Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
ECONOMIE
 
 
Les États-Unis entrent de plain pied dans le pétrole et le gaz sénégalais
Publié le : Vendredi 15 Mars 2019 - 15:20 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 3 - Consulté : 2399 Imprimer

Grâce à BP, qui avait obtenu des contrats d’exploitation, les entreprises américaines McDermott International et Baker Hughes sont elles aussi entrées de plain pied dans les ressources naturelles de notre pays, notamment le gaz naturel. En effet, ces deux dernières firmes ont obtenu des contrats de services portant sur des équipements pour la fourniture et la pose de conduites, ombilicaux et structures sousmarines (SURF) ainsi que des équipements pour système de production sous-marins (SPS). Elles sont précédées par Kosmos Energy, une autre entreprise junior américaine…

Face à nos confrères du site d’informations PressAfrik au mois de juillet dernier, l’ambassadeur des États-Unis à Dakar, S.E Tulinabo Salama Mishungi, interrogé sur le « silence » des firmes américaines dans l’exploitation du pétrole et du sénégalais, avait d’abord tenu à souligner que Kosmos (Energy), qui a travaillé sur le site où a été découvert du gaz, est une entreprise américaine. S. E Tulinabo Mishungi précisait que son travail réside aussi dans le fait de donner aux entreprises privées américaines des informations sur le marché sénégalais afin de les intéresser à la possibilité de venir investir au pays de la Téranga.

« Mon travail, sur le plan commercial, c’est de faire en sorte que les compagnies américaines soient informées de ce qu’il y a ici au Sénégal. Et que les compagnies américaines qui le veulent, puissent compter sur l’ambassade afin de les aider à mieux pénétrer le marché. On fait en sorte aussi que les compagnies américaines soient capables de compétir au même pied d’égalité que les autres compagnies du monde. Notre travail, donc, c’est aussi d’informer les compagnies américaines des opportunités que le marché sénégalais offre », déclarait-il. Pour terminer, il disait espérer que « les compagnies américaines puissent s’assoir à table, postuler et avoir l’opportunité de postuler au même pied d’égalité que d’autres compagnies des autres pays » pour ce qui s’agit du pétrole et gaz Sénégalais.

Deux autres entreprises américaines rejoignent Kosmos Energy

Huit mois plus tard, deux autres entreprises américaines rejoignent leur compatriote Kosmos Energy qui, elle, a obtenu un permis d’exploitation, de développement et de commercialisation du pétrole et du gaz grâce à BP. La première firme à avoir réussi à entrer de plain pied dans le gaz sénégalo-mauritanien est McDermott International qui est une multinationale américaine spécialisée dans l’ingénierie, l’approvisionnement, la construction et l’installation. Elle exerce ses activités dans les Amériques, au Moyen-Orient, dans la mer Caspienne et la bordure du Pacifique. L’autre est Baker Hughes qui est une entreprise parapétrolière américaine basée à Houston.

Elle est spécialisée notamment dans les forages horizontaux et les produits chimiques nécessaires à la facturation hydraulique. À souligner aussi qu’en novembre2014, Halliburton avait annoncé l’acquisition de Baker Hughes pour 35 milliards de dollars. En mai 2016, la fusion entre Halliburton et Baker Hughes a été définitivement annulée en liaison avec les avis des autorités de la concurrence américaine et européennes. En octobre 2016, General Electric annonce la fusion de son activité spécialisée dans les équipements parapétroliers avec Baker Hughes. Créant une nouvelle entité, avec un chiffre d’affaires de 32 milliards de dollars, reprenant le nom de Baker Hughes mais détenue à 62,5 % par General Electric, le restant étant pour les actionnaires initiaux de Baker Hughes. En contrepartie, General Electric avait versé 7,4 milliards de dollars aux actionnaires de Baker
Hughes.

Aldjouma Seck, spécialiste en géopolitique pétrolière : « Cet intérêt des entreprises américaines pour le pétrole et le gaz sénégalais est mû par la volonté de vouloir trouver d’autres sources alternatives d’approvisionnement »


Selon Aldjouma Seck, spécialiste en géopolitique pétrolière et gazière et enseignant à l’Institut de formation professionnelle en management de la distribution du pétrole et du gaz Perform, à chaque fois que les États-Unis s’intéressent à de nouveaux pays pétroliers, c’est pour trouver des sources d’approvisionnement alternatives. Il rappelle que le MoyenOrient est le robinet du monde en matière d’hydrocarbures. Une zone toutefois instable du point de vue politique. Et se baser uniquement sur le Moyen-Orient pour assurer une couverture de ses besoins pétroliers ou gaziers serait, selon l’enseignant à l’Institut de formation professionnelle en management de la distribution du pétrole et du gaz Perform, un risque politique et économique pour les ÉtatsUnis. Ainsi, l’enjeu pour les États-Unis c’est, selon Aldjouma Seck, de trouver d’autres sources d’approvisionnement plus sûres et plus stables.

« De ce fait, quel que soit l’endroit où le pétrole est découvert, dans la mesure où ce n’est pas au Moyen-Orient, cela intéresse les États-Unis. La question de la taille des hydrocarbures est très mouvante. Au début, cela peut ne pas jouer. Dès qu’il y a des traces d’hydrocarbures, on estime qu’il peut y en avoir beaucoup même si les premières découvertes sont très insignifiantes. L’avancée technologique fait que, même si vous avez aujourd’hui des quantités insignifiantes, vous pouvez demain avoir des quantités signifiantes. À l’instant où nous sommes, nous n’avons que Kosmos Energy qui est une junior dans le secteur ainsi que ces deux entreprises de services notamment McDermott International et Baker Hughes. Cet intérêt des entreprises américaines pour notre pétrole et notre gaz est mû par une volonté de vouloir trouver d’autres sources alternatives d’approvisionnement », soutient en conclusion l’expert en géopolitique pétrolière et gazière Aldjouma Seck…

Le Témoin

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Damel Fall - 15/03/2019 - 15h 56  
Ce titre est mal a propos.Les Etats-Unis ne font de business.Il n'y a aucune société qui appartienne au Gouvernement américain....Ce sont que des prives qui viennent investir en Afrique.Donc dire que les Etats-Unis entrent de plein pieds dans le Pétrole et le Gaz est incorrect...
Jacob - 16/03/2019 - 03h 45  
Rey ay wax rek..quel titre..Pffff...
Louthi - 16/03/2019 - 08h 15  
C'est l'esprit des soi-disants journalistes ( Door marteau rek )
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Baidy Agne ""Nous devons clarifier ce que nous appelons 'entreprise sénégalaise"
L’ARTP met fin aux bonus
Macky Sall appelle à relever le défi de l’opérationnalité de la Zlec
Macky préfère le Franc CFA
La vérité sur les chiffres de la dette du Sénégal
Le Sénégal est sous ajustement structurel
Budget 2019: pourquoi l'Etat veut réajuster la loi de finances rectificatives
OFFICIEL : Les prix du carburant haussent à partir de ce samedi
Loi de finances rectificative 2019 : le Budget national baisse de plus de 83 milliards F Cfa
Électricité et carburant : entrée en vigueur de la hausse à partir du 1er juillet
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 118453 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 87618 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 63803 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 54264 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 53594 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 17 juillet 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Quand Serigne Mbaye Thiam vogue dans les mêmes eaux que Mansour Faye
04/07/2019 - 06:49
Ousmane Sonko accuse Abdoulaye Daouda Diallo "Vous avez fait une magouille de 10 ...
30/06/2019 - 23:07
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Moi, superstitieux
L'OEIL DU CITOYEN
De Saneex à Sanaxadi !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 17 juillet 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Restons concentrés…
15/07/2019 - 14:50
Merci tunisiens !
15/07/2019 - 08:06
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017