Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Moussa Tine " Le Président est l'unique responsable de la déperdition de nos moeurs"
Publié le : Mercredi 10 Octobre 2018 - 17:46 - Source : dakarmatin - Commentaires : 3 - Consulté : 668 Imprimer

L’Alliance Démocratique pencoo marque sa vive préoccupation par rapport au niveau inédit de la transhumance notée présentement dans le champ politique sénégalais alors que l’option de moraliser la vie publique reste un engagement partagé par tous les acteurs. 

Il est regrettable de constater que l’opinion ne poursuit et ne retient que la culpabilité du transhumant. Si ce n’est le simple appât du gain, personne ne peut imaginer la pression ou le chantage que ces personnes ont dû subir. 

Mais ce phénomène de corruption est toujours l’œuvre du pouvoir. Qu’il n’en voudrait pas, il n’aurait plus lieu. Le corrupteur est toujours au moins autant coupable que le corrompu.  
Or depuis 2001, notre pays a fait de la lutte contre la corruption et la transhumance un pilier de la moralisation de la vie politique. 

C’est tout le sens de l’article 60 de la constitution. En encourageant le phénomène, le Président de la République viole les devoirs de sa charge et devrait en répondre au moins politiquement. 

Il fait partie des devoirs de la charge du Président de la République de préserver les valeurs et l’éthique dans la vie publique conformément aux dispositions pertinentes de la constitution notamment celles de l’article 60 portant précisément sur le phénomène de la transhumance.  

En initiant, en encourageant, en acceptant ou en cautionnant de quelque manière que ce soit la transhumance, le Président de la République trahit les devoirs de sa charge.  En effet, tout gardien de la constitution qu’il est, il doit veiller au respect de la lettre ainsi que de l’esprit de celle-ci. 

Il n’y a d’ailleurs aucun génie à utiliser les moyens et la puissance de l’état pour faire transhumer du personnel politique.

Il reste à compter sur l’ultime responsabilité des citoyens qui par leurs actes et sanctions pourront faire en sorte que la politique ne devienne le cloaque des contres valeurs et de nos plus vilaines tares et où viennent s’enterrer nos valeurs nationales telles le Ngor et le Jomm.

Whatsapp Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Bounkhatab - 10/10/2018 - 17h 43  
EN 2012, LES ELECTEURS ONT DEGAGE WADE AVEC TOUS LES VOLEURS ET ARROGANTS QUI L ENTOURAIENT,EN 2019, MACKY AURA AUTOUR DE LUI TOUS LES VOLEURS ET ARROGANTS QUI ACCOMPAGNAIENT WADE EN FIN DE REGNE,LA SOLUTION ESTSIMPLE,IL FAUDRA ETRE PLUS MALIN QUE MACKY ET LE BOUTER HORS DU POUVOIR AVEC TOUS LES VOLEURS ET ARROGANTS QUE NOUS AVIONS SANCTIONNES EN 2012,
Thiiiiim - 10/10/2018 - 19h 56  
Les sénégalais ont été dupées, c'est tout. Nous pensions avoir choisi un président, chef de l'Etat mais.., nous avons maladroitement mis un chef de parti à la tête de l'Etat. Le pire président que le Sénégal ait connu.
Rek - 10/10/2018 - 21h 01  
Les candidats à la présidentielle doivent s'engager à faire voter une loi interdisant à tout élu de transport sous peine de perdre son mandat.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
L’INDÉCENTE ENVELOPPE D’OMAR YOUM
Le discours de Sonko en question
Secret autour du Code pétrolier: La société civile dénonce...
A Touba, Sonko plaide pour une meilleure prise en charge de l'enseignement religieux
Réflexions : Air Sénégal SA: mort programmée ou maintien du monopole d' Air France sur le Dakar Roissy, avec maintien parallèle de Corsair sur le Dakar Orly.
Cheikh Bara Doli Mbacké : « Il n’existe pas de parité à l’Assemblée Nationale »
Un président de la république qui accorde sa haute protection à des délinquants financiers de haute voltige viole son serment constitutionnel.
L'électorat mouride, le casse-tête de Macky
Seydi Gassama exhorte le président Macky Sall à publier, “très vite le rapport de l’Ofnac 2016…”
Sonko à l’épreuve du système politico-maraboutique
 
DANS CETTE RUBRIQUE
«LE PDS DISCUTE AVEC SONKO ET LES REPRESENTANTS DE KHALIFA SALL»
L’INDÉCENTE ENVELOPPE D’OMAR YOUM
Sedhiou : Clash entre un proche de Gackou et Macky Sall dans une audience
Mentalité de colonisé, condition de servitude
Ballet d’autorités à Touba
Pourquoi le Sénégal peine à décoller
Présidentielle du 24 février 2019 : Le RND derrière le candidat Ousmane Sonko
Donnez-lui son maton… à Sonko
Thierno Alassane Sall : «Le Sénégal risque de perdre 400 milliards F cfa par an au cours actuel du baril»
Gel des travaux de la Commission de gestion des frontières entre le Sénégal et la Gambie gelés : Barrow grignote les terres de Macky
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 79057 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 77090 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 55988 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47574 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 46941 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017