Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Communication du palais : Les raisons d’une instabilité
Publié le : Mercredi 26 Juin 2019 - 12:53 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 6 - Consulté : 1202 Imprimer

Sous l’ère Macky Sall, le poste de chargé de communication ou de porte-parole de la présidence de la République reste le plus instable. De 2012 à nos jours, au moins sept (7) personnalités ont été dans le cœur de com’ de la Présidence, avant d’être évincées. Avec l’aide de politologues, «L’Obs» explique le pourquoi de cette instabilité.

Ça bouge trop à la présidence de la République. Depuis l’arrivée du Président Macky Sall au Palais en 2012, beaucoup se sont succédé au poste de chargé de communication ou de porte-parole de la Présidence. Il s’agit, entre autres, de El Hadji Hamidou Kassé, Abou Abel Thiam, Jules Souleymane Diop, Yakham Mbaye et Mamadou Thiam. Et aujourd’hui, Abdou Latif, nommé porte-parole du Président, Seydou Guèye, conseiller en communication de la Présidence. Un choix volontaire ou involontaire du Président Sall ?

Un problème de casting

Les choix du Président ? Le caractère du chef de l’Etat, Macky Sall, serait-il à l’origine de cette instabilité des hommes autour de sa communication ? Des réponses foisonnent pour expliquer ce mystère. Pour le professeur de sociologue politique à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb), Ibou Sané, à voir de l’extérieur le Président Macky Sall, il semble ne pas être un homme compliqué avec qui travailler. Mais, constate-t-il, «ce sont les hommes sur lesquels il a porté le choix pour s’occuper de sa communication qui posent problème. Ce sont des journalistes qui se sont reconvertis dans le métier de la communication». Professeur Ibou Sané note que le Président Sall a un problème de management des hommes. Il ne met jamais les hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Une erreur gravissime de sa part qui explique souvent la cacophonie au sommet de l’Etat. «Macky Sall se cherche, il tâtonne. Ce qui fait que parfois, les gens le dépeignent comme quelqu’un de difficile, alors qu’il ne l’est pas», indique Professeur Sané.

Qui prévient : «La communication est la base de tout. Si elle est ratée, vous loupez tout dans votre vie.» Il y a des stations au niveau de la Présidence, dit-il, pour lesquelles le Président doit être très regardant. Le Président Sall doit être rigoureux sur le choix des hommes devant collaborer directement avec lui. «C’est la mauvaise communication autour du Président Sall qui freine son élan. Ses collaborateurs passent tout le temps à occuper l’espace médiatique. Et une fois qu’ils sont dans des postes stratégiques, ils ne commettent que des bourdes. Les choix du Président Sall de ses hommes sont orientés, c’est pourquoi s’il ne change pas, il ira de déception en déception», avise Ibou Sané.

Son collègue, Moussa Diaw, professeur de Science politique à l’Ugb, soutient que s’il y a aujourd’hui, trop de mouvements des hommes autour de la communication de la Présidence, c’est parce qu’il se pose un problème de choix des compétences par le Président Macky Sall. Moussa Diaw relève également un manque de complicité, de complémentarité, de façon permanente, entre le Président et son staff de communication. Il signale la nécessité d’instaurer une relation étroite entre le chef de l’Etat et son chargé de communication. Ce, à travers un dispositif permettant de répondre à des stratégies politiques et faciliter la compréhension du message présidentiel, conformément aux logiques politiques. Selon professeur Diaw, le chargé de communication ou porte-parole du Président doit beaucoup échanger avec lui, s’adapter à son comportement, à sa psychologie. Il faut une certaine confiance entre les deux. C’est cette complicité qui devrait permettre au chargé de communication de jouer un rôle important dans le dispositif communicationnel de la présidence de la République.

Un problème de niveau

Incompétence des hommes. Si le Président Macky Sall n’a pas réussi jusqu’ici à disposer d’un bon groupe de communication stable à la présidence de la Républiques, professeurs Ibou Sané et Moussa Diaw pointent «l’incompétence» des hommes souvent mis au devant de la scène communicationnelle du Palais. Moussa Diaw : «Les personnalités choisies à la Présidence pour s’occuper de la communication n’ont pas toujours les compétences qu’il faut. Ce sont souvent des journalistes ayant des limites dans la communication institutionnelle et la science politique qui sont choisis.» Professeur Ibou Sané de noter la confusion souvent faite entre le métier de journaliste et celui de communicateur, deux «univers diamétralement opposés.

Dans les grandes démocraties, signale-t-il, il y a des porte-paroles attitrés du président de la République qui sont peu visibles, ne parlent pas beaucoup et savent prêcher, mais pas dans le désert. «En Afrique, on confie des postes à n’importe qui. C’est ce qui fait que ça vous joue parfois des tours, comme c’est le cas de Macky Sall avec la sortie sur TV5 de El Hadji Hamidou Kassé, chargé de la Communication de la Présidence, sur l’affaire Aliou Sall-Petro-Tim». Qui a plus «enfoncé» Aliou Sall, pensant le défendre et recadrer les adversaires politiques du Président Macky Sall. Selon les politologues, l’entourage de la communication du Président Sall n’a pas le profil qu’il faut. Pour sa communication, suggèrent-t-ils, le Président doit pêcher quelqu’un capable de porter sa communication parmi les hommes formés dans de grandes écoles de communication et de science politique. Car, disent-ils, un spécialiste de la communication maîtrise les canaux, la stratégie et sait comment, quand et où parler ? Ce sont des spécialistes de la communication qui doivent être au premier plan pour organiser la communication du Président. Ce, pour éviter le désordre au sein de la Présidence. «Quand vous n’êtes pas compétent pour un poste, il ne faut l’accepter. Malheureusement, au Sénégal, au nom de l’argent et du paraître, les gens choisissent ou acceptent n’importe quel poste. On ne peut pas être compétents partout. L’on est compétent que dans son domaine», indique professeur Ibou Sané.

Un problème de discrétion

Ingratitude du poste. La complexité à gérer le poste de chargé de communication ou de porte-parole du Président peut justifier, selon les analystes politiques, les évictions à répétition au Palais par le Président Sall. «Le poste de chargé de communication ou de porte-parole du président de la République reste complexe et très difficile à gérer, parce que l’on porte la parole du premier des Sénégalais (chef de l’Etat). Si l’on gère ce poste, il faut être très vigilant pour ne pas dire ou faire n’importe quoi», confie professeur Ibou Sané. Qui souligne que le poste de chargé de communication du Président demande que son occupant soit bien formé dans le style de management de la communication. Puisque c’est un poste stratégique où celui qui communique mieux fait passer son message. «Quelqu’un qui doit porter la parole du président de la République doit être à la hauteur. Il doit être très discret, un homme de l’ombre très efficace», avise professeur Sanè. Son collègue Moussa Diaw d’ajouter que la tâche de porte-parole ou de chargé de la communication du Président est exigeante en termes de connaissances, d’actions et du système politique sénégalais. Il note un déficit d’actions des chargés de la communication de la Présidence. Ce qui se traduit par l’instabilité qui règne au niveau du dispositif communicationnel de la présidence de la République. «On n’arrive pas à concevoir un pôle communicationnel qui soit adapté à l’action politique et aux orientations que le président de la République met en place», constate M.Diaw.

MATHIEU BACALY

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (6)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Aicha - 26/06/2019 - 13h 21  
Après 4ans de mariage je suis tombé enceinte,JE VOUS FAIT UN TÉMOIGNAGE MIRACULEUX Salut je m'appelle Aicha GUEYE et je voudrais partager une histoire incroyable que j’ai traversée il y a de cela 3 ans. Juste après le mariage mon mari et moi avions décidé d’avoir un enfant, sans savoir que nous nous sommes engagés dans un problème sans fin, 2 ans après le mariage je n’arrivais toujours pas à tomber enceinte ce qui commençait sincèrement à nous inquiéter, dans la troisième année mon mari a décidé que je suive des traitements appropriés dans différents centres de santé sans aucun résultat. J’étais complètement désespéré. Mais par la grâce de Dieu l'une de mes amies qui avait eu ce genre de problème et dont elle a eu satisfaction par le biais d'un ... nommé HOUNON AZE GUÉRISSEUR TRADITIONNEL ( chercheur en Médecine Africaine ) . Au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce Mr je ne croyais pas j'avais des doutes et un peu peur, ne savais m'engager ou pas,mais au fur des jours vu ma situation elle insiste à ce que j'aille faire au moins la connaissance du maître en question, j’en ai parlé à mon mari et c’est de là, que nous avions décidé ensemble de contacter ce monsieur pour le même problème, et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant.Le maître nous a donné des recommandations à suivre après un rituel effectué par lui-même et des tisanes à base des plantes, c’est là il nous a donné un délai de 3 mois, je vous assure qu’au bout de 1 mois j’ai commencé à avoir des nausées et j’ai immédiatement effectué un test de grossesse qui s’est révélé positif.Mon mari était très content et moi aussi J’ai retrouvé la joie de vivre grâce au maître et je vous le recommande vivement si vous aviez le même problème. Vous pouvez contacter DAH AZE HOUNON MARABOUT VOYANT, GUÉRISSEUR TRADITIONNEL (chercheur en Médecine Africaine ,Veuillez consulter son site pour prendre ces contacts : voici son site : www.grand-marabout-retour-affectif.fr
Modou - 26/06/2019 - 13h 50  
Quelque soit la competence de la personne choisie, la communication ne se construit pas sur des sables mouvants que sont ici le mensonge, le non respect à la parole donnée, le manque de patriotisme, la cupidité....Quand l'autorité respect la loi, applique la morale, se met au service du peuple, elle n'aura pas besoin de ces soi-disants experts en communication.
Modou - 26/06/2019 - 13h 51  
Quelque soit la competence de la personne choisie, la communication ne se construit pas sur des sables mouvants que sont ici le mensonge, le non respect à la parole donnée, le manque de patriotisme, la cupidité....Quand l'autorité respect la loi, applique la morale, se met au service du peuple, elle n'aura pas besoin de ces soi-disants experts en communication.
Modou - 26/06/2019 - 13h 51  
Quelque soit la competence de la personne choisie, la communication ne se construit pas sur des sables mouvants que sont ici le mensonge, le non respect à la parole donnée, le manque de patriotisme, la cupidité....Quand l'autorité respect la loi, applique la morale, se met au service du peuple, elle n'aura pas besoin de ces soi-disants experts en communication.
Modou - 26/06/2019 - 13h 51  
Quelque soit la competence de la personne choisie, la communication ne se construit pas sur des sables mouvants que sont ici le mensonge, le non respect à la parole donnée, le manque de patriotisme, la cupidité....Quand l'autorité respect la loi, applique la morale, se met au service du peuple, elle n'aura pas besoin de ces soi-disants experts en communication.
Louthi - 26/06/2019 - 14h 20  
Ce sont des incompétent et des demeurés tout simplement...
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
À Mr Le Secrétaire général de l'union des magistrats du Sénégal, Juger au nom du peuple sénégalais pas au nom de l'état.
Wade Le Terrible…Il Mange Le fromage Interdit à Oumar Sarr
Meurtre à huis clos
M. NFALLY CAMARA : Un enseignant chercheur ne doit pas mentir !
La classe politique doit se réconcilier avec le peuple
Macky sur les pas de Wade?
Sonko est arrivé !
Famille Wade/Macky Sall : Quelle est cette farce ?
Amnistie contre troisième mandat
Gestion du sport ! A quand l'évaluation ?
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 130189 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 90987 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 66708 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 56874 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 56316 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 16 octobre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Marche de l'opposition guinéenne violemment réprimée : Cellou Dalein D ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Alioune Sarr Li... « Sunu plus de 500 millions de frs... »
08/10/2019 - 12:52
9e Forum mondial de l’eau en mars 2021 : Le Sénégal paie 2,6 milliards pour ...
08/10/2019 - 10:56
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky un démoniaque qui veut la paix maintenant ?
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 16 octobre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
À Mr Le Secrétaire général de l'union des magistrats du Sénégal, Juger au ...
15/10/2019 - 10:36
Wade Le Terrible…Il Mange Le fromage Interdit à Oumar Sarr
13/10/2019 - 19:42
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Marche de l'opposition guinéenne violemment réprimée : Cellou Dalein Diallo P ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017