Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
ECONOMIE
 
 
"Le refus d'augmenter les salaires des fonctionnaires est incompréhensible" (économiste)
Publié le : Vendredi 3 Mai 2019 - 10:10 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 3 - Consulté : 1403 Imprimer

Le Président Macky Sall a déclaré, à qui veut l’entendre, que les salaires dans la fonction publique ne seront pas revus en hausse, car selon lui l’Etat ne peut pas supporter une telle charge. Une décision incompréhensible selon l’économiste, Meissa Babou, qui estime que les salaires ne représentent même pas le tiers du budget de l’Etat.

L’économiste Meissa Babou, est convaincu que « l'augmenter les salaires est un levier économique, malheureusement, fulmine-t-il, ça n’a pas été compris ». Selon lui, même si le Président de la République a avancé que le gouvernement débloque 800 milliards de F Cfa par année pour payer les salaires, ceci n’en est rien par rapport au budget de l’Etat.  

« Souvent, ils prennent des chiffres pour narguer les Sénégalais. Si les salaires s’élèvent à 80 milliards Fcfa , ils devraient aussi vous dire qu’on rembourse les dettes à hauteur de presque de 82 milliard et, ce n’est pas bon », précise d’entrée l’économiste.  

Selon Pr Meissa Babou « si, économiquement, le régime avait compris, il aurait peut-être fait un effort dans ce sens-là. Parce que l’amélioration des conditions de travail et des niveaux de salaires est peut-être une dimension importante à la fois du développement économique et du développement personnel ».  

«Parce que, explique-t-il, quand le travailleur n’a pas suffisamment de moyens, non seulement, il n’aura pas de développement personnel, mais l’économie sera freinée parce qu’il nous faut aller acheter ». Il rappelle qu’ : « en 2004 jusqu’en 2010, Me Wade a augmenté plusieurs fois les salaires dont ceux de l’université et ce qui ont pu profiter de ces augmentions, ce sont simplement tous ces commerçants vendeurs de quelques choses, parce que, souligne-t-il, nous avons peut- être plus de moyens pour acheter».  

« Maintenant, se questionne-t-il, est ce que l’Etat du Sénégal, avec 800 milliards par an, pour un budget de plus de 4 000 mille milliards, doit se plaindre ? Ho que non parce qu’on n’a pas atteint le tiers du budget », précise l’économiste sur Sud Fm.  

Pr Meissa Babou de conclure qu’ : « Il faut réfléchir sur ces niveaux de salaires parce qu’il y a une différence entre les salaires d’en haut et les salaires d’en bas. On nous parle de 2 ou de 3 millions de salaires pendant que le jeune fonctionnaire touche 180 000 ou 200 000 F Cfa. Il nous faut, donc, réviser tout cela et le mettre dans un dynamique de classement de ces groupes-là pour qu’on ait une classe moyenne assez forte ».   

Whatsapp Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
GAYE - 03/05/2019 - 13h 11  
Il nous faut apprendre à. Gérer et non à décider
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
« MAN, DAMA JAPP NE, CFA AK ECO ÑOO YEM KEPP, BENN BAAXU CI. »
Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine
Air Sénégal veut élargir ses tentacules dans la sous-région
Baidy Agne ""Nous devons clarifier ce que nous appelons 'entreprise sénégalaise"
L’ARTP met fin aux bonus
Macky Sall appelle à relever le défi de l’opérationnalité de la Zlec
Macky préfère le Franc CFA
La vérité sur les chiffres de la dette du Sénégal
Le Sénégal est sous ajustement structurel
Budget 2019: pourquoi l'Etat veut réajuster la loi de finances rectificatives
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 123202 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 88634 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 64677 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55070 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 54415 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 14 aout 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Rebeuss : L'enfer si prés du palais...
11/08/2019 - 19:45
Les preuves de la bamboula à l'Assemblée et au Hcct
08/08/2019 - 14:37
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Qu’est-ce qui fait courir Oumar Sarr ?
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 14 aout 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Nominations et remous au PDS : Et si Wade avait finalement raison ?
17/08/2019 - 18:15
Commissaire Sangaré : l’agneau du sacrifice du bordel sénégalais
16/08/2019 - 13:36
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017