depuis lors, aucun franc n’a été restitué à l’ex-sénatrice qui souffre actuellement d’un sentiment d’injustice morale et financière.

Avocats, parents, amis et sympathisants prennent l’opinion à témoin. Le mal d’un sentiment d’injustice morale et financière est profond chez Mme Aida Ndiongue. Pour cause, depuis l’ordonnance de non-lieu rendue par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) suivie d’une décision de la Cour d’appel demandant la restitution de ses biens et avoirs, Mme Aida Ndiongue peine à retrouver son patrimoine. Un des avocats de la défense se désole : « Dans cette affaire, les avocats ont déjà fait leur travail jusqu’à ce que toutes les procédures aboutissent à des ordon- nances de non-lieu. Mieux, la Justice avait ordonné à l’Etat de restituer tous les biens et avoirs de notre cliente. Et comme l’Etat est incarné par le président de la République, c’est lui qui doit pousser ce même Etat à appliquer cette décision de justice » indique-t-il avec un sentiment de désolation.

Renvoyée « arbitrairement » devant les cours et tribunaux, l’ex-sénatrice Mme Aida Ndiongue avait gagné l’ultime bataille de la guerre judiciaire qu’elle menait avec ses avocats contre l’Etat. Devant le Tribunal de Grande instance comme devant la Cour d’appel, elle avait été relaxée. Mieux, ces deux juridictions avaient ordonné la restitution de ses biens et avoirs en se basant sur le fait que l’Etat n’avait subi aucun préjudice. Quant à la Cour Suprême, plus haute juridiction de notre pays, elle avait demandé à l’Etat de restituer les biens en espèces et en nature faisant l’objet d’une saisie et estimés à une dizaine de milliards CFA. Pour laver cet « affront », l’Etat était revenu à la charge pour tenter de faire basculer Mme Aida Ndiongue dans la mare de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei).

Après plusieurs mois d’enquêtes et d’investigations, le Procureur spécial de cette redoutable Cour avait estimé que les charges retenues contre Mme Aida Ndiongue étaient trop faibles et légères pour mériter des poursuites. Joignant le geste à la parole, le juge d’instruction avait freiné l’action publique par une ordonnance de non- lieu ! A l’époque, les avocats de Mme Aida Ndiongue et les organisations des droits de l’homme avaient salué le courage et l’indépendance des magistrats de la Crei dans ce dossier.

Malheureusement, depuis lors, Mme Aida Ndiongue souffre et court toujours derrière ses biens.

Pape NDIAYE 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Maodo - 12/07/2019 - 12h 49  
Elle ne parvient pas à retrouver sa fortune parce que je pense qu'ils se sont partagé l'argent et n'osent pas l'avouerCe qui est arrivé à cette Dame est inimaginable dans un pays civilisé. Le procureur décide de casser ses coffres forts sans la prévenir. Puis il expose le contenu en public devant la presse et les caméras. Puis la Crei la poursuie alors qu'elle ne gérait pas de fond public. Ce qui n'est pas normal. Puis on la jete en prison pendant plus d'une année. A chaque qu'une décision de libération est prononcé par le jupe des peines, la Crei a fait appel. Aujourd'hui le frère du président a fait la chose la plus grave et on constate qu'aucun procureur, ni aucun juge n'ose s'attaquer à lui. Voila le Sénégal d'aujourd'hui. C'est inimaginable dans un pays normal
Luca - 12/07/2019 - 13h 00  
Ils n'ont qu'a se partager l'argent,c'est de l'argent mal acquis malgré que notre justice corrompus veut nous faire croire le contraire,cette dame n'est même pas capable de prouver la provenance de sa fortune,si on était dans un pays civilisé et normal elle va rester en prison et l'argent confisqué,mais c'est le Sénégal...
Toutou - 12/07/2019 - 13h 38  
Moi je crois avec forte conviction que la justice senegalaise a encore en son sein des keba mbaye et des assane b diouf, seulement le probleme de cette justice se situe au niveau de ceux qui choisissent les magistrats qui doivent leur faire les sales boulots qu'ils veulent pour noyer le ou leurs adversaires. On ne peut utiliser sa station dans l'etat qui est par essence impersonnel pour écraser, ruiner, détruire qui on veut pour ensuite aller se la couler douce dans les stations balnéaires avec des coffreforts remplis de milliards voles au peuple, non day yombe torop, tôt ou tard vous payerez votre lâchete fii wala feulé.
XHJU - 12/07/2019 - 14h 31  
DOUZE MOINS HUIT IL RESTE QUATRE .ELLE A PATIENTER PENDANT DOUZE ANS ELLE PEUT ATTENDRE ENCORE QUATRE LE TEMPS QU'ON SE DÉBARRASSE DE CES ARRIVISTES .JE SAIT QUE MENTALEMENT ELLE EST TRÈS FORTE ELLE PEUT ENCORE TENIR LE COUP. CETTE CALAMITÉ A LA TÊTE DU SÉNÉGAL C'EST TOUT LE MONDE QUI EN SOUFFRE MÊME SES PARENT HALPOULARS EN SOUFFRE ÉNORMÉMENT MAIS POUR DES LOGIQUE ETHNICISTES ET CONFRÉRIQUE ILS SONT OBLIGER DE LE SUPPORTER.DEMAIN IL FERA JOUR
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Le Pr Mamadou Diouf de Columbia University sur le discours de Macky: "il n'a presque pas parlé d’éducation, et c'est frustrant"
Le Directeur de la Sécurité publique assure que les auteurs de violences policières lors du couvre-feu ont été sanctionnés
Ces entreprises radines
5 cas de Covid-19 à Saint-Louis
"À propos de l'affaire Hiba Thiam..." par Mamoudou Ibra Kane
Rosso : Un piroguier qui convoyait des émigrés arrêté
Touba: Des «Allo-Dakar» saisis, leurs conducteurs placés en garde à vue
Covid-19: 7 cas à Guédiawaye
Est-ce que notre pays n’est pas un pays clando ?
Mesures du 03 avril : Le retour à l’état-providence
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 149524 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 96344 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 71831 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 61425 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 61001 fois
 
   
POSTS ADAMA GAYE
L’homme et le virus...
CONTRIBUTIONS
Essais vaccinaux en Afrique : L’Inconscient néocolonial !
CHRONIQUE PAPE
Live-direct de Pape Alé : Aprés 60 ans d'indépendance faisons le bilan
AUTRES AUDIOS ...
Vidéo-Cérémonie de présentation et de dédicace du livre"Scandale au co ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Accaparement des terres du Sénégal : Le Festin des multinationales
12/03/2020 - 22:51
Rapport OFNAC 2014-2015 : CHEIKH OUMAR HANN PRIS EN FLAGRANT DELIT DE VOL DE DEN ...
07/03/2020 - 17:45
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Audio-2012 quand Macky accusait Babacar Diagne...
03/01/2020 - 17:30
Que vaut la parole de Souleymane Ndéné Ndiaye?
19/12/2019 - 15:17
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Etat d’urgence totalement dévoyé au Sénégal : perquisitions de jour comme ...
L'OEIL DU CITOYEN
Cordon contre le virus !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Live-direct de Pape Alé : Aprés 60 ans d'indépendance faisons le bilan
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Essais vaccinaux en Afrique : L’Inconscient néocolonial !
05/04/2020 - 19:38
COVID-19 : Mise en quarantaine de l'Etat de droit au Sénégal. Mesdames, Messie ...
05/04/2020 - 19:35
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Vidéo-Cérémonie de présentation et de dédicace du livre"Scandale au coeur d ...
AUTRES VIDEOS
Revivez la conférence de presse de Guy Marius Sagna Après sa libération
 
 
Seneplus
Actusen
Xibaar
Walf
Seneweb
Pressafrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017