Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Cheikh Oumar Hanne ou la promotion de la médiocrité !
Publié le : Jeudi 18 Avril 2019 - 15:33 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 1210 Imprimer

Pourquoi promouvoir une autorité dont tout incrimine ? Si la volonté est réelle de combattre la corruption dans l’administration, pourquoi ne devrait-on pas commencer par les autorités dirigeantes ? 

Le 06 Avril 2019 quelques jours après la prestation de serment du président réélu Macky Sall, un nouveau gouvernement de 32 ministres est  nommé. A la surprise générale Mary Teuw Niane cède son fauteuil de ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche à Cheikh Oumar Hanne désormais ex directeur du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (Coud). La nouvelle tombe mal dans l’entendement général. Jamais une nomination n’aura créé autant de polémiques, en tout cas à ce que je sache.

Qu’est-ce qui incrimine Cheikh Oumar Hanne ?

Pour rappel le Directeur du Coud fut épinglé par le rapport 2017 de l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) pour des cas de corruption. Dans ce registre la directrice d’alors de ce corps de contrôle demande le limogeage de ce dernier. Nafi Ngom Keita connue pour sa ténacité quant à la rigueur de sa mission aura épinglé plusieurs ministres et directeurs généraux pour gestion douteuse.

C’est la «Recommandation n°5» formulée par l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) dans son rapport public 2014-2015 dont Nouvel Hebdo s’est procuré une copie. 

«Relever de ses fonctions, le Directeur du Coud pour entrave à l’exécution normale d’une mission de vérification et prendre toutes les mesures utiles pour qu’il ne lui soit plus confié la responsabilité de diriger un organisme public.»

Cheikh Oumar Hanne, le directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar, a fait l’objet « d’enquêtes et d’investigations menées à la suite d’une dénonciation d’actes de fraude et de corruption.» Le rapport qui l’incrimine est «établi conformément aux normes professionnelles, accompagné des éléments probants recueillis» par les enquêteurs de l’Ofnac et «a été transmis à l’Autorité judiciaire compétente pour que les poursuites soient engagées» contre lui. «Les investigations se poursuivent sur d’autres aspects de la gestion du Coud et les résultats obtenus feront l’objet d’un second rapport

L’OFNAC avait découvert des faits de délinquance présumée au Coud. Par exemple, dans le cadre des subventions, un montant total de quatre cent cinquante-quatre millions quatre cent soixante-seize mille quatre-vingt-et-un (454 476 081) francs CFA a été́  accordé par le Coud à divers bénéficiaires en 2014 et 2015.

Plus de deux cent seize millions trois cent quarante-trois mille trois cent vingt-trois (216 343323) francs CFA des subventions ont été́ accordées en 2014 et plus de deux cent trente-huit millions cent trente-deux mille sept cent cinquante-huit (238 132 758) francs CFA pour les huit (8) premiers mois de 2015. 
Les vérificateurs ont constaté que, pour l’essentiel, ces subventions concernent des montants importants versés à des agents du Coud ou remis au régisseur, sans précision de leur objet. De ce point de vue, ils font remarquer que les subventions, dans le principe, devraient être versées principalement à des personnes physiques ou morales extérieures au Coud. 

Le montant des subventions sans bénéficiaires, d’après le grand livre comptable 2014, s’élève à trente-cinq millions vingt mille (35 020 000) francs CFA. Elles ont été accordées par le Directeur entre le 1er et le 15 octobre 2014. L’Agent comptable n’a pu présenter les pièces justificatives à l’appui des paiements sans bénéficiaires, au nombre de quatre (4) : 
le 1er octobre 2014 : 8 800 000 FCFA ; 
le 1er octobre 2014 : 15 840 000; 
le 15 octobre 2014 : 6 480 000; 
le 15 octobre 2014 : 3 900 000.

Les vérificateurs constatent que l’octroi de subventions sans identification formelle des bénéficiaires est injustifiable dans une gestion budgétaire transparente. 
En outre, même lorsque les bénéficiaires des subventions sont mentionnés, il n’est indiqué ni l’objet pour lequel les montants sont alloués, ni les justificatifs de leur utilisation. Par ailleurs, le Directeur du Coud a accordé ces subventions en violation de la procédure prévue qui exige l’autorisation du Conseil d’Administration (CA) comme préalable.

Les questions qui me taraudent l’esprit

Cette nomination à un poste qui connait autant de chamboulements, demande une réelle douceur dans la gestion. Et cette douceur est tout ce qui manque chez ce nouveau ministre. On a à plusieurs fois assisté à des cas de bagarres entre le directeur du Coud et un autre responsable politique du département de Podor en l’occurrence Abdoulaye Daouda Diallo.

L’opinion peut avoir des avis controversés par rapport au passage de Mary Teuw Niane au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche avec notamment les décès d’étudiants de l’UCAD Bassirou Faye et de l’UGB Fallou Sène, mais il est primordial de constater que le supérieur connait une stabilité réelle depuis l’avènement de ce dernier.

Gérer une entité de l’université ne veut en rien dire gérer l’enseignement supérieur. Et dire que les corps de contrôle sont faits pour lutter contre la corruption. Alors, dites-moi pourquoi promouvoir une autorité dont tout incrimine ? D’ailleurs si la volonté est réelle de combattre la corruption dans l’administration pourquoi ne devrait-on pas commencer par les autorités dirigeantes ?

Non Monsieur le président cette nomination passe vraiment très mal.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Malick - 18/04/2019 - 17h 49  
Si monsieur Hanne était un opposant il serait en prison depuis belle lurette. Khalifa Sall qui n'a rien volé ainsi que Karime ont été mis en prison avec beaucoup de facilité. Quand les magistrats se plaignent contre les critiques de la justice sénégalaise cela me fait rire. Le procureur prêt à emprisonner avec rapidité tous les opposants. Mais dès qu'il s'agit d'un proche de Maky on ne l'entend plus. Tout ça est possible parce que les sénégalais sont passifs.
Tonton - 19/04/2019 - 00h 50  
Milk les senegalais sont certes passifs, mais un jour pas tres lointain il sortirons de leur passivité de gré ou de force, a force d'accumuler il finirons par exploser. Ce qui se passe dans ce bled appelé senegal est tout simplement incroyable et inimaginable.
Patriote - 25/04/2019 - 11h 01  
Et on ose s'offusquer quand on nous qualifie de "pays de merde" ???
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Nominations et remous au PDS : Et si Wade avait finalement raison ?
Commissaire Sangaré : l’agneau du sacrifice du bordel sénégalais
Président-politicien, quand vous déciderez-vous à nous prendre au sérieux ?
Wade achève son fils politique
Macky Sall : de l’incompétence à l’indignité
En guise de « NDEWENEL »…
"A mon ami et grand frère Adama Gaye
Gens de bien, dites la vérité à votre camarade Macky!
Des Vacances ! Quelle Mouche A Donc Piqué Nos Gouvernants?
La détention préventive couvrirait t- elle celle arbitraire au Sénégal ?
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 123202 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 88635 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 64677 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55071 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 54415 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 14 aout 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Rebeuss : L'enfer si prés du palais...
11/08/2019 - 19:45
Les preuves de la bamboula à l'Assemblée et au Hcct
08/08/2019 - 14:37
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Qu’est-ce qui fait courir Oumar Sarr ?
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 14 aout 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Nominations et remous au PDS : Et si Wade avait finalement raison ?
17/08/2019 - 18:15
Commissaire Sangaré : l’agneau du sacrifice du bordel sénégalais
16/08/2019 - 13:36
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017