Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Momar Thiam " les aveux du procureur...."
Publié le : Vendredi 14 Juin 2019 - 15:14 - Source : seneweb - Commentaires : 0 - Consulté : 1608 Imprimer

Conseiller en communication et directeur de l’Ecole des hautes Etudes en information et en Communication (Heic Dakar), Dr Momar Thiam a passé à la loupe le fond et la forme de la communication du procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye. pour l’expert en communication, la communication du procureur ressemblait à celle d’un  homme politique qui s’adressait a des opposants.

« C’est l’Etat qui s’affiche à travers la personne du procureur »

"L’affaire du reportage de la BBC constitue aujourd’hui une affaire d’ordre public puisque c’est un grande média qui a fait un reportage sur une question d’intérêt national à savoir le pétrole et le gaz qui implique a tord ou a raison Alioune Sall, Frank Timis, et l’Etat a travers le président de la République Macky Sall car c’est lui qui avait signé le décret. Et donc forcément c’est une affaire d’ordre public.  Et donc le procureur est dans son rôle.

En résumé, il est le garant de l’intérêt public. A  ce niveau, convoquer une conférence de presse entre dans un schéma communicationnel  pour dire au public quelle est la marche a suivre pour sauvegarder ses intérêts dans ces affaire qui n’ont été plus ou moins mis sur la place publique par un grand média. Et si vous avez regardé sa conférence de presse, vous verrez que c’est le conseillé  en communication  du ministère de la justice qui a pris la parole  pour camper le décor avant que le procureur de la République n’engage le débat. Donc la on est dans les formes. Et en général, c’est comme ça que ça se fait.

 Ensuite le procureur de la République en prenant la parole, a bien fait comprendre que dans ce travail il n’est pas seul puisque du point de vu même de la communication  il est entouré de ses collaborateur mais notamment le délégué au procureur, et les autres substituts. Et c’est donc  l’Etat qui s’affiche a travers la justice et a travers la personne du procureur. Et c’est un symbole qui est fort en termes de communication.

 Fallou Séné, Rapport Ofnac : Les contre feux du procureur 

Et toujours dans la forme, ce qui est d’une flagrance notoire, c’est que le procureur de la République a convoqué  une conférence de presse suite au grand débat sur le pétrole et le gaz suscité par le reportage de la BBC. Mais une fois qu’il a pris la parole il a tenu à souligner  qu’il avait trois affaires dont il voudrait parler notamment sur l’enquête de l’Ofnac sur le Coud, l’affaire Fallou Séne, mais également sur le reportage de la BBC. Et en terme de communication on est en droit de se demander est  ce que l’occasion de communiquer autour de l’ affaire Petro Tim telle que ça a été relaté par la BBC et repris par la presse, la société civile et l’opposition a été l’occasion qui a été saisi pour faire la lumière aussi sur l’avancement des enquêtes et le travail du procureur au niveau des du Coud et de Fallou Séné. Et a partir de ce moment, on est tout a fait fondé et légitime de   se dire  qu’en faisant de la sorte, il crée un peu des contre feux. Et c’est des astuces en communication pour créer des pares feux.  Et il a mis presque 15 Minutes pour parler’ de l’affaire du Coud  sur le rapport de l’Ofnac et 10 minutes sur l’affaire de Fallou Séne.

Les allusions malencontreuses du procureur

Et sur le fonds, ce qui attire mon, attention, c’est les expressions qu’utilisent les le procureur alors qu’il  doit défendre l’intérêt public et lire le droit. Mais quand on voit un procureur qui commence son intervention par des termes tels que   « connaisseurs, « analystes, et « experts du pétrole », on peut dire que  c’est des allusions qui sont malencontreuses. Et on a meme l’impression qu’il avait un tout petit peu de moquerie dans ses propos alors qu’un procureur de la République est d’habitude plus concis et plus carré.  En termes d’éléments de langage, il va toujours chercher des termes qui collent au droit et à la biensa     illance car j’ai l’impression que de bonne ou de mauvaise foi sans caricaturer que c’était un homme politique qui s’adressait a des opposants. Et il va plus loin quand il parle  des connaisseurs, des experts qui ont des cabinets dans les médias.  

Quand j’ai vu les réactions des opposants qui le taxent de procureur du Président Macky Sall  on n’est plus ou mois fondé à  dire qu’ils sont dans leur rôle en le taxant de la sorte parce qu’il a prêté le flanc. Et meme dans son discours, il a fait un aveu  de taille quand il dit que la balle est dans le camp du procureur. Alors pourquoi attendre tout ce temps pour le faire. Et cet aveu de taille veut dire aussi que le parquet était à la traine.

Et je pense que le procureur gagnera à se mettre en face de la presse pour  dire exactement ce qui va être fait.

Whatsapp Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Diouf Sarr à Sonko: «Les Sénégalais ne votent pas sur la base d’un populisme sur le web»
Mutisme suspect
Report des élections locales : Mamadou Lamine Diallo dénonce une violation de la Constitution
De dépitée à député
Aïssata Tall Sall, une politicienne tout en zig-zag
Affaire des 94 milliards : Vers un classement sans suite ?
Momar Diongue «trahit» le secret de Macky
Report des Locales: Pastef accuse Aly Ngouille Ndiaye de «violer le consensus de...»
"Nomination" du Maire de Dakar : Seydi Gassama recadre Cheikh Diallo
Chantiers de l'Etat: Macky en retard permanent..
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 132553 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 92140 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 67682 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 57830 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 57252 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 06 novembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Intégralité : Face à Pape Alé Niang avec le président Ousmane Sonko Pa ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Bureau de mise à niveau :La bamboula inexpliquée de Ibrahima Diouf
05/11/2019 - 13:18
Exclusivité : Le consul du Sénégal à Milan contracte un prêt de 850 million ...
02/11/2019 - 18:38
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le Sénégal est un Etat délinquant sous le magistère de Macky SALL
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 06 novembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Pourquoi une loi sur la laïcité ?
12/11/2019 - 15:08
Pas un pour racheter l’autre !
08/11/2019 - 14:40
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Intégralité : Face à Pape Alé Niang avec le président Ousmane Sonko Pastef
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017