Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Ne nous ôtez surtout pas notre bout pain de la bouche !
Publié le : Jeudi 18 Avril 2019 - 15:22 - Source : Dakarmatin via LE TEMOIN - Commentaires : 1 - Consulté : 184 Imprimer

Décidément ! Au Sénégal, le pain est à la base de tous les « repas » de fortune. Il se mange à toutes les sauces et est assaisonné à tous les goûts. D’où les multiples variations autour de cet aliment fait avec de la farine : Du « pain-thon » au « painboulettes » en passant par le « painndambé », le « pain-chocolat », le « pain-beurre », le « pain-mayonnaise » ou le « pain-omelette », il y en a pour tous les goûts ainsi que pour toutes les bourses !

Crise économique provoquant, le dîner du soir autour d’un grand bol tel qu’on le connaissait dans les décennies 60-90 n’existe plus. Alors, sus aux pains tartinés de quelque chose !

C’est justement de ce petit morceau de pain trompant notre faim du soir, ou de ces baguettes qu’on avale goulument le matin, que les boulangers de notre pays ont décidé de nous priver trois jours durant pour cause de grève. Une grève consécutive à l’augmentation du prix du sac de farine, passé de 16.200 à 18.500 francs.

Or, le pain est un aliment ancré dans nos habitudes alimentaires. Et qui explique que si le Sénégal n’a jamais connu des émeutes du riz, c’est parce que nos compatriotes ont toujours pu se rabattre sur le bon vieux « mbourou » si apprécié de nos Pulaar, Sérères et aussi de nos voisins Guinéens « Peulh Fouta » !

Un pain dont nos voisins Koroboro maliens, grands vendeurs de « tangana » devant l’éternel, constituent avec les « Ndreng » les plus grands distributeurs (mais aussi consommateurs mais chût ! ne le criez pas trop fort). Mais si le riz reste et demeure l’aliment de base par excellence des Sénégalais, le pain constitue son compagnon inséparable dans nos ventres !

Un compagnon idéal et incontournable puisque jamais un repas sans pain. Cela est valable aussi bien pour les riches que pour les pauvres. Surtout pour les pauvres puisque, dans les ménages les plus démunis, le pain constitue le principal complice des repas en tartes : petit déjeuner, déjeuner et diner.

D’où des millions de baguettes de pain vendues chaque jour à Dakar. De même que dans les villages les plus reculés où le « tapalapa » ou pain traditionnel se vend comme de petits… pains. Sans compter les miches de pain rassis collectées dans les boulangeries et expédiées dans les villages où ils retrouvent une seconde vie dans les panses des… Ndiobènes.

Il s’y ajoute qu’avec la multiplication des recettes de tartes sucrées ou salées, la dépendance alimentaire vis-à-vis du pain s’est aggravée. Comme quoi, les Sénégalais ne peuvent plus vivre sans pain.

Pour eux, c’est le pain ou la mort ! Sous d’autres cieux, c’est la mort comme ce fut le cas lors des émeutes du pain (1983 et 1984) en Tunisie ou des dizaines (70) de personnes ont été tuées dans des manifestations contre la hausse du prix du pain. Et malgré la proclamation de l’état d’urgence et le couvre-feu décrétés par le président Habib Bourguiba, les émeutes se sont poursuivies dans tout le pays jusqu’à faire vaciller le régime.

Et pour sauver sa peau et éviter de se faire « tartiner » par le pain de la rue, le président de la République avait convoqué la télévision nationale à 5 h du matin pour annoncer avoir annulé toutes les augmentations du prix du pain !

En Algérie aussi, 31 ans avant les actuelles manifestations pour exiger que le Système (Bouteflika en tête) dégage, il y avait eu en 1988 des émeutes du pain qui avaient fait une centaine de morts. Comme quoi, on ne plaisante pas avec le pain ! Récemment, au Soudan, c’est le triplement du prix du pain qui a d’abord fait trembler le régime soudanais jusqu’à provoquer la chute du président Omar el-Béchir.

Cette augmentation avait provoqué un soulèvement des populations dans un pays dirigé d’une main de fer depuis plus de 30 ans par un dictateur féroce. Certes, le pain n’est pas le riz et comparaison n’est pas raison ! Seulement, ils sont tous les deux des aliments « siamois » qui volent quotidiennement à nos secours. Autant de choses qui font que nous supplions à genoux les grévistes de la Fnbs : « honorables boulangers du Sénégal, ne nous ôtez surtout pas notre bout de pain de la bouche ! » …

Pape Ndiaye

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Adja Astou libérée
Moustapha Fall «Che» convoqué par la gendarmerie
La derniere sortie du Bâtonnier de l'ordre des avocats fâche les magistrats
Affaire Khalifa Sall: Me El hadji Diouf traite Me Ousmane Seye de malhonnête
Peine de mort : l’Etat du Sénégal "n’est pas prêt", affirme le ministre de l’Intérieur
Des femmes parlementaires vont porter le combat pour la criminalisation du viol
Me Elhadji Diouf défend Adja Astou : « c’est un acharnement »
Affaire Adja Astou : Amnesty regrette la tournure des événements
Pierre Goudiaby Atepa trace la route de l’acier et de l’aluminium pour 1750 milliards Fcfa
Drame à Bambilor : Un berger de 20 ans abattu
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 111352 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 85754 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 62032 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 52916 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 52157 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Et pourtant dans sa chronique du 27 juin 2018, Pape Alé Niang avait tiré la sonn ...
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
A quel magistrat Maguette Diop se fier ?
23/05/2019 - 12:55
Comment l’Etat a perdu 1234 milliards de recettes fiscales en 2017
22/05/2019 - 21:34
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
A quoi servent nos engins acquis à coup de milliards ?
L'OEIL DU CITOYEN
Violence à outrance !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Et pourtant dans sa chronique du 27 juin 2018, Pape Alé Niang avait tiré la so ...
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Bordel judiciaire
26/05/2019 - 18:23
Dialogue national: Pas de consensus sur les termes de référence
25/05/2019 - 10:00
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017