Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Lettre aux forces de défense et de sécurité
Publié le : Lundi 16 Avril 2018 - 19:03 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 6 - Consulté : 1450 Imprimer
« L’armée doit en toutes circonstances avoir une attitude républicaine. Elle doit et à l’obligation de toujours se mettre du bon côté, celui du peuple. Un ordre illégal ne doit pas être exécuté ». Macky SALL

Chers membres des forces de défense et de sécurité, tous corps et grades confondus, permettez à ma très modeste personne et à l’humble citoyen que je suis de vous adresser mes très vives et sincères félicitations pour la qualité de vos différentes prestations mais surtout la très bonne organisation du défilé du 04 Avril commémoratif du 58e anniversaire de notre accession à la souveraineté internationale. Et je m’autoriserai à donner une palme particulière au Colonel, Commandant  de la zone N°1 maître d’œuvre de ce grand événement.

Chers membres des forces de défense et de sécurité, corps militaires et paramilitaires, vous avez fait une parade d’une excellente facture. En effet, la tête haute, le regard fixe, le torse bombé, les armes bien tenues, les balancements de bras bien harmonisés, à pas cadencés, dans des colonnes droites et en rangs serrés, dans des uniformes d’apparats pour la circonstance, vous avez arpenté fièrement le boulevard du centenaire en martelant de vos pieds fermes, l’asphalte qui a dû, à la fois, sentir la lourde charge de vos différentes troupes et apprécier toute la majesté de notre armée.

Chers membres des forces de défense et de sécurité, plus que la satisfaction de son Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef suprême des armées, ce dont vous devez véritablement vous réjouir, c’est la grande fierté de tout un peuple honoré par vos différentes prestations et par l’assurance instillée dans son esprit qu’il peut toujours compter sur vous pour être à ses côtés afin de défendre ses intérêts supérieurs. La communion a été parfaite.

Chers militaires, officiers généraux, officiers supérieurs, officiers subalternes, sous-officiers et hommes du rang, la nation toute entière dans son unité, dans sa pluralité et dans  sa diversité vous est entièrement reconnaissante de l’extraordinaire travail que vous accomplissez tant sur le plan national qu’au niveau international dans le cadre de vos opérations extérieures.

Chers gendarmes, tous grades confondus vous n’avez eu de cesse de constamment porter au firmament votre réputation non usurpée de corps d’élite. Votre double fonctionnalité vous a permis de vous illustrer avec efficacité dans les opérations de défense nationale que dans les missions de sécurité publique, notamment la protection des personnes et des biens. Les mêmes performances sont réalisées dans les missions onusiennes de maintien de la paix.

Chers, policiers, contrôleurs généraux, officiers, sous-officiers et agents de police, à vous dont je fais partie, je transmets mes très vives et chaleureuses félicitations pour l’excellent travail que vous effectuez et pour les énormes sacrifices consentis dans vos multiples et difficiles missions d’assurer la protection des personnes et des biens, de lutte contre la grande criminalité, le trafic de drogue, la protection de la nation contre les agressions extérieures, notamment le terrorisme etc. Vos résultats sont plus que probants.

Chers douaniers valeureux soldats de l’économie, nous vous savons et vous saurons toujours gré pour les incommensurables efforts que vous déployez pour assurer à l’Etat de faire face à ses obligations régaliennes mais surtout pour nous permettre de percevoir nos salaires et pensions à temps. Votre concours est plus que précieux dans l’alimentation du budget national et pour ce, vous avez la reconnaissance de la nation toute entière.

A vous, éléments des Eaux et forêts, des parcs nationaux et du Service national d’hygiène, soyez confondus dans les mêmes éloges. Vous faites partie intégrante des forces de défense et de sécurité. Votre dévouement, votre abnégation et votre détermination sont à saluer et à magnifier.

A vous tous, je souhaiterais, en sollicitant qu’il vous plaise d’en faire le partage,  vous faire part de mes inquiétudes, mes soucis, mes préoccupations, mes interrogations et mes appréhensions par rapport à l’avenir de notre cher pays dont la stabilité a été acquise à la suite de moult sacrifices et d’efforts soutenus des générations antérieures.

Aujourd’hui, le régime actuel est en passe de faire voter une loi modifiant la Constitution pour changer des dispositions relatives à l’élection présidentielle. Et il est prévu de saisir l’Assemblée nationale qui, à coup sûr, du fait avéré de sa vassalisation, va voter ladite loi. Tous les acteurs politiques, la société civile ainsi que la majorité des Sénégalais s’opposent à cette initiative gouvernementale qui ouvre des perspectives sombres pour notre pays. Une telle décision ne peut être prise de manière cavalière et unilatérale. Le Président de la République, en bon démocratique aurait dû privilégier la concertation, le dialogue afin d’aboutir  à un consensus comme le faisaient ses prédécesseurs. C’est un impératif de chercher à trouver une solution consensuelle productrice de stabilité et de paix sociale.

Les tenants actuels du pouvoir, par la voix de certains responsables versent dans la menace de leurs contradicteurs pour dire à qui veut l’entendre qu’au moindre geste, sur une simple claque du doigt, ils feront intervenir les forces de l’ordre pour réprimer toute manifestation populaire. Ils ont une idée fausse et une opinion tronquée des membres des forces de défense et de sécurité qui ne sont point des robots et des pantins qui agiraient de manière irréfléchie.

Chers membres des forces de défense et de sécurité, n’oubliez jamais et ayez toujours à l’esprit que vous êtes des enfants de ce pays, issus du peuple largement composé de gens pauvres qui ont du mal à assurer correctement la pitance quotidienne de leur progéniture. Vous êtes enfants de la vendeuse de cacahuètes, de légumes et de la fleuriste. Vous êtes enfants du maçon, du docker, du charretier, du menuisier, du retraité, de l’enseignant ce brave travailleur dispensateur de savoir qui aujourd’hui est entrain de lutter pour avoir les moyens de donner une vie descente à sa famille. Vous êtes enfants des hommes de tenue qui, à chaque fois répondent à l’appel du devoir, exposant leur vie pendant que les pontes du régime se prélassent dans leurs bureaux avec leurs deuxièmes bureaux à l’abri de la canicule.

Alors, restés républicains en toutes circonstances et défendez le peuple contre toutes les formes d’agressions d’où qu’elles viennent ; la nation vous en sera toujours reconnaissante. Ce n’est point une incitation à la révolte ni à la désobéissance. Vous êtes dans un carcan statutaire coercitif qui vous astreint à la discipline la plus rigoureuse. C’est seulement un appel à la vigilance et à la prise de conscience de vos responsabilités devant le peuple et l’histoire.

Les agissements inconscients, irresponsables des politiciens véreux et nécrosés dans les pratiques malsaines et éculées ne doivent point couper le cordon ombilical qui vous rattache à votre peuple. Ce dernier prendra toutes ses responsables.

Il n’existe aucun exemple concret dans le monde, d’un peuple, d’une nation qui ait changé son destin autrement que par ses sacrifices et sa volonté inébranlable d’y aboutir.

Retenez que les hommes partent et que les institutions restent. Certains parmi vous ont servi sous Abdou DIOUF, Abdoulaye WADE et servent aujourd’hui sous Macky SALL. Et demain, peut être servirez-vous sous Idrissa SECK, Abdoul MBAYE, Ousmane SONKO,  Samuel SARR, voire Bougane GUEYE Danny ; et pourquoi pas sous les ordres du Commissaire Boubacar SADIO. Les voies du Bon DIEU Tout-puissant sont impénétrables et IL accorde ses faveurs et ses bienfaits à qui IL veut.

Je ne saurais terminer sans m’incliner respectueusement devant la mémoire des membres de forces de défense et de sécurité tombés sur les champs d’honneur. Et aux blessés en service commandé, trainant toujours les séquelles de leurs sacrifices, j’exprime toute ma sympathie et ma compassion en leur disant qu’ils méritent de la nation la plus grande et la plus noble reconnaissance qui doit se traduire par un traitement privilégié de la part des autorités.

Vive les forces de défense et de sécurité protectrices et garantes des intérêts supérieurs et de la dignité du Peuple souverain.

« Le Pouvoir au peuple, la servitude aux dirigeants ».

                          

 

Dakar le 12 Avril 2018

Boubacar SADIO

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (6)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Madly - 16/04/2018 - 22h 21  
Cher Macky je vous prie de bien vouloir retirer le projet de loi et appeler a une concertation.Merci, sinceres salutations.
Lemzo - 17/04/2018 - 01h 27  
« Commissaire Sadio », vos anciens collègues doivent avoir terriblement honte de vous voir descendre si bas, à appeler ainsi la troupe à la révolte. Ce qui n'arrivera jamais car on est au Sénégal ! Si vous avez quelque chose dans le pantalon, faites comme le juge Dème et descendez dans l'arène politique ! Mais si vous aussi con pour être manipulé par un activiste immoral comme Pape Alé Niang, c'est votre problème. Le peuple sénégalais lui n'est ni stupide ni irresponsable comme vous. A entendre maintenant les commentaires des gens a Dakar comme dans toutes les régions du pays, l'écrasante majorité est en faveur du parrainage. Personne ne veut revivre le bordel des dernières législatives ! Et jeudi prochain, lors du vote de la loi sur le parrainage, j’espère que vous serez au premier rang de la prétendue manifestation de l'opposition. Boo déé goor...
Gorguidiop - 17/04/2018 - 03h 26  
Merci mon commissaire. Votre niveau d'analyse est d'un certain degré que certains, y compris notre président par défaut qui se sent mal dans les habits de cette haute institution, et qui naturellement a besoin de deub dakheur comme les petits major et lamotte pour se sentir à l'aise, ne pourront hélas jamais comprendre. L'honorabilité se battit dans les années formatives de la tendre jeunesse. Macky et son frère, 2 voleurs avèrés, laisse peu de doute sur leur éducation reçue.
Fall Mamour Thiendella - 17/04/2018 - 09h 35  
Étant fils d'illustre policier, je suis très fière de vous.. mes. Respect
SALIOU DIENG ZALTAMBA - 17/04/2018 - 14h 08  
Dommage Le Président MACKY SALL est devenu un Dictateur hors pairs et fait subir notre pays un Recule démocratique. Le Jeudi je suis convaincu qu" il y aura des morts car le peuple est déterminé à défendre la démocratie
SALIOU DIENG ZALTAMBA - 17/04/2018 - 14h 09  
Dommage Le Président MACKY SALL est devenu un Dictateur hors pairs et fait subir notre pays un Recule démocratique. Le Jeudi je suis convaincu qu" il y aura des morts car le peuple est déterminé à défendre la démocratie
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
La politique au Sénégal à l'épreuve des convictions religieuses (par imam Ismaila Ndiaye)
Supprimer l'arrêté Ousmane Ngom ou extirper l'insertion superfétatoire du droit à la marche dans la constition ?
La transplantation rénale au Sénégal: on attend toujours
Lettre ouverte au Président de la République, son excellence Macky Sall
Wade n'est pas politiquement sénile, il sait ce qu'il fait
Reconnaître le mérite de Sonko
Wade, le dernier combat
Mody Niang et la bien-pensance furieuse par SORO DIOP
Ce Soro Diop-là , est-ce vraiment le même que j'ai connu au "Quotidien" ?
LA VALSE DU PARRAIN
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 78059 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 74153 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 55316 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47080 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 46119 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 21 septembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 21 septembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 19 septembre 2018
AUTRES AUDIOS ...
Ousmane Sonko présente son livre "Solutions " à Dakar
 
SCANDALES D'ETAT
   
Le building de la corruption
21/09/2018 - 11:55
Hcct : Nébuleuse autour d'une location
17/09/2018 - 15:20
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Wade décidait de retirer l'organisation des élections
01/09/2018 - 17:15
Quand Macky Sall traitait les transhumants de rat
17/08/2018 - 15:54
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Gouvernance de Macky SALL : De la corruption à ciel ouvert au népotisme exace ...
L'OEIL DU CITOYEN
L’engagement citoyen !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 19 septembre 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
La politique au Sénégal à l'épreuve des convictions religieuses (par imam Is ...
21/09/2018 - 10:26
Supprimer l'arrêté Ousmane Ngom ou extirper l'insertion superfétatoire du dro ...
20/09/2018 - 08:16
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 15 septembre 2018 avec Pape Alé Niang - invité me Adama Guey ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 12 septembre 2018 avec Pape Alé Niang - l'Etat de la démocratie ...
AUTOUR DU MICRO
Les experts du transport aérien répondent au D.G de Air Sénégal S.A,Phillipe ...
AUTRES VIDEOS
Décryptage du 15 août 2018 - présidentielle 2019 : un scrutin de tous les dan ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017