Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Passeport diplomatique : La fin de la pagaille?
Publié le : Jeudi 18 Avril 2019 - 19:00 - Source : seneweb - Commentaires : 2 - Consulté : 840 Imprimer

Le président de la République, Macky Sall, veut mettre fin à la "pagaille" autour des passeports diplomatiques, en s'attaquant aux modalités d'octroi de ce document de voyage prestigieux dont la délivrance est minée par la fraude et le trafic.

Pour conjurer ce haro presque général sur le précieux sésame, le gouvernement a décidé de sévir. En effet, le chef de l'État a "instruit le ministre des Affaires étrangères à mettre en place de nouveaux passeports diplomatiques, en vue d'une plus grande rationalisation dans leur octroi", selon le communiqué du Conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2019, parcouru par SeneWeb.

Ainsi, le président Sall a donc filé une "bombe" à Amadou Ba, l'ancien ministre des Finances nommé dans le nouveau gouvernement ministre des Affaires étrangères. L'ancien argentier de l'État a désormais la lourde charge de "retirer" ces documents de voyage des mains de hautes autorités de la République, mais aussi de dignitaires religieux.

"Arme politique" contre Amadou Ba

Déjà, des voix s'élèvent pour "fustiger" avec force cette mesure qualifiée de politique. "Les problèmes avec ces passeports, ce n'est pas nouveau. Moi, je trouve que c'est purement politique, croit savoir une source contactée par Seneweb. Il veut mettre en mal Amadou Ba qui, selon des rumeurs, aurait des ambitions présidentielles, avec les titulaires des passeports. Les passeports diplomatiques, je n'y trouve aucun problème qui pourrait justifier leur suppression."Cet homme religieux, qui dit avoir bénéficié de "quotas" de passeports diplomatiques dans le passé, n'a pas manqué de préciser qu'il n'est pas contre cette décision présidentielle. "S'il cherche à réorganiser tout cela, nous sommes pour, indique-t-il. Mais ce que nous dénonçons, c'est de vouloir utiliser cela comme arme politique."

Au Sénégal, les polémiques autour de la délivrance de ces types de passeport ne datent pas d'aujourd'hui. En effet, l'on se rappelle, en 2011, sous Abdoulaye Wade, des nouvelles faisaient état de la commercialisation de ce document prestigieux à coups de millions de francs Cfa.

La même année, un jeune Sénégalais, voyageant avec un passeport diplomatique, a été arrêté à l'aéroport de Casablanca, détenant de la drogue par-devers lui. Fils de parents proches du pouvoir de l'époque, il sera tiré d'affaire.

Dès son accession au pouvoir, en 2012, Macky Sall, avait décidé de mettre de l'ordre. "Mais le mal persiste toujours, parce que n'importe qui peut en disposer et à n'importe quelle fin, y compris des non Sénégalais", s'étrangle notre source.

Abus

En décembre 2017, selon des informations de la presse américaine, l'administration de Donald Trump a déploré les comportements, sur le territoire américain, de certains Sénégalais qui abusent de leur statut de diplomate. A titre d'exemple, les plaintes de cabinets médicaux, de cliniques privées et d'hôpitaux américains contre certains ressortissants sénégalais détenteurs de passeports diplomatiques se sont accumulées dans les services de la police américaine.

En effet, après des études menées par les services autorisés, sur instruction du département d'État américain, il est établi que certains proches de ces compatriotes vivant au pays de l'Oncle Sam et détenteurs de passeport diplomatique ne payaient pas les consultations et les soins dont ils bénéficiaient.

Afin de remédier à cette situation, les autorités américaines ont invité leurs homologues sénégalais à être plus attentives et vigilantes dans la délivrance de ces documents prestigieux de voyage.

En juillet 2018, le Sénégal avait échappé à un embargo contre ses passeports diplomatiques dans l'espace Schengen, après une mesure de l'Union européenne visant à imposer un visa aux détenteurs de passeports diplomatiques issus de certains pays.

D'après la presse, n'eût été l'Espagne, le Sénégal serait passé à la trappe. La France avait voté cette mesure nonobstant les liens étroits avec Dakar. L'objectif de cette mesure était d'identifier les véritables ayants droit du précieux sésame. Mais la décision avait finalement été suspendue en attendant d'y voir plus clair.

Toutes choses qui auraient provoqué l'ire du président Macky Sall. Ce dernier, révèlent nos sources, en vertu de ses prérogatives, a voulu exiger plus de contrôles.

Qui doit en disposer ?

À signaler que le passeport diplomatique est un titre de voyage permettant à son titulaire de jouir, à l'étranger, de privilèges exceptionnels inhérents à son statut juridique ou de mesures de courtoisie internationale attachées à son rang. Il est délivré par le ministère des Affaires étrangères pour un an. Il peut toutefois être prorogé.

Normalement, seuls les membres du gouvernement, les membres des institutions comme le Sénat, l'Assemblée nationale, le Conseil économique, social et environnemental (Cese), les magistrats et les fonctionnaires sénégalais en service dans les organisations internationales doivent en disposer. Mais, au Sénégal, le constat est unanime : ce sésame se distribue comme de petits pains et profite très souvent à des personnes qui n'en ont pas droit.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Lemzo - 18/04/2019 - 22h 03  
Il faut donner des passeports diplomatiques aux seuls ayants droits investis de pouvoirs d'État ! C'est Wade qui a foutu le bordel dans la délivrance de ces passeports. Il en a donné des centaines à des marabouts et même à leurs familles. Irresponsable ! À part les khalifes généraux, aucun autre marabout ne doit disposer d'un passeport diplomatique. Macky doit faire le ménage là aussi....
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Abdoul Mbaye " Le Sénégal est sous ajustement structurel"
Khalifa Sall n'est pas candidat au poste de serétaire général du PS
Les héritage de Senghor et de Wade en pointillés
«Khalifa Sall n’a pas besoin d’introduire une demande»
Bavure policière à Thiès: Moustapha Diakhaté attend "des sanctions disciplinaires rapides et l'auto-saisine des autorités judiciaires"
L’avenir politique de Khalifa Sall s’assombrit
Ousmane Sonko réagit sur la Liberté provisoire de Guy Marius SAGNA
Macky-Wade, mauvais élèves
Oumar Sarr et les Wade: Les coulisses d'un divorce consommé
Vidéo-La liberté de Khalifa Sall ne se négocie pas
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 123202 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 88634 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 64677 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55070 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 54415 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 14 aout 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Rebeuss : L'enfer si prés du palais...
11/08/2019 - 19:45
Les preuves de la bamboula à l'Assemblée et au Hcct
08/08/2019 - 14:37
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Qu’est-ce qui fait courir Oumar Sarr ?
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 14 aout 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Nominations et remous au PDS : Et si Wade avait finalement raison ?
17/08/2019 - 18:15
Commissaire Sangaré : l’agneau du sacrifice du bordel sénégalais
16/08/2019 - 13:36
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017