Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Traitement des faits divers : La presse est-elle allée trop loin ?
Publié le : Samedi 25 Mai 2019 - 10:26 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 5 - Consulté : 555 Imprimer

Le terrible drame survenu à Tambacounda, où Bineta Camara, a été selon divers articles de presses, violée et assassinée par un proche de la famille a révélé un visage peu glorieux de la presse sénégalaise.

Les confrères, surtout ceux de la presse en ligne, sans aucune forme de procès, désigne dans un premier temps le concierge familial Maodo Malick Diop, puis allègrement P.A.F, bras droit du père de la défunte, comme étant le bourreau de la jeune femme. C’est vrai que les faits et les témoignages tendent à conforter cette hypothèse. Mais il est toujours enseigné dans les écoles de journalisme, de se prémunir de certaines affirmations dans le traitement des affaires judiciaires.

Il est peut-être bon de rappeler, même si tout le monde doit le savoir en principe, qu’avant la condamnation par un juge ou une cours, un mis en cause dans une affaire bénéficie de la présomption d’innocence. Pour l’horrible affaire de Tamba, la vive émotion qu’elle a suscité ne doit pas être une excuse pour la presse.

Condamner ou désigner quelqu’un comme meurtrier sans aucune forme de procès peut se révéler un couteau à double tranchant. Si par extraordinaire, le prévenu est relaxé pour diverse raison, son nom étant déjà trainé dans la boue, il endossera ce poids toute sa vie malgré qu’il soit relaxé.

Course effrénée au scoop

Parce qu’au Sénégal, même si on est relaxé, l’opinion ne retient pas ce dernier aspect. Et ça, la presse doit le savoir. Le terrible fait divers de Tamba et son traitement par la presse doit être un cas d’école. En publiant abondamment la photo et l’identité du présumé meurtrier de Bineta Camara, la presse à déjà prononcé la sentence contre le jeune homme.

A vrai dire, la presse sénégalaise est depuis quelques années, dans une posture inquiétante. S’il faut se réjouir de la démocratisation de l’espace médiatique avec l’avénement d’internet et des sites en ligne, il faut s’inquiéter de l’anarchie qui y règne. C’est comme si les tenants de ces sites ont suivi une autre formation que celle dispensée dans les écoles de journalisme.

Il y a quelques mois, les Sénégalais avaient assisté impuissant, à la diffusion de photos nues, d’enfants siamoises opérées à l’hôpital Albert Royer de Dakar. L’une des filles rendra l’âme quelques jours après l’opération.

Mais apparemment, personne n’a retenu la leçon. On continue de se comporter comme si nous étions dans une jungle. Or, l’éthique et la déontologie sont là pour nous rappeler que l’on ne doit pas faire n’importe quoi. Même pour des raisons d’audience et d’audimat, car en journalisme "tout ne vaut pas tout, tout est hiérachie, choix et tri"

Seulement au Sénégal, voilà. La conscience professionnelle a cédé sa place à une course d'éclats . La profession est gangrenée par des personnes qui n’ont rien à y faire. La nouvelle forme de course au scoop à dynamiter les bases du métier. On ne recoupe plus, de crainte d’être doublé. Et c’est ça le drame de la presse sénégalaise.

ReseauNews

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (5)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Bounkhatab - 25/05/2019 - 10h 37  
IL N Y A QU A LA RTS OU L INFORMATION EST DIVULGUEE AVEC PROFESSIONNALISME,LA PRESSE PRIVEE EST INFESTEE DE BUZZERS,
De dakar - 25/05/2019 - 11h 52  
Quand on lit certains articles on découvre que les auteurs n'ont aucune formation donc on ne peut pas parler de professionnels
Oumar ba - 25/05/2019 - 12h 14  
la noble profession de journaliste est entrain d etre devoyee par ces ,mercenaire de la plume autant les denoncer et les ejecter du milieu de la presse
Omar ndao - 25/05/2019 - 13h 22  
Ils vérifient rarement les informations qu'on leur rapporte, j'en veut pour preuve, durant le magal de kazou radiab, étant dans ma voiture faisant le trajet mbacké, j'ai eu a écouté une radio de dakar que je ne vais pas cité, dire qu'il yavait un embouteillage monstre de plus de cinq kilométres, alors que la voie était aussi libre qu'une piste d'aviation, il ne font que mentir ces doulnalistes.
Neubb - 25/05/2019 - 16h 24  
Très bon diagnostique, juste promulguer le nouveau code de la presse et appliquer des sanctions aux fautifs.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Aliou Sall a commencé à travailler avec Timis "en juillet 2012" et non en 2011, révèle Babacar Gaye
Le journaliste-analyste politique Serigne Saliou Samb n’est plus
Débat pétrogaz : Clédor Sène “banni par un organe de presse”
Pour l’activiste Guy Maris Sagna, la lutte ne fait que commencer
Abdoulaye Ndoye du Cusems révolté par l’interdiction de la manifestation
Un bus Dakar Dem DIKK se réfugie à la Maison du PS
Le Sous-Prefet de Dakar au charbon Place de la Nation
Réaction du préfet de Dakar : «Il n’ya pas eu de manifestation à la place de la nation »
La DIC saisie pour identifier les biens de Massata Diack
Affrontements entre étudiants et policiers à Ziguinchor : un étudiant blessé par une balle à blanc, un bus du Crous brulé, une dizaine d’arrestations
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 114751 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 86458 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 62696 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 53413 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 52665 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 12 juin 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Les graves révélations de Mody Niang sur le procureur, la gestion du Coud et l ...
14/06/2019 - 16:28
Exclusivité- Le Secrétariat International de l'ITIE recarde le Sénégal: " Le ...
14/06/2019 - 09:25
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
De qui se moque-t-on !
L'OEIL DU CITOYEN
Violence à outrance !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 12 juin 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Le peuple sénégalais face au défi entre les manœuvres voire les pièges du p ...
16/06/2019 - 03:24
Scandale PETROTIM : la corruption est un crime économique qui ne rime pas avec ...
15/06/2019 - 21:30
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017